Tes pieds, en hiver, tu ne négligeras point!

Au départ, j’avais prévu d’écrire cet article en été. Et puis je me suis dit qu’il se serait noyé dans une pluie d’articles dits « de saison » alors que finalement, ça n’en est pas un du tout. Parce que oui, on montre beaucoup plus ses pieds en été mais ça n’est clairement pas une raison pour les oublier le reste du temps.

Pic by 1FDLE.
Pic by 1FDLE.

Il y a quelques mois, je vous avais parlé de L’Institut Dartois-Guillemins où j’avais d’ailleurs aussi eu l’occasion de rencontrer Michèle Evrard, fondatrice de Cosmetics 27 (j’ai des coeurs dans les yeux à chaque fois que j’en parle de cette marque, c’est pas croyable!). Ce que je ne vous ai pas dit plus en détails, c’est que l’Institut propose un service que beaucoup cherchent sans jamais trouver: une vraie pédicure. Vous avez sans doute pu expérimenter le « je prends rendez-vous pour une pédicure dans un institut et je me retrouve face à une incapable qui ne veut même pas dégainer le scalpel si nécessaire pour la couche cornée ». Oui, j’ai les pieds excessivement secs mais je ne venais pas non plus demander une pédicure médicale. J’attendais juste de pouvoir repartir avec les pieds tout doux, pas qu’on m’opère d’un ongle incarné. Or ce que beaucoup d’instituts proposent finalement, c’est plutôt ce qu’on appelle une « beauté des pieds » cachée sous l’appellation « pédicure ». Et la beauté des pieds, c’est juste un peu de frout-frout, de poudre de perlimpinpin, une remise en ordre des cuticules, « tiens dégage avec ton vernis sur tes orteils que je vais te dire de te grouiller comme ça le vernis n’a pas le temps de sécher que tu devras déjà revenir ». Payer 25EUR pour quelque chose que je sais faire chez moi, qui ne nécessite pas vraiment de formation, j’ai envie de te dire que c’est un peu se foutre de mon joli minois. Par pédicure, j’entends quelqu’un de formé, qui sait gérer des pieds très secs, des débuts d’ongles incarnés, qui sait repérer tout de suite ce qu’il faut et qui te fait repartir de là avec des petons tout jolis et confortables.

Pic by 1FDLE
Pic by 1FDLE

La seule et unique qui a su combler mes attentes, c’est Christine Lepièce qui officie à l’Institut Dartois Guillemins avec une jeune abeille qu’elle a formée afin qu’il y ait un minimum de relève le jour où elle décidera de s’occuper enfin d’elle (et où je pleurerai des larmes de sang parce que je vous assure, pour en trouver une efficace comme elle, certains ont besoin d’une vie entière). Un jour où elle chipotait ma paire de pieds, je lui ai chipoté le cerveau (juste retour des choses!) afin qu’elle m’en dise un peu plus sur nos pieds, ce que l’on devrait en faire, ce que l’on devrait savoir. Parce que Christine, les pieds, c’est sa passion. Elle a su m’ouvrir les yeux sur le rôle important qu’ils jouaient alors qu’on les néglige comme de vieilles chaussettes, des fois pendant toute une vie.

« Les pieds, c’est les fondations de notre corps » me dit Christine. Evidemment, si on voit les choses sous cet angle-là, tout change. Ce ne sont plus « les trucs en bas qu’on ne voit même plus en hiver », c’est devenu « ces deux choses fortes qui te portent une vie entière ». Et elle en voit défiler devant elle! Pauvres petits pieds auxquels nous faisons endurer talons et autres escarpins! Vous saviez qu’un pied mal soigné pouvait être à l’origine de maux de tête? De même, un mal de hanche peut aussi résulter d’un ongle incarné ou d’une légère blessure au pied: il se positionne mal pour éviter la douleur et c’est tout votre corps qui trinque! Vous aurez beau faire toutes les séances de kiné que vous voudrez, si vous ne pensez pas à faire examiner vos pieds histoire d’en éliminer la cause, ça ne servira à rien.

