La Beauty Blender: Yea or Nay?

Si toi aussi, en lisant ce titre, tu as eu la sensation d’être autour de la table du Mayhem des SOA version beauty addict, viens ici que je te fasse un bisou!

J’ai ENFIN pu tester un Beauty Blender!!! La fameuse éponge à maquillage créée en 2003 par la make-up artist Rea Ann a en effet contaminé la blogo et Youtubosphère beauté depuis quelques années maintenant mais je ne sais pas… Je n’avais pas envie de réagir. Tout d’abord parce qu’il est quasi impossible de se la procurer en magasins physiques en Belgique et puis que j’étais très bien avec mes pinceaux moi!

Un hasard total a fait qu’une amie abonnée à la Birchbox l’a reçue, n’y a pas vu grand intérêt (elle ne met pas souvent de fond de teint donc je la comprends fort bien) et s’est dit qu’elle allait me la filer (et là, tu peux entendre un chant d’anges oui). C’était Noël avant l’heure! A peine rentrée, elle a posé pour les photos puis est allée fissa rejoindre ma salle de bain pour être testée dès le lendemain (on parle bien de la Beauty Blender, pas de ma pote n’est-ce pas!).

Beauty Blender / Pic by 1FDLE
Beauty Blender / Pic by 1FDLE

 

Pour des raisons de clash entre langue anglaise (qui n’a pas toujours de genre) et langue française (qui s’amuse à tout compliquer), « Beauty Blender » sera pronominalisé autant au féminin qu’au masculin. Bein quoi, y a pas de raison qu’une éponge ne puisse pas aussi être transsexuelle.

Tu remarques déjà qu’elle est loin d’être plate et ronde comme les éponges à maquillage traditionnelles. Sa forme a en effet été spécialement conçue pour épouser toutes les formes du visages. Du front jusqu’aux coins de ton nez, la Beauty Blender sait se faufiler partout afin de te fournir une application uniforme du fond de teint.

Contrairement aux autres outils, elle ne laisse en effet aucune trace. Exit donc les lignes de pinceaux ou encore le fond de teint mal étalé aux doigts. Ici, on mouille la Beauty Blender en l’essorant afin qu’elle absorbe le plus d’eau possible, le bidule double presque de taille, on essore bien à la fin (moi je le fais dans un essuie/ UNE SERVIETTE SI T’ES FRANÇAISE! OK!) et on y va! Ainsi gorgé, le Beauty Blender ne prendrait que la quantité nécessaire de produit et permettrait une application beaucoup plus douce qu’au pinceau ou au doigt.

Le Beauty Blender avant d'être mouillé / Pic by 1FDLE.
Le Beauty Blender avant d’être mouillé / Pic by 1FDLE.

 

Le petit plus que j’apprécie beaucoup le matin, c’est que ça donne un coup de fraîcheur s’il a été mouillé à l’eau froide sans être agressif. La texture est douce et franchement, elle permet de se réveiller en douceur.

La grosse question pour moi était surtout: « Avantage ou inconvénient par rapport à un pinceau? ». Et non, je n’ai pas comparé aux doigts parce que je n’aime pas appliquer mon fond de teint aux doigts. Après j’en ai partout, je dois me laver les mains – ENCORE- et je trouve que j’ai plus de précision et que je perds moins de produits en faisant ça au pinceau. Comme ça tu sauras tout.

