Remise au sport #2

Ca fait maintenant plus d’un mois que je me suis doucement remise au sport et j’avais envie de faire un article « update » de comment ça se passait.

Contrairement à d’autres choses que j’ai essayées tout au long de ma longue vie, je n’ai eu qu’une fois envie de nier mon cours: lors de la rentrée après les vacances de Noël. J’y suis allée en me donnant un coup de pied aux fesses (léger parce que la démotivation n’était liée au sport en fait mais plutôt à la reprise de tout en général) et je n’ai rien regretté. Donc en gros: pour que je n’aie eu qu’un léger moment de faiblesse, c’est que je m’y amuse quand même bien!

Niveau corps, je sens qu’il commence à se ré-habituer à se faire tenir un peu mieux. Il aura fallu un bon mois avant que les courbatures du lendemain diminuent. Elles sont toujours présentes mais bien moins violentes. C’est assez rassurant. Juste quelques soucis aux poignets car ils sont souvent sollicités et que je ne fais pas 300grammes ainsi qu’aux genoux… J’avais oublié que ceux-ci avaient été une des raisons de mon arrêt de sport il y a 10 ans ainsi qu’un fameux frein à d’autres initiatives sportives (une histoire de canal de nerfs trop étroits qu’il aurait fallu opérer… Ma solution a été radicale: abandonner l’idée de courir afin d’éviter des à-coups à ces capricieux… VOILA!).

Niveau cours, Séverine est définitivement la prof qu’il me fallait. Elle est douce, compréhensive et sait encourager quand il faut… Mais surtout, elle est attentive et ça, je pense que c’est un facteur auquel je ne m’attendais pas. C’est elle qui a vu que j’avais quelques difficultés à tenir sur mes poignets sur la longueur et qui m’a tout de suite proposé une sorte de spaghetti en métal pour pouvoir tenir sans me faire mal, c’est aussi elle qui sait alterner les exercices afin qu’il y en ait quelques-uns qui conviennent à tous. C’est elle aussi qui prend régulièrement de nos nouvelles pour savoir comment on a supporté le cours.

Le niveau du cours a donc évolué et on alterne maintenant de nouveaux exercices avec des plus « anciens » ou alors, Séverine y ajoute une petite difficulté. Ce que j’aime c’est que l’ajout n’est généralement pas trop difficile à enchaîner car elle nous a laissé le temps qu’il fallait pour bien maîtriser le mouvement de base. Et puis surtout, si on n’y arrive pas, ce n’est pas grave. Aucune culpabilité, on y arrivera la prochaine fois, l’essentiel est de faire les choses bien, pas vite. Cela dit, qui dit évolution dit aussi plus d’efforts. Je ne vous cache pas qu’au dernier cours, j’ai bien dû suer la bouteille que j’ai bue en 10 minutes alors qu’au départ, je repartais « sèche ». Mais une fois encore, ça n’est pas la même douleur qu’un jogging ou encore que de rester 1h sur un rameur. La douleur est bonne et les exercices sont juste longs assez dans le sens où on alterne au bon moment avec autre chose de plus doux histoire de se reposer un chouïa.

Cette vision du sport et du corps m’éblouit à chaque fois. Pour une fois, on n’est pas dans de la compétition, pour une fois, on n’est pas non plus dans le rendement ou encore dans l’exploration de « pourquoi l’autre y arrive et pas moi? ». Il n’y a pas de chorégraphie donc on ne gêne pas un ensemble d’enchaînement… Bref, on est dans tout sauf dans la surconsommation de la performance. Ici la performance réside principalement dans « faire les choses à son rythme mais les faire bien ». Si je devais comparer à un évènement anodin du quotidien ça serait: prendre le temps de se faire à manger plutôt que d’aller au fast food.

Et puis si vous ne voyez toujours pas ce que je veux dire:

En parlant de BOUFFE!!!… J’ai aussi décidé de changer quelques petites choses petit à petit. Tout d’abord j’ai reçu un sac d’un produit à tester: La Ration Humaine. Un mélange de céréales et de graines qui fait apparemment fureur au Brésil. Non, rien de chimique là-dedans: tout est naturel: Son d’avoine, son de blé, protéines de soja, poudre de cacao, sucre de canne, germe de blé, graines de lin, graines de sésame, farine de maïs, agar-agar, levure de bière, guarana et açai, tout issu de l’agriculture biologique. C’est en fait une sorte de complément alimentaire – entendez par là que vous DEVEZ manger- totalement naturel qui aide à pallier ce que notre alimentation quotidienne ne nous apporte pas toujours en besoins nutritionnels. Il m’a fallu un peu le temps pour trouver comment l’intégrer judicieusement dans mon quotidien et je me « débats » toujours concernant quelques jours à horaire de boulot bizarre mais ça avance petit à petit.

La Ration Humaine/ Pic by kiwikoo
La Ration Humaine/ Pic by kiwikoo

En gros, le goût est majoritairement celui du cacao, ce qui facilite la tâche: ce n’est pas un truc dégueulasse du style smoothie aux épinards et à la fraise. Quand j’y pense, en journée, je l’ajoute à un petit verre de jus d’orange et ça me coupe une fringale directement. Ca aide grandement sur les longues journées (difficile de tenir jusque 12h quand on a mangé son petit déjeuner à 7h du matin par exemple). J’insiste aussi sur le mot « fringale » car en aucun cas, il ne remplace un repas. Ce truc est juste nickel pour les moments de faiblesse quand l’heure du repas est encore un peu trop éloignée en fait. Ce que j’essaie aussi de faire, lorsque j’ai le temps le matin de faire mon lunch à emporter, c’est de prévoir une tartine de plus à la confiture que je saupoudre de la Ration Humaine. Ca me fait un dessert délicieux et je tiens sans aucun problème jusqu’au repas du soir. Si je n’ai pas envie de ma tartine « en plus », je me la garde pour 16h et voilà! Ce que j’aime bien, c’est qu’il semble habituer le corps à diminuer les « plus » auquel il est habitué. On peut aussi l’utiliser comme remplaçant ou complément de farine dans les pâtisseries mais je ne suis pas encore allée jusque là et je vous avoue que je préfère faire durer mon sachet que d’en gâcher une partie dans une pâtisserie. Je vous en dirai plus quand je serai arrivée à la fin mais jusqu’à maintenant, j’en suis très contente.

