Un Noël chez Darcis…

Alors que les plus grandes capitales s’apprêtent à inaugurer leurs plus belles illuminations de Noël, vos pâtissiers et cuisiniers préférés en font autant afin de vous titiller les papilles en fête. Qui dit « Noël », dit forcément « bûche de Noël » et c’est là qu’il était impossible de ne pas vous montrer un peu plus ce que Jean-Philippe Darcis nous propose, non seulement pour les fêtes de fin d’année mais aussi pour l’hiver entier.

C’est bien la Marche Gourmande de Julien Lapraille? (+ livre et Le Marché de Julien)

C’est une question que je me posais depuis presque 2 ans en fait. La première fois que j’en avais entendu parler, c’était quand il était venu présenter sa première collaboration avec le Huggy’s Bar. Julien Lapraille l’avait évoquée avec énormément de coeur et ça m’avait intriguée. En fait, avant d’être connu des média, il organisait déjà la Marche Gourmande. C’était juste sans doute moins formel mais le principe était le même: se balader dans la belle région du Luxembourg avec des étapes gastronomiques et terminer tous ensemble à un repas de cochonnailles dans une ambiance bon enfant (auparavant dans le garage de son papa si je me souviens bien). Désormais, elle est sponsorisée en grandes pompes par RTL-TVI, des personnalités sont présentes pour ponctuer le parcours et une partie des bénéfices est reversée à une oeuvre de charité. Et ce n’est pas un reproche, je trouve ça chouette qu’il ait pu investir une chaîne de TV dans un évènement caritatif qui permette à la fois de découvrir une région ainsi que son terroir.

Lia November: on redécouvre le tatouage.

J’ai hésité avant de faire cet article. Tout simplement parce que ma démarche était avant tout très intime. Puis bon, elle a tellement bien fait ça, elle fait tellement de belles choses et a changé fortement la vision que j’avais du monde du tatouage que j’ai eu plus envie de parler d’elle que de me contenir.

Work and pic by Lia November.
Work by LIA November / Pic by 1FDLE.

Tchin-T’gin avec Radermacher X Julien Lapraille!

Même si la météo semble ne pas vraiment vouloir suivre, j’ai toujours trouvé que l’été se trouvait aussi et surtout dans nos assiettes et dans nos verres. Les salades, les fruits, les barbecues (quand c’est possible)… Mais ce qui sonne vraiment l’été, ce sont les premières terrasses, les premiers verres remplis de glaçons, les premiers cocktails avec lesquels on aime trinquer. Il était donc impossible de ne pas vous parler un peu plus du gin Radermacher en collaboration avec Julien Lapraille.

L’été chocolat à la Chocolateria!

J’en profite, j’ai vu qu’Ifoufoune annonçait du soleil pour les jours à venir (par intermittence mais on fait avec ce qu’on a n’est-ce pas?) alors c’est le moment, c’est l’instant! J’en appelle aux gourmands, aux passionnés ou aux férus de découvertes! Cet été, il est indispensable que vous alliez découvrir la carte d’été de La Chocolateria! Accessoirement, si tout le Palais de Justice de Liège n’est pas déjà complètement dépendant de cet endroit, c’est qu’ils sont bien moins rock n’ roll que ce que je pensais. Un petit chocolat M’sieur le Juge?

Découverte cocoon: Natural SELF & Freshlab.

Je sais que vous aimez quand je vous présente de nouvelles choses bien de chez nous. Quand ça combine beauté ET belge, en général, ça donne de belles choses… Comme Natural SELF qui est une toute jeune marque belge toute mignonne, 100% naturelle et éthique fabriquée avec beaucoup d’amour. Alors… Pourquoi s’en priver?

Natural SELF/ Pic by 1FDLE.
Natural SELF/ Pic by 1FDLE.

Liège Focus: Outremeuse.

On fait un peu dans le différent aujourd’hui. Pas de make-up, pas d’article sur un commerce en particulier mais bien sur tout un quartier. Le mien depuis des années: Outremeuse. Parce que j’ai d’abord créé ce blog pour partager des endroits que les gens n’ont pas le temps de remarquer ou oublient alors qu’il y a de véritables pépites. Et Outremeuse, c’est une mine de trésors cachés.

Roture/ Pic by 1FDLE.
Roture/ Pic by 1FDLE.

Il me tenait fort à coeur de faire cette vidéo mais elle m’a demandé pas mal de boulot. Filmée en été sur plusieurs jours (dont un caniculaire), j’ai eu du mal à me mettre à l’éditer tout simplement parce qu’il y avait bien plus de matière que ce que j’avais prévu. Le travail allait être assez imposant et je ne suis certainement pas une pro de l’édition de vidéo. Cela dit, je voulais faire ça bien donc… J’ai pris le temps.