One Day in London!

Il y a quelques semaines, j’ai fait une petite escapade d’une journée à Londres avec des adresses bien précises à aller voir (ce qui franchement, lorsqu’elles sont aussi éloignées l’une de l’autre, transforment une journée en marathon). J’en ai donc profité pour prendre mon appareil photo sous le bras et vous emmener ainsi avec moi.

My best spots in Notting Hill.

Et voici la troisième et dernière vidéo qui conclut mon dernier séjour à Londres. Dans cette vidéo, vous verrez une compilation des endroits que je préfère à Notting Hill (encore merci Mademoiselle Robot pour les tips!) et ceci inclut beaucoup de déco mais aussi un peu de mode, de quoi se régaler les papilles, de beaux endroits tout court et un peu de beauté. Toutes les adresses sont en barre d’infos sous la vidéo lorsqu’elle est visionnée sur Youtube. Vous y trouverez aussi tous les liens vers les sites web des boutiques que vous apercevez.

 

Notting Hill/ Pic by kiwikoo.

And here is the third and last video which concludes my last trip to London. You’ll thus find a compilation of the places I prefer in Notting Hill (a huge thank you to Mademoiselle Robot for her tips!) which mainly focuses on home interiors but also fashion, beauty and, of course, some nice places where to chill out and have some good food. You’ll find all the addresses in the info box below the video when you watch it directly on Youtube. Of course, websites links are also provided.

LONDON In April: PART 2.

Suite de mon séjour printanier à Londres!

Ce coup-ci, vous me rejoignez dans Hyde Park que je n’avais jamais eu le temps de voir entièrement. Je l’ai fait d’un bout à l’autre en longueur et je peux vous assurer qu’il est tout sauf petit! La cloche au pied que j’ai eu en fin de journée aurait pu en témoigner… Le parc est très agréable et ne manque pas d’endroit où s’y coucher. Cependant, j’ai été un peu déçue parce que je m’attendais à des endroits fleuris, plus de jolies fontaines, des sections avec des thèmes ou isolés, etc. Pour ceux qui ont déjà visité le Retiro à Madrid ou Holland Park, ils sauront de quoi je parle. Cela dit, ça reste un splendide endroit en plein centre de Londres où on peut y trouver du calme. C’est d’ailleurs assez impressionnant d’y aller en sortant de la foule d’Oxford Street.

On va ensuite sur le Borough Market où j’ai retrouvé Lexie Blush. J’avais déjà filmé sur le Borough Market la fois passée mais ce marché est juste GE-NIAL et vaut bien un passage à chacune de mes visites. Au fait, prépare un bavoir, les risques de salive au coin des lèvres est fort probable!

Et puis je termine par un bref passage dans l’hyper-centre avec un coup d’oeil sur Leicester Square où toutes les grandes premières de films se passent, un crochet par Piccadily Circus pour finir sur Regent Street.

J’espère que ça vous plaira ou vous aidera et je vous revois la semaine prochaine avec ma dernière vidéo de mon séjour: un focus sur mes bons plans à Notting Hill.

LONDON In April: PART 1.

ENFIN! J’ai enfin le temps de commencer à éditer tout ça!

Ca a été un peu plus chaotique que la fois passée d’un point de vue « organisation » car je ne voulais pas faire Londres jour après jour. Etant donné que j’avais un programme bien moins chargé que la dernière fois, je préférais concentrer les meilleurs moments et découvertes.

Le gros but de ce séjour-ci était de rester sur Notting Hill et ses alentours ainsi que de me balader à pieds en évitant les grandes artères le plus possible. Il y aura donc 2 parties sur Londres et une 3ème qui est un focus sur les bons plans à Notting Hill (où je dormais). J’ai trouvé ça plus simple pour vous.

Dans cette première partie, je vous emmène donc le long du canal pour arriver jusque Little Venice, à Paddington, où il est possible de prendre un bateau mouche pour se rendre à Camden. Puisque j’avais déjà fait Camden la dernière fois (et c’était drôle à faire une fois mais j’ai été très déçue de ne trouver que des bui-buis à touristes et de ne rien sentir de rock n’ roll), j’ai préféré revenir sur Westbourne Grove… Sauf que je me suis paumée… Chez les riches. Vous reconnaîtrez peut-être Westbourne Terrace que certains d’entre-vous ont peut-être vu dans un reportage de 7 à 8 sur TF1 (et par la même occasion réaliser le prix exorbitants des appartements…).

