La guerre des gloss! (Tant mieux pour nous!)

On est déjà à la moitié du mois de mai mes enfants! Ca va vite tout ça!!! L’été sera déjà bientôt à nos pieds et la météo a définitivement mis de côté le gel, la neige et… Nan pas encore les grêlons, on l’a bien vu hier… Mais vous avez compris: qui n’a pas déjà humé l’odeur d’un barbecue cuvée 2018 vit dans les grottes de Han! Revenons à nos moutons (très bons aussi en grillades cela dit): la bowté! Et niveau tendances, ce printemps-été, celui qui fait son grand retour sur le tapis rouge, c’est le gloss! Et les marques l’ont bien compris! Alors quoi? On ressort nos vieux gloss du début des années 2000? Pire! Ceux de la fin des 90’s qui collent partout et à tout? Mais non mon enfant! Parce que les marques en ont profité pour améliorer leurs techniques! Alors fête du slaïp, c’est tout bénéf’ pour nous!

Urban Decay Distortion Palette: ça vaut le coup?

C’est la folie ce mois de février! Les sorties printanières pleuvent et alors que je vous ai parlé il y a peu de la collection Urband Decay X Kristen Leanne, les autres marques talonnent déjà. Mais on va rester calme et se focaliser sur une chose à la fois! Pour cet article ce sera la Distortion Palette. Celle-là, j’avais repéré son lancement vers le mois de novembre-décembre (aux USA, leurs palettes sortent 2-3 mois avant la vieille Europe). J’ai bavé dessus depuis lors, scruté tous les tutos et revues possibles et l’ai voulue dès le premier coup d’oeil.

Avec la Heavy Metals Metallic Palette, ce sont, selon moi, les deux dernières sorties les plus intéressantes techniquement parlant en termes de palettes. On va au-delà de la palette de base et elles sont d’ailleurs conçues pour celles qui ont déjà assez de basiques et veulent expérimenter un cran plus loin. Plus de textures, d’effets, de possibilités, le tout, rassemblé dans une palette. Si vous vouliez un effet métallisé ou 3D, il était nécessaire d’acheter UN produit à part dans UNE SEULE teinte possible. Ces deux palettes rassemblent plusieurs possibilités dans un seul contenant: le rêve pour celles qui en avaient marre d’avoir plein de petits pots à droite et à gauche (oui, ça sent le vécu, vous pensez bien…).

Urban Decay x Kristen Leanne collection.

Ce sont ENFIN les sorties printanières! Alors qu’avant, j’étais décontenancée par le fait de parler printemps pendant que je cherchais à m’emballer hermétiquement dans un plaid, je suis désormais un peu plus habituée. Ca me met en joie même! Et puis au final, les fleurs n’attendent pas non plus puisque narcisses et autres petits bulbes pointent déjà le bout de leur nez.

On commence cette valse de sorties avec la collection Urban Decay en collaboration avec la Youtubeuse Kristen Leanne. Pour ceux qui ne la connaissent pas, Kristen Leanne est suivie par plus d’1/2 million d’abonnés et propose autant des tutos make-up quotidien que de licornes sous amphétamines. Grande amoureuse des animaux, elle est aussi très sensible à leur cause. Cheveux mauves (verts, gris, bleus…), tattoos à souhaits et créative au possible, elle était une très belle candidate pour créer une collaboration avec Urban Decay.

Les Favoris Beauté 2017 en vidéo!

C’est une habitude que je n’ai pas, de faire des favoris. J’ai tellement de mal à choisir! Mais cette année, j’ai voulu essayer de vous faire une sélection qui représentait ce que j’ai adoré en 2017 autant en soins qu’en make-up. Même s’il peut être difficile, c’est un bon exercice afin de définir ce qui ressort du lot sur le long terme. Petit bonus, j’y parle de certains produits dont je n’ai pas eu le temps de faire d’articles mais que j’ai vraiment aimé. Il y a donc aussi de la découverte!

Holiday Make-Up Tutorial!

Oui, en anglais, quand on parle de « Holiday », ça signifie les fêtes de fin d’année. Comme le film avec Cameron Diaz et Kate Winslet! Et comme je vous l’avais promis, je vous ai pondu un tuto make-up de fêtes avec la Heavy Metals Palette de chez Urban Decay. Ca change de la bouche rouge mat ou du smoky gris-noir et c’est tout aussi sympa en soirée.

URBAN DECAY: Heavy Metals Metallic Palette. (revue + tuto)

Man dieuw! Celle-là, je lorgnais dessus depuis bien 2 mois! Alors qu’ils finissaient de sortir la dernière Naked Heat, la collection de Noël était déjà en route avec de magnifiques pépites (une palette de leurs fameux Vice Lipsticks accompagnés de versions équivalentes métallisées, la sortie de 6 nouvelles teintes dans les Heavy Metal Liners, sans parler de leurs coffrets pour les fêtes) mais celle qui a retenu toute mon attention, c’était la superbe palette d’ombres métalliques: la Heavy Metals Metallic Eyeshadow Palette.

Ca fait longtemps qu’Urban Decay sort des palettes et à chaque fois, je me demande comment ils feront pour en sortir une autre. Ils sont à la fois du côté des neutres avec les Naked, et du côté de la créativité avec toutes leurs autres palettes souvent très colorées. J’ai presque l’impression qu’ils ont déjà utilisé toutes les couleurs existantes! C’est là qu’ils arrivent à te bluffer en sortant un petit trésor uniquement composé de métalliques toutes plus belles les unes que les autres et inédites à la palette. Avec un parti pris de n’insérer aucun mat, la marque se dirige clairement vers ses fans de toujours: ceux qui veulent mettre du piment dans leur maquillage. Il est en effet quasi impossible de faire un look complet avec cette palette, on devra forcément avoir déjà de beaux mats pour faire office de couleur de transition.

Les liners, toute une histoire!

C’est souvent une bête noire commune à beaucoup: le fameux trait de liner. On en met trop, on tremble, on en fout dans son oeil, on ne fait pas les deux yeux de la même épaisseur, … Et je ne parle même pas de la petite virgule (aka « le flick » ou « feline flick » en anglais auquel j’aurai sans doute recours)! Il m’en aura fallu du temps pour le maîtriser moi-même, pour comprendre ce qui m’allait et ne m’allait pas et quelle sorte de virgule je pouvais faire (ou pas).

Je m’attarderai peut-être un peu plus dans une vidéo, si vous le désirez (dans ce cas, manifestez votre envie en commentaires), sur les différentes techniques pour arriver à faire son trait petit à petit (j’ai essayé de plein de façons, toutes m’ont aidée à acquérir de l’assurance en moi. Le « truc » le plus important était surtout de s’entraîner en fait). Ici, je voulais surtout vous proposer plus que de simples liners noirs. Quand on s’y connaît peu, on s’imagine que le liner est noir. D’autres sauront sans doute qu’il existe aussi des bruns (plus doux) ou des bleus foncés. En termes de liners « portables », c’est le trio infernal (et franchement, des fois, à mourir d’ennui…): noir, brun, bleu. J’avais envie de vous aider à sortir de votre zone de confort comme je suis sortie de la mienne et de vous ouvrir, si vous ne le connaissiez pas déjà, au monde des liners colorés portables et à haut potentiel (tu le mets et hop, c’est bon t’as fait tout ton look make-up rien qu’avec ça).