Plonger.

Pic by S. Neamoscou

Des fois je me demande s’il ne vaut pas mieux plonger au lieu d’attendre une éventuelle bonne vague qui ne viendra jamais.

Puis d’autres fois, je me dis que le confort sur mon rocher ne vaudrait pas tout l’or du monde.

Finalement, je me demande si avoir un peu moins de cerveau ne me ferait pas mieux vivre certaines choses. Se poser autant de questions sur tout, hésiter et réfléchir autant sur tout, c’est du 50/50. Les choix réfléchis étant aussi bons que les coups de tête. Tout est une question de feeling mélangé à de la réflexion. Puis tomber sur le bon moment aussi mais ça, ça ne dépend pas de moi. Le problème est d’arriver à atteindre un juste équilibre entre prise de risques et réflexion.

La prise de tête réflexion gagne toujours chez moi. Un cerveau un peu en repos, ça ne ferait pas de mal de temps en temps.

5 réponses sur « Plonger. »

  1. Je comprends ce que tu dis là, les affres de l’indécision qui précèdent les interrogations (voire les regrets) de l’après-action…
    Voici un conseil que j’ai toujours eu beaucoup de mal à appliquer moi-même : prendre des avis extérieurs, dans son entourage ou auprès de professionnels (quitte à les rémunérer), et décider après en avoir fait la synthèse. Que ce soit dans le domaine personnel, médical ou immobilier, chaque nouvel avis apporte au mieux une info supplémentaire, au pire est écarté car non pertinent.

  2. Je suis d’accord avec toi pour demander des avis extérieurs mais je t’avoue que des fois, ça m’a encore plus embrouillée qu’avant. Ce qui rend le choix encore plus dur quel qu’il soit. Un peu l’histoire de ma vie hahaha!

  3. je connais ! mais je me rends compte que pour les grandes décisions de ma vie (amour et immobilier), j’ai hésité bien moins longtemps que pour l’achat d’un appareil photo… parfois, je pense qu’on sent si la décision est bonne et on peut se laisser porter par ses sentiments…
    A part ça, si tu avoir un avis auparavant, n’hésites pas !

    1. Oui oui, des fois aussi je sais qu’une décision est bonne mais va savoir pourquoi, les moments où j’hésite le plus sont aussi souvent ceux qui nécessitent une réaction rapide. La vie… Je prends bonne note de ta généreuse proposition Miss S. 🙂
      Sinon il ne faut pas d’S à l’impératif sauf pour quelques exceptions style « vas-y ». Maintenant, j’en suis à l’orthographe d’il y a 20 ans. La nouvelle version des années 2000, je m’assieds dessus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s