London Canal/ Pic by kiwikoo.

Je vous emmène ensuite sur Kensington Road en partant de Notting Hill. Kensington Road est une grande rue pleine de grands magasins tels que Marks & Spencer, Urban Outfitters, TopShop, un Whole Foods GEANT … C’est une superbe alternative si on ne veut pas aller dans le centre: les trottoirs sont larges mais pas bondés, les magasins grands mais sans musique qui va à fond les ballons, on passe entre les rayons facilement et du coup et les vendeurs sont bien plus disponibles pour vous renseigner. Il y a aussi un Space NK à proximité. Que demande le peuple? De plus, la promenade depuis Notting Hill jusque Kensington à pieds est très agréable.

Un énooooorme merci à Mademoiselle Robot pour tous ses tuyaux et bien plus!

 

J’espère que vous apprécierez, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube et je vous retrouve la semaine prochaine pour la suite!

London Beauty Haul. *Vidéo*

CA Y EST! Je vous montre enfin ce que j’ai trouvé d’intéressant à ramener de Londres!

Je n’en pouvais plus de ne rien pouvoir montrer. Je n’avais pas réalisé que du coup, ça impliquait aussi de ne pas vous montrer ce que j’utilise désormais quasi quotidiennement.

Bref! Sur ce coup, j’ai donc fait une grosse partie « drugstore » et une autre composée d’un seul et unique produit plus « de luxe ». Puisque j’y suis restée une bonne semaine, j’ai pu farfouiller, essayer des échantillons et me faire une idée sur place sans être trop précipitée. Evidemment, j’ai déjà en tête d’autres futurs achats.

Il y aura un de mes achats qui sera à gagner pour les 7 ans du blog fin juin-début juillet mais je me tais encore sur ce que ce sera. J’espère bien avoir le temps de faire un ou deux tutoriels avec histoire que vous puissiez voir ce qu’ils ont dans le ventre avant que je n’organise le concours.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à allez voir la vidéo sur Youtube plutôt qu’ici: je donne encore pas mal d’info dans la barre d’infos Youtube.

 

En ce qui concerne les adorables cocottes dont je vous parle dans la vidéo, pour Lexie Blush tu peux cliquer ICI pour sa chaîne Youtube et LA pour son blog. Concernant Mona de Rose Cocoon, c’est par LA pour son blog. Mais t’es prévenu(e), ça va faire frétiller ta carte de banque!

Si tu as aimé ma vidéo, n’hésite pas à cliquer sur le pouce en l’air sous la vidéo lorsque visionnée sur Youtube! Et si tu veux, tu peux aussi t’abonner à ma chaîne, c’est par ICI!

United Kingdom: Le royaume du démaquillant.

Pendant mon voyage à Londres, j’en ai profité pour écumer les Boots, Superdrug, Liberty, Selfdrige, John Lewis et Space NK. Ce sont les enseignes où il faut aller si vous vous intéressez un tant soit peu aux cosmétiques. J’avais évidemment en tête plusieurs choses tant niveau make-up que soins mais c’est sans compter l’immense variété à laquelle j’ai dû faire face.

Le premier choc s’est passé chez John Lewis puis ensuite chez Selfridge: j’avais envie de m’enlever les yeux de la tête, pour pouvoir les faire rouler dans les rayons et pouvoir ainsi voir plus et plus vite tellement il y avait de choses. Jurlique, Illamasqua, Environ, Nude Skincare, Antipodes, Charlotte Tilbury, Origins, … J’avais l’impression d’être à Eurodisney. Boots et Superdrug m’ont un peu moins transcendée parce qu’un shampooing à côté d’une prise universelle ou d’un sandwich, ça le fait tout de suite moins vous voyez…

Cela dit, toutes ces enseignes ont une chose en commun: elles offrent une diversité. Et c’est là que j’ai commencé à avoir le blues de rentrer alors que j’avais encore facile 7 jours sur place.

Constater qu’on est TRES pauvres en choix, ça fait mal. Surtout lorsque certains choix portent sur des soins de base. Ici, je vais m’attarder sur le démaquillage parce que c’est quelque chose auquel je tiens depuis un moment.

