MINT brunch à la Maisonnerie: gourmandise sans culpabiliser!

En général, lorsqu’on songe à l’idée d’un brunch, on pense directement à l’opulence de pains au chocolat, de bacon, et on sait que notre taille va en prendre pour son grade. On sait que c’est gourmand, on prend sur soi et on aime aller se vautrer dans le gras parce que hey, c’est un repas qui en vaut deux (Viens pas mentir, qui n’a jamais trouvé ça comme excuse pour se justifier d’un bon gros gueuleton en brunch? Moi la première!). Même si on prendra quelques fruits, on sait aussi que c’est juste pour se donner bonne conscience… Et si je vous disais qu’il était possible de combiner gourmandise et équilibre?

Un Noël chez Darcis…

Alors que les plus grandes capitales s’apprêtent à inaugurer leurs plus belles illuminations de Noël, vos pâtissiers et cuisiniers préférés en font autant afin de vous titiller les papilles en fête. Qui dit « Noël », dit forcément « bûche de Noël » et c’est là qu’il était impossible de ne pas vous montrer un peu plus ce que Jean-Philippe Darcis nous propose, non seulement pour les fêtes de fin d’année mais aussi pour l’hiver entier.

C’est bien la Marche Gourmande de Julien Lapraille? (+ livre et Le Marché de Julien)

C’est une question que je me posais depuis presque 2 ans en fait. La première fois que j’en avais entendu parler, c’était quand il était venu présenter sa première collaboration avec le Huggy’s Bar. Julien Lapraille l’avait évoquée avec énormément de coeur et ça m’avait intriguée. En fait, avant d’être connu des média, il organisait déjà la Marche Gourmande. C’était juste sans doute moins formel mais le principe était le même: se balader dans la belle région du Luxembourg avec des étapes gastronomiques et terminer tous ensemble à un repas de cochonnailles dans une ambiance bon enfant (auparavant dans le garage de son papa si je me souviens bien). Désormais, elle est sponsorisée en grandes pompes par RTL-TVI, des personnalités sont présentes pour ponctuer le parcours et une partie des bénéfices est reversée à une oeuvre de charité. Et ce n’est pas un reproche, je trouve ça chouette qu’il ait pu investir une chaîne de TV dans un évènement caritatif qui permette à la fois de découvrir une région ainsi que son terroir.

Tchin-T’gin avec Radermacher X Julien Lapraille!

Même si la météo semble ne pas vraiment vouloir suivre, j’ai toujours trouvé que l’été se trouvait aussi et surtout dans nos assiettes et dans nos verres. Les salades, les fruits, les barbecues (quand c’est possible)… Mais ce qui sonne vraiment l’été, ce sont les premières terrasses, les premiers verres remplis de glaçons, les premiers cocktails avec lesquels on aime trinquer. Il était donc impossible de ne pas vous parler un peu plus du gin Radermacher en collaboration avec Julien Lapraille.

L’été chocolat à la Chocolateria!

J’en profite, j’ai vu qu’Ifoufoune annonçait du soleil pour les jours à venir (par intermittence mais on fait avec ce qu’on a n’est-ce pas?) alors c’est le moment, c’est l’instant! J’en appelle aux gourmands, aux passionnés ou aux férus de découvertes! Cet été, il est indispensable que vous alliez découvrir la carte d’été de La Chocolateria! Accessoirement, si tout le Palais de Justice de Liège n’est pas déjà complètement dépendant de cet endroit, c’est qu’ils sont bien moins rock n’ roll que ce que je pensais. Un petit chocolat M’sieur le Juge?

Les Découvertes Perlées de Bru en vidéo.

C’est déjà l’année passée que la mozer avait repéré ça sur les internets… Mais un peu tard pour pouvoir s’inscrire… Du coup, cette année, elle était au taquet! Et on en a profité pour y aller « entre filles »: la mozer, la sista de la mozer et moi-même. L’idée nous paraissait sympa: une journée de découverte dans la nature suivie par une soirée où tout le monde se rejoint autour d’une grande table commune et où on profite de ce que la nature peut offrir dans nos assiettes, le tout, ponctué de bulles de Bru. L’année passée, ce qui nous avait aussi bloquées, c’est que ça se déroulait dans différentes villes de Belgique et qu’il fallait calculer afin que le retour ne soit pas trop long. Cette année, tout est organisé autour de la Vallée de l’Amblève où la première source de Bru se trouve. Bah, autant vous dire que 15-20min de voiture au lieu d’un aller-retour à Anvers, c’est tout de suite plus tentant!

Les Découvertes Perlées de Bru / Pic by 1FDLE.

L’Amarante: la cuisine du soleil pour ton coeur.

Ca fait longtemps, mais VRAIMENT longtemps que je veux vous en parler! Mais je suis une mauvaise qui a une tête comme une passoire et beaucoup trop de choses en même temps sur le feu. C’est fini! Je m’y mets! Parce qu’en plus, c’est une de ces adresses liégeoises qu’il est bon de connaître quand on a envie de se faire plaisir.

L’Amarante, je pense que déjà beaucoup de « vrais liégeois » connaissent, surtout ceux qui ont fait leurs études à Liège 1 ou en philo et lettres. Vous l’aurez deviné, la belle cantine se situe dans la rue des Carmes. Pour ceux qui ne connaissent pas, je ne vais pas vous parler d’un Xième nouvel établissement en vogue qui vient d’ouvrir avec une cuisine si « fusion moderne » qu’on se demande si ce n’est pas un robot qui a pondu les assiettes. Ici je vais vous parler d’un restaurant chaleureux qui tient le cap depuis plus de 15 ans et ravit nos papilles avec de très belles saveurs du sud.

L’Amarante / Pic by 1FDLE.

L’endroit rappelle la terrasse d’un restaurant méditerranéen. Avec son grand parasol ouvert et ses tableaux évoquant la mer, le ton est donné: ici, on ne se prend pas la tête, on vient passer un bon moment! Un peu à l’instar des « menú del día  » espagnols (mon dieu, mais pourquoi on n’a pas plus souvent ça ici?!), Jean-Noël et Carmela proposent des menus abordables démarrant à 12,90€ (3 services pour le lunch) jusqu’à 22EUR maximum pour les soirs de week-end (4 services). La différence avec les menus espagnols, c’est qu’ici, c’est beaucoup plus travaillé. Qu’est-ce qu’on est gâtés nous du coup, non?

L’Amarante (Minestrone) / Pic by 1FDLE.