Christine insiste donc sur le fait que nos petons ont un besoin constant de soins. Ce que l’on sollicite d’eux peut nous paraître naturel mais c’est en fait un énorme boulot qui a régulièrement besoin d’être récompensé. Pour cela, quelques petites choses toutes simples et quelques outils efficaces vous seront nécessaires mais je vous rassure, on est bien loin de l’attirail et du temps consacré auquel je m’attendais. Voici donc quelques conseils que j’ai glanés chez Christine pendant qu’elle me chatouillait les fondations:

  • Au quotidien, il est bon de se laver les pieds au savon désinfectant. Une bactérie peut très facilement s’infiltrer par les crevasses ou une micro-blessure et peut prendre une ampleur totalement inattendue aux conséquences… Non, tu ne veux pas penser aux conséquences. On suit donc l’adage « mieux vaut prévenir que guérir »!
  • Gommage: On peut en faire quotidiennement dans le bain ou sous la douche avec un simple gel douche exfoliant. C’est amplement suffisant… Mais nécessaire car il est important de se débarrasser des squames qui se seront accumulées pendant la journée. Un vrai gommage pour les pieds est un plus plusieurs fois par semaine. Celui de Mavala est efficace, doux et hydratant. Christine l’utilise pour ses pédicures… C’est simple, j’ai craqué!
  • Hydratation: TOUS LES JOURS! Tu le fais bien avec tes mains. Certaines le font même plusieurs fois par jour, alors pourquoi les pieds en auraient moins besoin?
  • Poncer: Jamais avec une ponce en métal, tu risques de blesser le pied. Pour avoir plus facile, on trempe ses pieds dans de l’eau tiède et on ponce sur pieds mouillés. Les peaux mortes partiront plus facilement. Personnellement, j’ai été littéralement sous le charme de l’efficacité de la râpe utilisée par Christine. C’est une Bio-Sana en bois (le manche est super solide! Pas de souci, elle ne se cassera pas!) munie d’une toile abrasive double face (un côté est plus fin que l’autre) résistante à l’eau et qui va me durer des années. Elle est aussi anti-bactérielle. Douce et efficace, elle a mis K.O. toutes les autres râpes que j’avais essayées. Vous pourrez la trouver à l’Institut Dartois pour une petite quinzaine d’EUR. Attention, on ponce toujours dans le sens des fibres de la peau! Un pied, ça se respecte Madame!
Gommage pour pieds MAVALA / Pic by 1FDLE
Gommage pour pieds MAVALA / Pic by 1FDLE
  • Les ongles: Il faut les polir régulièrement. Quand Christine m’a dit ça, je suis tombée de ma chaise. En fait, les ongles accumulent les peaux mortes, les éventuels résidus de la journée ainsi que tous les produits qui coulent dessus (savon, huile, etc.). Une fois par semaine, il est donc bon de les polir légèrement histoire de les laisser respirer un coup.
  • Les cuticules: tu dois les entretenir en les repoussant et en nettoyant bien l’ongle (y compris les plis sur les côtés… Surtout eux en fait) et on n’oublie pas de les hydrater avec une huile pour cuticules. Ca n’est pas du bla-bla pour te vendre une huile en plus: ça prévient la formation de cors surtout. Qui aime les cors aux pieds? Franchement.
  • La coupe: Ne jamais se couper les ongles trop court (c’est comme ça que les ongles incarnés débarquent sans crier gare). Je sais que c’est difficile pour certains mais laisser une ligne d’ongle d’1mm est un impératif. Idéalement, il vaut mieux les couper avec une pince qu’un coupe-ongle histoire de mieux épouser la forme de l’ongle sans le casser. Quoi qu’il en soit, choisissez des instruments de bonne qualité, l’investissement en vaut la chandelle. Tweezerman propose des pinces ou coupe-ongles émoussés à la main et garantis à vie. Ces choses, ce sont de vraies machines d’efficacité.
  • Ca pue? Si vous avez le cas des baskets qui puent, n’hésitez pas à y mettre régulièrement un spray désinfectant du type Daktarin Spray. On n’est JAMAIS à l’abri d’une colonie de champignons! De même, pensez à prendre une paire de chaussettes de rechange si la journée est longue histoire de les changer en milieu de journée. Ne pas hésiter à consulter un dermatologue si le problème persiste bien sûr.
  • Les chaussures: De manière générale, choisir une bonne taille de chaussures est un aspect évident mais que certains ne respectent pas toujours. Si vous devez absolument porter une paire de talons, n’hésitez pas à y insérer des patins à l’avant de la chaussure afin d’éviter au pied de glisser. Limiter les talons aux occasions qui les exigent est aussi un bon chemin à suivre…

 

Pic by 1FDLE
Pic by 1FDLE

Globalement, on a tendance à laisser nos pieds souffrir. « C’est moche, ça doit souffrir et prendre sur soi », je crois que cette pensée est présente chez beaucoup de gens. Alors que non. Le pied travaille tous les jours à notre service, il ne doit pas avoir mal. Il doit être soigné et respecté si vous ne voulez pas un jour vous retrouver avec des horreurs qui auront fleuri suite à vos mauvais traitements… Ou pire, à l’hôpital avec d’atroces douleurs. Evidemment, ils auront besoin de plus d’attention en été. Non pas parce qu’on les voit plus et donc, on veut qu’ils soient beaux! Mais surtout parce qu’ils sont justement plus « à découvert ». Le port de chaussures ouvertes laisse passer la poussière qui le déshydrate beaucoup plus vite que sur une journée passée à l’abri. Il favorise aussi les micro-blessures et c’est la porte ouverte aux bactéries qui peuvent causer énormément de dégâts. Voilà pourquoi on devra redoubler d’efforts en été. Mais en hiver, on ne doit pas les oublier. Ils ont tout autant le droit d’être chouchoutés que le restant de votre corps et… Ils le méritent bien.