Du temps où je m’en foutais de ce qui passait sur ma face de jeune fille  à la peau parfaite malgré les excès de boissons, cigarette et manque d’heures de sommeil, je me démaquillais au plus simple et moins cher: lingettes démaquillantes ou lait démaquillant et pouet. Fallait pas m’emmerder, autant dans le processus que dans la manière de pouvoir trouver le plus facilement mes produits. Puis un jour, un lait démaquillant Diadermine m’a littéralement donné des sensations de brûlures sur le visage. J’ai eu envie de m’arracher la peau tellement ça piquait et j’ai pris conscience de l’importance de la douceur de ce moment.

Non, ne me parlez pas de Bioderma et d’eau micellaire, en ce temps-là (début du 21ème siècle hein!), ça n’était vraiment pas populaire et j’ai même des doutes que ces eaux étaient déjà accessibles à l’époque. Puis Youtube est arrivé et j’ai découvert l’existence de l’huile démaquillante. Alors à défaut d’avoir celle de Shu Uemura qui faisait un carton, j’ai essayé celle de chez Sephora et là, ce fut la révolution: plus jamais un lait démaquillant ne toucherait ma peau. Elle n’était pas cher et durait bien plus longtemps qu’un lait tout en étant bien plus douce. Mes réticences de peau mixte face à du gras se sont envolées en un rien de temps. Cerise sur le gâteau: ça enlevait encore mieux le mascara waterproof sans m’arracher les cils. J’avais un Sephora à Maastricht… Le Sephora a fermé… Je suis donc revenue en temps de disette… Jusqu’à ce que The Body Shop sorte une huile démaquillante que je me suis empressée d’aller acheter en double exemplaire. Je l’ai adorée au départ. Normal, je n’avais PLUS RIEN DE VALABLE! Puis, petit à petit, elle a commencé à m’agacer. Bien trop liquide, pas assez efficace sur le mascara waterproof et l’odeur m’incommodait de plus en plus. Maintenant je finis ma deuxième bouteille péniblement et crève d’envie de l’éclater sur un mur à chaque utilisation.

Huiles démaquillantes Sephora et The Body Shop/ Pic by kiwikoo
Huiles démaquillantes Sephora et The Body Shop/ Pic by kiwikoo

Finalement, j’ai fait la connaissance des baumes démaquillants et là, ça a été la révélation. Tellement efficaces et plus agréables qu’une huile que je veux bien faire l’impasse sur le fait que la plupart ne démaquillent pas le mascara waterproof. Mon choix est fait: à moins qu’une nouveauté ne sorte, je ne jurerai plus que par les baumes. Sauf que…

Sauf qu’en Belgique, en grande distribution, hormis celui de The Body Shop, on n’a pas grand chose à portée de main (ni en huiles d’ailleurs). Le Cosmetics 27 est disponible chez Kroonen & Brown à Bruxelles ou à la pharmacie Dartois à Liège et puis… C’est tout. Aucune autre marque ne propose quoi que ce soit en magasin physique pour le moment, ou si peu.

A Londres, d’un autre côté, c’était la fête! Emma Hardie, Liz Earle, Radical, Cosmetics 27, Clinique (oui parce qu’ils ont un baume mais pas en vente en Belgique…), Eve Lom, Boots, … Il y en avait pour toutes les bourses et d’un point de vue texture, c’était aussi la grosse teuf: crémeux, plus ou moins exfoliants, gras, qui restent gras, gras qui s’émulsionne, etc. Mais fête du slip quoi!!  De même, d’un point de vue compo, là aussi, on a le choix! Du plus chimique au plus naturel! Ici qu’est-ce qu’on a en grande distribution? La crasse de baume démaquillant de chez The Body Shop avec une compo digne d’une enseigne de greenwashing (comprends: compo de merde mais t’as de jolis dessins de fleurs dessus alors tu crois que c’est super nature). Alors, je ne suis pas une tarée de la composition parfaite mais par contre, je n’aime pas que le marché me restreigne. Ca, je DETESTE!

Ma collection de démaquillants gras tout partout!/ Pic by kiwikoo
Ma collection de démaquillants gras tout partout!/ Pic by kiwikoo

 

Mes mains ont donc pu tester pas mal de textures et pour couronner le tout, Lisa Eldridge venait de mettre en ligne sa vidéo sur les baumes démaquillants. Du coup, j’avais une liste encore plus longue et des produits encore plus cher à tester (je jubilais hein, qu’est-ce que tu crois?).