  • Sur les peaux qui pèlent (la mienne recommence à faire des caprices avec la chute des températures d’ailleurs), il est certain que ça limite énormément les frottements puisque on peut très bien tapoter pour appliquer le fond de teint. Dans ce cas, la bestiole rowse est sans aucun doute beaucoup plus douce. Rien ne vous empêche d’étaler la matière pour aller plus vite dans les zones où la peau ne pèle pas. (+)
  • L’argument de vente le plus important de la marque est qu’elle donne un teint naturel et qu’elle limite fortement l’effet plâtreux. Ici aussi je confirme: si jamais vous avez peur de ne pas savoir doser votre application, le Beauty Blender le fait pour vous. C’est un peu comme s’il décidait comment étaler la matière pour vous. Rien ne vous empêche d’ajouter plus de couvrance ensuite sur les zones où c’est nécessaire (en tapotant un peu plus de matière sur des joues rouges par exemple) mais sinon, le fini avec cette éponge est très agréable à voir. A recommander à celles qui débutent dans le maquillage, sans aucune hésitation! Un pinceau demandera un peu plus de self-control. (+)
  • Au niveau de la quantité de produit utilisée, je trouve tout de même qu’un pinceau en use moins. Peut-être parce que je sais gérer l’affaire depuis des années avec les pinceaux mais il me reste quand même cette impression que l’éponge, aussi bien gorgée soit-elle, en « mange » plus que le pinceau. (-)
  • Je n’ai peut-être pas encore le tour de main d’une habituée mais je vais plus vite au pinceau qu’au Beauty Blender. (-)
  • Le Beauty Blender est plus hygiénique qu’un pinceau à fond de teint de par le simple fait qu’il faut le nettoyer systématiquement après chaque utilisation alors qu’un pinceau à fond de teint, personnellement, je le nettoie toutes les 1 à 2 semaines (sinon je suis partie pour me lever à 4h du matin… Faut pas rêver non plus!). (+)
  • Quand je le nettoie, il dégorge de l’eau rose. Tellement que j’ai l’impression qu’une licorne se soulage dans mon évier… Bof bof quand même… Apparemment, c’est normal avec la rose et sans aucun danger. (-)
Le Beauty Blender humidifié/ Pic by 1FDLE.
Le Beauty Blender humidifié/ Pic by 1FDLE.

Quant au côté « se faufile mieux dans tous les coins du visage », oui… Ok… Mais bon, à moins d’appliquer du fond de teint avec une balayette, un pinceau fait aussi très bien ça.

SO WHAT? Si vous êtes une habituée des pinceaux comme moi, que vous savez les manier, je ne pense pas que ça soit un accessoire à avoir absolument dans son vanity. Par contre, si vous débutez et que vous vous sentez un peu maladroite, c’est une bonne alternative pour commencer sans trop stresser. Le Beauty Blender peut appliquer du fond de teint, des BB et CC crèmes, du maquillage minéral et vous pouvez même poudrer avec. On peut par exemple appliquer son fond de teint, fixer son anti-cernes, appliquer ensuite un blush (crème ou poudre), etc. Il est particulièrement pratique pour y aller mollo au niveau du blush: l’estompage se fera plus facilement qu’avec un pinceau. En bref, son côté multi-tâches est sans aucun doute très intéressant. Il est aussi livré avec un petit savon pour le nettoyer mais ma main au feu qu’un savon de Marseille fera aussi très bien l’affaire!

De mon côté, je ne l’utilise que les matins où je ne suis pas en retard et uniquement si je veux une couvrance naturelle. Pour un teint plus travaillé, je resterai au pinceau. Je suis contente de l’avoir parce qu’il me permet d’obtenir un rendu légèrement différent qu’avec un pinceau mais je ne serais pas passée à côté de quelque chose d’incontournable si lui et moi ne nous étions jamais rencontrés.

Le Beauty Blender est disponible sur l’e-shop de Birchbox au prix de 16,90EUR.

2 thoughts on “La Beauty Blender: Yea or Nay?

  1. Depuis quelques moi j’utilise l’éponge Real Techniques pour finir mon teint et je dois dire que j’aime beaucoup le résultat . Par contre pour appliquer proprement parlant le fond de teint , je trouve que ça absorbe bien trop de produit ..

    Des bisous

    1. Bein voui… Et bon, sur un Catrice à 2 deux francs trois sous, c’est pas trop grave (en ce qui me concerne en tous cas). Mais si je rachète mon MUFE, hors de question que je perde autant de produit avec la Beauty Blender. En fait, je vais m’en tenir à l’utiliser pour les finitions: blush, bronzer, contour, highlighter… Là, ce truc est génial pour fondre tout, ne pas avoir de démarcation et obtenir un résultat naturel 🙂

      Bibises!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s