La pédicure à l’Institut Dartois coûte 45EUR et je n’ai jamais aussi bien investi mes petits sous pour une pédicure que chez eux. Le soin est prodigué par deux passionnées munies d’un matériel qui ferait pâlir d’envie un dentiste: siège confortable qui monte et qui descend, instrument stérilisés après chaque utilisation, ponceuse et autres outils électriques, on a du matos de pro! De plus, l’Institut vend une large gamme de la marque MAVALA (pour celles qui ne connaissent pas, la marque est spécialisée dans les pieds et les mains et est franchement abordable au niveau des prix). Vous pourrez y trouver tout ce dont vous aurez besoin pour chouchouter vos pieds (masques, gommages, crèmes, gels décongestionnants, etc.) et si vos pieds ont besoin d’un suivi régulier, vous pourrez être assurées qu’ils seront bien pris en charge là-bas.

 

Encore un énorme merci à Christine d’avoir bien voulu prodiguer quelques conseils de plus. L’Institut Dartois-Guillemins se trouve rue des Guillemins au numéro 69 (4000 Liège). Si vous désirez offrir ou vous offrir une vraie pédicure pro, ne traînez pas de trop, elles ont déjà un fameux petit succès. Les rendez-vous peuvent se faire au 04/235.68.00.

5 réponses sur « Tes pieds, en hiver, tu ne négligeras point! »

  1. Coucou!
    Très intéressant ton article surtout que je partage totalement cette position de prendre soin de ces pieds..Mais j’avoue que ces derniers temps, je fais le minimum…Merci de la référence tweezerman, il fallait justement que je me rachète un accessoire pour les ongles des pieds, du coup, je vais aller voir de ce côté là.
    Je prends bonne note pour les cuticules et cie!

    Bisous

    1. Merci! Rhooo, moi, je ne faisais quasi rien avant! Une vraie catastrophe. En rencontrant Christine, j’ai compris que ce n’était pas juste du chouchoutage superficiel mais que les négliger pouvait avoir un impact bien plus grand sur la santé que ce que je pensais. C’est pas encore le soin régulier mais c’est clair que je m’y mets volontiers plus souvent.
      Pour Tweezerman, essaie aussi leur pince à épiler. C’est de la balle! Ca t’enlève THE petit poil que tu n’arrives pas à attraper avec les autres pinces tellement c’est fin! Et si jamais elle s’use, tu peux la renvoyer et ils l’aiguiseront gratuitement, à vie. C’est la Rolls Royce des outils esthétiques!

      Biiiiises!

  2. la joie des pieds secs, hein…
    Je dois dire que je n’aurais pas « osé » faire plus d’un gommage par semaine, mais quand j’y réfléchis la peau est tellement épaisse qu’il n’y a pas de raisons.
    Pour les chaussures, je dirai aussi de penser à alterner de paire histoire de les laisser respirer. Et, perso, en anti-transpirant j’utilise de l’axitrans qui se trouve en pharmacie. Comme il prévient les récidives, je n’en ai plus besoin qu’en appoint, finalement.

    1. Oui, un des malheurs de ma vie (et en hiver, le scrouch scrouch de la peau sèche sur les chaussettes ou dans le plaid me fait grincer des dents!)…
      Pour le gommage, il en existe des très légers. Le Mavala coûte peu et est aussi très doux. Du coup, tu peux y aller régulièrement, y a pas de souci. Tu insistes sur les zones qui en ont besoin hein. Je ne gomme pas systématiquement le dessus par exemple.
      Bonne idée pour les chaussures oui! Et essayer de privilégier des pantoufles qui n’enferment pas le pied aussi.

  3. De tte façon, c’est tellement épais parfois que je peux franchement y aller même avec quelque chose de costaud. Je viens de le terminer, mais j’avais pris l’habitude de le faire une fois semaine avec le gommage « Flake Away » de soap and glory et de passer derrière avec ma crème corps bioderma qui bien hydratante.
    Et tu les dégotes où en Belgique les produits mavala? Je suis en train de tester ceux de byphass. (Vive Trafic), mais comme j’aime bien changer de marque de temps en temps…
    Moi je dis vive les espadrilles pour les pantoufles! (Je rabaisse le bords, ce qui fait que je n’ai pas le talon qui frotte sur la toile)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.