Mon point de départ en baume démaquillant était donc le Cosmetics 27. Le seul que j’aie jamais testé et dont je suis tombée amoureuse du premier coup. Sur les bons conseils de Mona d’Amour et ceux de mon portefeuille, j’avais en tête d’essayer celui de Liz Earle qui était très bien d’un point de vue qualité-prix. J’en suis restée à mon idée et j’en suis très contente mais j’en ai essayé d’autres.

Le Radical (Space NK): vraiment agréable, texture crémeuse légère et efficace sur du maquillage (je m’étais amusée avec des crayons Kevin Aucouin avant) longue tenue. Prix: 30£ pour 120ml.

Le Eve Lom (Space NK): Selon la vidéo, c’était le préféré de Lisa Eldridge mais aussi un des plus cher. « Légèrement exfoliant » m’a dit la vendeuse… Ha ça oui! Il contient des petites granules qui selon moi, sont un peu trop grosses pour une utilisation régulière si vous avez la peau sensible. Comparé au Cosmetics 27, le plus « légèrement exfoliant » est clairement le Cosmetics 27. Des granules à côté de la poudre de bambou, il y a un canyon entre les deux.

J’ai aussi acheté le Boots. Le moins cher dans la vidéo (9£ pour 70ml). Par après, j’ai regardé la contenance et me suis rendue compte qu’au final, il revenait au même prix que le Liz Earle (24,75£ pour 200ml)… Du coup, je me suis décidée pour le Liz Earle.

Cleansing Balms from London/ Pic by kiwikoo
Cleansing Balms from London/ Pic by kiwikoo

Je ferai une revue bien plus complète du Boots et du Liz Earle, soyez-en sûrs. Ils sont tous les deux très différents (Liz Earle a une texture crème tandis que le Boots est clairement un vrai cleansing balm bien gras) et ont chacun leurs avantages.

En conclusion, tout ce que je voulais dire avec cette longue tartine c’est que nous sommes pauvres mes enfants, très pauvres. Et même si on peut en commander pas mal via le net, les frais de port restent cher et rendent des prix au départ démocratiques presque « cher ». Même si il est certain que le Cosmetics 27 n’a en aucun cas été détrôné suite à mes essais (je sais qu’il est cher mais c’est un graal comparé aux 85EUR du Eve Lom par exemple), j’ai envie de pouvoir avoir des alternatives moins cher afin de pouvoir l’utiliser en alternance avec le Cosmetics 27. Gardez aussi en tête que cela ne concerne que les baumes démaquillants… Prenez ce point de départ et élargissez-le aux autres soins… Et il y a de quoi pleurer de honte.

Petite note: Je sais qu’on peut commander le Clinique et l’huile démaquillante Sephora via leur site mais ayant eu droit à un magasin à portée de main, je dois vous dire que leurs prix volontairement plus cher en ligne ajoutés aux frais de port me fait légèrement mal au pet… Et puis je trouve que chaque personne devrait avoir droit à un choix minimum en magasin physique, ce qui est loin d’être le cas en Belgique…

K. in London Day 7: Holland Park!

On arrive à la dernière vidéo sur Londres et je dois avouer que ça me met une petite larme à l’oeil. Pas seulement parce que c’est la dernière mais aussi parce que c’est un des endroits que j’ai préféré. Holland Park est un peu plus au-dessus de Notting Hill (au nord pour faire « vrai ») et le quartier est très peu touristique tout simplement parce qu’il n’y a « rien » à y voir. Quand je dis « rien », je veux dire qu’il n’y a pas de monuments et que le parc qui y est est minuscule comparé à un Regent Park ou autres. Ce qui m’arrange…

London vlogs are coming to an end and I must admit that I’m feeling pretty sad about it. Not only because it’s the last one but also because it deals with one of the places I liked most. Holland Park neighborhood  is a little bit higher than Notting Hill (to the North) and the area is not a touristic area just because there’s nothing to see. By nothing, I mean there’s no famous monument, no shops, no museums and the park is tiny compared to the other ones like Regent Park. Which… You know… Is something I’m way more into than walking on Oxford Street. 

