GRWM + Revue et 1ères impressions make-up été 2018. (Rimmel London, Lancôme, Be Creative…)

Je sors de deux mois de folie où j’ai autant couru pour le boulot que pour le blog. Là ça va un peu se tasser (niveau blog parce que niveau boulot, par contre, j’ai du pain sur la planche pendant encore quelques semaines) et je me suis dit qu’au lieu de faire plein de petits articles, c’était plus sympa de vous parler de quelques nouveautés en mélangeant tout ça.

Du coup, zou! Une vidéo qui est un GRWM (un Get Ready With Me: Prépare-toi avec Moi… Mais comme ça le fait vraiment pas en français quand même!) où je vous donne quelques premières impressions de produits, d’autres que j’ai pu essayer déjà quelques fois et surtout, un bel aperçu de ce que l’on a pour cet été.

La collection Insta de chez Rimmel London.

Belle transition que de sauter des dérives plus techniques d’Instagram à ses folies sur l’apparence physique non? Ce pauvre Instagram en voit d’ailleurs de toutes les couleurs et les filtres sont souvent usés et abusés! Du coup, j’ai trouvé ça assez drôle de la part d’une marque de foncer dans le tas et de surfer à l’exagération sur le côté « photo filtrée  » d’Instagram. Je ne sais pas si c’est une de leurs intentions mais je ne peux m’empêcher d’y voir une note d’humour. Cela dit, « surfer sur l’exagération », tout est relatif. En effet, ils prennent le parti pris du fameux make-up Insta (un make-up absolument importable dans la vraie vie avec 3000 couches d’anti-cernes, de bronzer, de contouring et de highlighter) mais si on s’y penche de plus près, c’est une jolie petite collection tout à fait abordable dans tous les sens du terme.

La guerre des gloss! (Tant mieux pour nous!)

On est déjà à la moitié du mois de mai mes enfants! Ca va vite tout ça!!! L’été sera déjà bientôt à nos pieds et la météo a définitivement mis de côté le gel, la neige et… Nan pas encore les grêlons, on l’a bien vu hier… Mais vous avez compris: qui n’a pas déjà humé l’odeur d’un barbecue cuvée 2018 vit dans les grottes de Han! Revenons à nos moutons (très bons aussi en grillades cela dit): la bowté! Et niveau tendances, ce printemps-été, celui qui fait son grand retour sur le tapis rouge, c’est le gloss! Et les marques l’ont bien compris! Alors quoi? On ressort nos vieux gloss du début des années 2000? Pire! Ceux de la fin des 90’s qui collent partout et à tout? Mais non mon enfant! Parce que les marques en ont profité pour améliorer leurs techniques! Alors fête du slaïp, c’est tout bénéf’ pour nous!

Un été holographique avec Be Creative.

C’est un peu la folie niveau tendances 2018 pour cet été. Soit on part dans le wash de couleurs parfaitement mattes, soit on vire paillettes. Celui qui a pourtant le vent en poupe après des saisons de règne du mat, c’est le gloss. Et il ne se limite plus aux lèvres, il migre vers les paupières pendant que des highlighters essaient de l’imiter sur les pommettes. Ca c’est ce qu’on peut voir sur les éditos mais quid quand on veut adhérer à tout ça au quotidien? Parce que le gloss sur les paupières, c’est aussi magnifique que c’est éphémère: ça dure 2 à 5 minutes tout au plus avant de migrer dans les plis. C’est là que les marques font preuve d’imagination et qu’arrive la tendance holographique. BE Creative en fait partie et nous a pondu une superbe petite collection qui contient de belles références.

On prend le thé à la française avec Lancôme: French Temptation collection.

Je vous le dis tout de suite parce que c’est sans doute la première question qui va tomber: j’ai mangé tous les oeufs que vous verrez dans les prochaines photos! Comment résister à de la gourmandise quand une collection entière lui rend hommage? Impossible! Maintenant que les choses sont clarifiées quant au sort de ces oeufs délicieux (Ouiiii? Tu dis quoi? Ils viennent de chez Colruyt mon enfant.), on va se plonger dans le monde de la pâtisserie française à coups de blush, fards à paupières, vernis et autres rouges à lèvres gourmands.

La collection limitée French Temptation est une collection qui se veut acidulée, pop, s’inspirant volontiers de l’univers de Ladurée et le déclinant avec ces propres produits. Au-delà de l’apparence pensée jusque dans ses moindres détails et plus qu’instagrammable, on profite aussi de textures de qualité au rendu collant parfaitement aux tendances printemps-été 2018: du pastel, du mat extrêmement pigmenté ou des irisés qui viendront illuminer… Un peu comme un gâteau parsemé de gourmandises lumineuses, on a envie de plonger dedans et de tout dévorer sans l’ombre d’un regret. Et c’est le cas puisqu’ici, on ne prend pas une seule calorie (sauf si on mange tous les oeufs qu’on avait acheté pour scénographer ses photos, oui, mea culpa…)!

Le tuto make-up facile mais sympa!

Ca fait longtemps que je devais le faire. On m’a tellement demandé ce que je mettais quand je me maquillais de cette façon qu’un tuto s’imposait. L’histoire du dessin et du discours, vous avez compris…

Donc, je vous préviens, ça ne casse pas 3 pattes à un canard! Du coup, je me suis dit que je pouvais changer de format et papoter un peu avec vous en vous donnant des impressions et quelques astuces tout au long de la vidéo. Je ne suis pas encore très à l’aise pour parler ainsi et avais oublié de mettre le chauffage donc conjuguez un petit stresse et le froid et j’espère que vous saurez excuser quelques couacs. Cette fois-ci, j’ai donc filmé le make-up complet; teint, poudre, sourcils, tout. Je vous y explique pourquoi on ne doit pas choisir un fond de teint plus foncé que sa couleur de peau, l’intérêt des blushs ou bronzer, etc. De même, ce sont vraiment des produits que j’aime utiliser au quotidien donc je mélange des produits plus cher (Hourglass, Nars, Urban Decay) et d’autres pour petits budgets (Deciem, Catrice, Rimmel…).

Urban Decay Distortion Palette: ça vaut le coup?

C’est la folie ce mois de février! Les sorties printanières pleuvent et alors que je vous ai parlé il y a peu de la collection Urband Decay X Kristen Leanne, les autres marques talonnent déjà. Mais on va rester calme et se focaliser sur une chose à la fois! Pour cet article ce sera la Distortion Palette. Celle-là, j’avais repéré son lancement vers le mois de novembre-décembre (aux USA, leurs palettes sortent 2-3 mois avant la vieille Europe). J’ai bavé dessus depuis lors, scruté tous les tutos et revues possibles et l’ai voulue dès le premier coup d’oeil.

Avec la Heavy Metals Metallic Palette, ce sont, selon moi, les deux dernières sorties les plus intéressantes techniquement parlant en termes de palettes. On va au-delà de la palette de base et elles sont d’ailleurs conçues pour celles qui ont déjà assez de basiques et veulent expérimenter un cran plus loin. Plus de textures, d’effets, de possibilités, le tout, rassemblé dans une palette. Si vous vouliez un effet métallisé ou 3D, il était nécessaire d’acheter UN produit à part dans UNE SEULE teinte possible. Ces deux palettes rassemblent plusieurs possibilités dans un seul contenant: le rêve pour celles qui en avaient marre d’avoir plein de petits pots à droite et à gauche (oui, ça sent le vécu, vous pensez bien…).