Delphine Quirin au printemps!

Coucou! Ca fait 3000 ans n’est-ce pas? Je vous avoue, j’ai cru que j’allais avoir le temps d’écrire plein d’articles pendant les vacances de Pâques et j’ai visiblement été ma propre victime: arroseur arrosé. J’ai réglé plusieurs choses pénibles les premiers jours puis j’ai fait une escapade d’un jour à Londres où j’ai compris une fois de plus ce que c’était de ne plus avoir 20 ans. Pendant 2-3 jours, je l’ai compris et senti dans tout mon corps! Ensuite j’ai enchaîné avec un autre saut de plusieurs jours à Madrid où j’étais supposée me reposer… Mais j’ai finalement sans doute passé un des séjours les plus prolifiques là-bas avec Tolède au milieu et mes pieds déjà en compote de Londres. Bref, je n’ose même pas imaginer le temps qu’il me faudra pour me remettre de ma prochaine gueule de bois… 3 mois?

Du coup, les choses se sont (et le font encore…) accumulées pour le blog et je ne sais pas pourquoi mais après le succès du concours du Ramen Bar (j’ai vraiment des lecteurs tout aussi gourmands que moi!), les opportunités me sont tombées du ciel afin de vous faire plaisir. Ici, j’avais envie de dévier un peu du « traditionnel », de montrer que les mailles, ça n’est pas uniquement pour quand les flocons tombent du ciel et, par la même occasion, vous prouver à quel point certains créateurs savent se « plier » aux saisons et sortir de leur créneau.

Delphine Quirin headband/ Pic by 1FDLE.

Delphine Quirin’s headband/ Pic by 1FDLE.

Avec la vingtaine d’années de bouteille de Delphine Quirin, on va dire qu’on peut difficilement se tromper. Elle connaît ses pelotes, connaît le temps pourri auquel on peut avoir droit en Belgique et sait s’acclimater (mieux que moi encore traumatisée par les 20°c perdus depuis que je suis revenue de Madrid!). Alors qu’elle sait nous entourer de douceur pour les jours les plus froids (oui, ceux où t’as la goutte au nez, les doigts qui vont te tomber des mains et des stalactites sur les cils), elle a aussi de très belles pièces, sans doute un peu moins connues, pour affronter la mi-saison.

C’est un de ces pièces que j’ai voulu mettre en valeur ici avec un joli turban en lurex dans un doré froid qui permet une très belle transition quand le temps se fait capricieux (genre les 3°c d’un matin d’avril…). Alors que ses modèles plutôt destinés à l’hiver sont doublés d’une belle couche de laine qui fait une fameuse différence (testé et approuvé), celui-ci protège du vent tout en évitant que vous ne terminiez en sueur après une journée de shopping.

Delphine Quirin’s headband / Pic by 1FDLE.
Delphine Quirin’s headband / Pic by 1FDLE.

Les deux choses que j’adore sur ce modèle sont qu’il peut se porter comme réel accessoire alors qu’on retire plutôt son bonnet lors d’un repas ou d’une soirée ainsi que le doré froid qui appelle plutôt le soleil que le vin chaud. Et puis il est facile à mettre, à glisser dans son sac et va avec quasi tout! Et finalement, on peut aussi très bien le porter avec le noeud au sommet comme de côté. Un superbe turban qui sait s’imposer mais aussi se rendre « malléable ».

Delphine Quirin’s headband/ Pic by 1FDLE.

Tout ça pour vous dire que elle a gentiment accepté d’offrir ce turban à une de mes lectrices! On est gentilles hein? Pour cela, il vous suffira de m’envoyer un mail ( 1feedanslesetoiles@gmail.com) avec pour objet « Concours Delphine Quirin » avec la réponse à la question « quelle est la date de mon premier article sur Delphine Quirin? ». Oui, il va falloir un peu fouiller, ne vous fiez pas à vos premiers résultats! Celles qui auront la bonne réponse peuvent aussi aller enfin se dépoussiérer des toiles d’araignées trouvées dans mes archives doubler leur chance en s’abonnant au profil de Delphine Quirin sur Instagram. Pour cela, joignez juste une capture d’écran me prouvant que vous la suivez. Le concours se cloture le vendredi 28 avril à 0h et je donnerai le nom de la gagnante le 1er mai. Il est ouvert à la Belgique, le Luxembourg et la France métropolitaine. 

 

P.S.: Oui, j’ai bien sûr fait des vlogs à Londres et à Madrid! Il me reste à les éditer (ce qui prend un temps de fou quand on veut un temps soit peu bien faire ça…) mais là, j’essaie de gérer la reprise au taf et pas mal de choses importantes de la vraiw vîîîe qui font chier d’abord histoire de vous pondre quelque chose de qualité. Ca viendra, patience est mère de toutes les vertus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s