Parce que Holland Park est un quartier magnifique où j’ai adoré me perdre. Mon but au départ était uniquement d’aller me balader dans Holland Park (le parc donc) et de revenir. J’étais fatiguée et avais fait Camden en matinée donc je n’avais pas de grandes espérances niveau timing. En sortant de la station (du même nom), j’ai découvert un quartier… De riches. Des baraques gigantesques et magnifiquement bien entretenues. J’étais dans un monde qui n’était pas le mien mais où je me laissais aller volontiers. Le temps étant de la partie, j’ai donc dans un premier temps suivi mon but: trouver le parc. Sur le chemin, je pense que je n’ai pas arrêté une seconde de faire des yeux de merlans frits tellement tout était beau et agréable.

Holland Park is indeed a lovely area where I loved getting lost. At first, I only wanted to go and see Holland Park (the park I mean) because I had been to Camden earlier in the morning and was already tired. I didn’t expect to stay there too long thus. However, when I came out of the station, I was able to discover a very socially rich area full of houses suiting to their financial state: HUUUUUUGE!! I was thus entering into a world I clearly didn’t belong to but where I didn’t have any problem in getting lost into it. The weather was still sunny so I first headed to my first aim: finding the park. On my way to it, I think I didn’t stop having huge wide opened eyes: I was amazed by the beauty of the neighborhood.

Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo

 

Pour info, ce n’est pas qu’une rue ici. Y EN A PLEIN!!!

Don’t think it was only one street: THERE ARE PLENTY OF STREETS LIKE THAT!!!

 

Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo

 

J’ai ensuite trouvé le parc et ai été étonnée de sa taille: très petit donc. Mais il était superbe avec de magnifiques endroits aux ambiances différentes et où le calme est maître… Sauf pour les paons. Ca fait du bruit des paons qui crient, je vous le dis. De même, j’ai été aussi été très surprise par la variété de plantes présentes. Les écureuils peuvent donc se dandiner au milieu d’une allée d’érables du Japon de différentes sortes, narguer des koïs dans le jardin de Kyoto ou se faufiler dans un bosquet silencieux et ombragé réservé aux parents accompagnés d’enfants en bas âge (En bon belge, on se demande vite si ça n’est pas offrir un terrain propice aux pédophiles…).

I then found the park and was really surprised by its size: very small compared to others. However it was wonderful full of different places with different atmospheres where calm is a kind of king… Except for peacocks. Do you know peacocks are really noisy when they shout?  I was also very surprised by the variety of plants in the park. Squirrels can therefore run in the middle of an alley full of Japanese maples, playing with koïs in the Kyoto garden or sneaking up into a small shaded fresh grove where parents with children are the only persons authorized (as good Belgians, one would quickly think it would be a great place for pedophiles…).

Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo

 

Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo

 

Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo
Holland Park; London/ Pic by kiwikoo

A la sortie du parc, je ne savais pas trop où j’étais mais le quartier était tellement beau que bah… C’était pas grave! En me baladant, je suis tombée sur quelque chose que je ne connaissais pas: des mews. Les mews sont en fait des rues étroites ou des cours où se trouvent de petites maisons qui, d’après Wikipédia, étaient au départ des étables. Désormais, ce sont des séries de maisons qui ont généralement toutes été magnifiquement modernisées sans perdre une once de charme. Ca m’a un peu fait penser aux impasses à Liège, ce charme isolé et calme où l’on a l’impression d’entrer légèrement dans l’intimité des gens et où la balade impose un calme bienfaisant.

Finally, when I came out of the park, I didn’t know where I was but I wasn’t worried at all: I was at the richs’!!!! While walking through those big houses, I discovered something I didn’t know before: the mews. Mews are narrow streets or courts where small houses (which were stables back in the days) have been modernized and which charm didn’t get lost into renovation. It made me think to our ‘impasses’ (lovely dead end streets) in Liège where you have the feeling that inhabitants let you have a sight into their intimacy and thus, where peace and quiet are masters making you feel incredibly good and peaceful.  

View on Holland Park Mews; London/ Pic by kiwikoo
View on Holland Park Mews; London/ Pic by kiwikoo

 

D’autres articles sont à venir sur Londres mais j’espère que vous apprécierez tout autant que moi cette dernière vidéo!

Other articles are to come about London but I hope you’ll like that last vlog as much as I do!

 

Music credits for the 1st song go to The Feather with his permission. The song is called Mimicry and is from his debut album « Invisible ». Don’t hesitate to go and check his amazing work.