Premier amour japonais… OUI! Encore une huile!

Vous n’allez pas me croire, je sais, mais j’avais définitivement laissé tomber l’idée de l’huile démaquillante. Je comptais juste finir mon huile Sephora et puis m’en tenir aux baumes démaquillants. J’adore ça, je préfère ça, j’aime ça. Plus pratiques pour partir en vacances, plus économiques, plus faciles d’utilisation (ça ne coule pas partout dès le début…), … J’étais finie: c’était les baumes ou rien.

Mais la chair est faible! Et lors d’un évènement presse, j’ai pu rencontrer des représentants de la fameuse marque japonaise DHC, principalement connue pour son huile démaquillante. Evidemment, je suis repartie avec un exemplaire de cette fameuse huile et me suis empressée de la tester. Blog-sacrifices-peau-tout ça quoi…

Et il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis! Cette huile surpasse toutes celles que j’ai pu essayer (Sephora, The Body Shop, Lierac) et celle que j’enviais d’essayer (Shu Uemura).

DSC02929_zps2b9f495d
DHC Cleansing Oil / Pic by 1FDLE.

Tout d’abord, DHC a pondu un superbe petit format voyage (que tu peux voir sur la photo ci-dessus) bien pratique et qui élimine tout risque de pompe qui se met en marche toute seule dans la valise. A-MEN! Certains savent encore faire fonctionner leur cerveau et leur sens pratique…

Ensuite, il y a deux points que j’aimerais réellement aborder en ce qui concerne les huiles démaquillantes: la texture et la composition.

La texture d’une huile démaquillante est importante car elle facilite (ou non) son utilisation. Je n’en avais pas conscience du tout lorsque j’en ai utilisé pour la première fois mais maintenant, c’est clairement devenu un critère de sélection des plus importants. L’huile doit être assez épaisse pour ne pas couler facilement partout entre les doigts (et limiter au mieux une perte inutile de produit) ainsi que permettre un étalement et un massage du visage plus aisés. L’air de rien, ça fait une réelle différence qui devient très vite importante au quotidien. En ce qui concerne DHC, elle est justement tout ce qu’il faut: épaisse juste comme il faut, onctueuse, se laisse émulsionner très facilement, se rince tout aussi facilement et ne laisse pas de film gras tout en étant très douce avec les peaux sensibles. 

DSC02880_zps58e04f25
DHC Cleansing Oil / Pic by 1FDLE.

La composition est aussi un point important. Bien que les huiles démaquillantes puissent avoir quelques vertus, ce n’est certainement pas sur du long terme comme ceux des soins… Et pourtant… La composition reste importante dans le sens où vous ferez un tant soit peu attention à votre investissement. Et c’est là que celle de Shu Uemura est tombée au 36.000 ème sous-sol: elle est en fait blindée d’huiles minérales. En soi, dans une huile démaquillante, ça n’est pas trop grave: elle ne fait que « passer » sur la peau, ça ne fera pas de mal. Mais au prix où elle coûte (44EUR les 150ml…), c’est fort mal investir son petit capital. Un peu comme si vous payiez un MacDo le prix d’un restaurant gastronomique juste parce que l’emballage est beau. Oui, les deux nourrissent, mais pas exactement avec les mêmes produits. Dans des chicken pouets, t’as des déchets de poulet… Dans un resto, si on te dit foie gras, c’est généralement pas du pâté sous-vide qu’on t’amène en assiette. Si vous voulez en avoir pour vos sous, il est donc bon de revoir un peu ses envies: exit la Shu Uemura! Et toutes les autres marques qui se touchent au niveau des prix dès qu’elles sortent des huiles démaquillantes. Faut pas pousser non plus…

Et la DHC, avec ses 200ml à 26EUR… Bah, elle est parfaite! Aucune huile minérale, pas de paraben, de colorant ou de parfum. Un conservateur que je n’aime pas trop là-dedans, sinon tout le reste est très bon avec de l’huile d’olive, du romarin, un extrait végétal hydratant, anti-oxydant et anti-inflammatoire, … Et si vous vouliez savoir si elle dégommait AUSSI le waterproof: sans aucun problème!

C’est donc aussi facilement qu’après 1 pompe et 1/2 (Alors que certains sites suggèrent 2-3 pompes, moi je vous dis que ça n’est vraiment pas nécessaire d’en mettre autant), je suis retombée dans l’amour des huiles démaquillantes… Enfin, surtout celle-ci!

 

L’huile DHC est disponible en Belgique uniquement en ligne sur la plateforme The Lab d’Ici Paris XL au prix de 26EUR (format voyage de 70ml à 11,50EUR) avec la livraison gratuite. 

4 réponses sur « Premier amour japonais… OUI! Encore une huile! »

  1. Very interesting article…and nicely written, as usual!! I didn’t know about DHC but I will try this brand. I’m a fan of micellar lotions when it comes to make-up removal, and during long winter days (like these) I switch to a cleansing milk; I only tried organic oils to remove my make-up, like olive and castor-oil. As I’m a big fan of oils in general…I love to use them on my face, body, hair…I think the presented product will suit me perfectly. Quick question, though: do you think you will be able to use it even during summer days?

    1. Thank you!! You have to try it, you’ll love it! I will definitely use it in the summer too, yes. Even though its consistency is a little bit thicker than the other ones, it doesn’t mean it’s more greasy at all. The thing is that it is even smoother on the skin, so it won’t be a problem for hot summer days to come. However, this one is only for removing make-up. Don’t use it on your hair or body 😉 I know you can use Jojoba and olive oil as a make-up removers as well as a moisturizers but don’t do this with DHC.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.