A cela, j’ai aussi acheté plusieurs noix qui m’aident assez bien si je n’ai pas cette poudre bio sous la main et je compte essayer de faire des sortes de granolas tout doucement. Je pense sérieusement que ça peut aider. En fait, je suis persuadée que je dois essayer de changer quelques petites choses dans mon alimentation que je pensais inoffensives avant. Le bête bol de céréales le matin par exemple: trop de mauvais sucres et ne me fait pas tenir jusque 12h. A suivre donc…

Hop! Et voilà un bol composé d’un mélange de noix, des framboises histoire d’y amener un peu d’acidité, du yaourt et pour rendre ça un peu moins « pouark! » – parce que le yaourt tout seul, c’est pas bon, ne nous mentons pas-, j’y ai mis une dose de Ration Humaine dedans qui a ajouté un petit côté « cacao » très sympa. Le matin, ça cale!

Pic by kiwikoo
Pic by kiwikoo

Voilà! Si vous êtes intéressé(e)s par les cours de Séverine, n’hésitez pas à consulter site pour plus de renseignements.

Et pour celles qui auraient envie de s’essayer à la Ration Humaine, j’ai un code promo pour vous! Si vous commandez par ICI, avec le code promo CP 152933, vous avez droit à 25%.

Allez zou! Le prochain article, je vous parle d’un autre cours disponible dans le studio de Séverine et je me serai remise à la marche rapide! Une chose à la fois mais ça avance doucement! Et surtout, avec beaucoup  de plaisir!

Remise au sport #1

Ca y est, je me suis remise au sport!

Je voulais attendre la fin des travaux et aussi trouver le cours qui me convenait et c’est chose faite.

Il faut savoir que j’ai été diagnostiquée comme ayant un syndrome métabolique peu de temps avant le début des démarches pour les travaux et que donc, je n’ai pas pu y remédier comme il se devait. Le syndrome métabolique est en fait un dysfonctionnement de l’insuline qui, au lieu de rediriger le sucre en énergie ou en stockage, dirige tout vers l’option « stock » (pour vous expliquer ça en bref…). Je stocke donc tout ce que je mange. Les conséquences sont la prise de poids sans avoir une alimentation d’accro du fast-food, une grosse fatigue ainsi que forcément, quelques petits soucis d’épuisements si il y a activité physique intense (si tu me fais sauter 30 fois à pieds joints, je crois que je m’écroule après 10 sauts puisque mon corps doit se rendre compte qu’il n’y a plus rien en énergie et qu’il doit aller choper ailleurs). Ha oui puis quelques chutes de tension si je mange trop sucré aussi (du foie gras avec un verre de Monbazillac, t’oublies… En fait, t’oublies tous les vins moelleux).

Il me fallait donc quelque chose de doux mais qui me fasse bouger correctement. Le professeur devait aussi impérativement tenir compte de mon problème de santé afin de me laisser aller à mon rythme et de comprendre comment mon corps fonctionne (et franchement, des fois, être aussi faible est déjà assez frustrant pour moi, je n’ai pas besoin de ressentir une quelconque frustration de la part de quelqu’un d’autre). L’activité physique peut aider à inciter mon insuline (plutôt mon foie puisque c’est lui qui fait tout ça) à reprendre un bon fonctionnement mais il ne me faut rien de trop intense. Je voulais quelque chose de progressif et efficace.

C’est dans un tout nouveau cours à Liège (Beaufays) que j’ai trouvé mon bonheur. Mon professeur – Séverine – est un petit bout de femme à la fois calme et énergique. Le cours est limité à 6 personnes maximum, ce qui permet d’être bien suivie à chaque exercice et Séverine est connue pour la qualité de ses cours ciblés.

Pour ce premier cours, tout est axé sur la posture et la respiration. Et c’est là qu’on réalise qu’on ne prend conscience d’aucun des deux dans son quotidien alors qu’ils ont une place importante dans le moindre de nos mouvements.

Pour ce qui est de la posture, je pense que – même si bien rouillée – mes 15 années de danse m’ont beaucoup aidée. Chez moi, c’est la respiration qui fait défaut. Rien que de me concentrer dessus me demande un effort considérable mais ça se travaillera au fil des cours et deviendra vite quelque chose de naturel.

On apprend aussi à travailler ses abdos sans se faire mal au dos et en s’aidant de sa respiration pour travailler les abdos profonds. Pour tout vous dire, ça fait aussi travailler les cuisses et les bras assez bien (genre ça brûle tellement bien que tu te sens vivre!)

Une heure de cours très relax’ (mais rentable) avec des exercices qui, une fois mieux assimilés, pourront aisément être reproduits chez moi puisque tout a été fait à l’aide d’un tapis et d’un ballon.

Je resors de là très heureuse et me réjouis de pouvoir y retourner dès la semaine suivante. Je sens, durant la soirée, que mon corps a travaillé… Le lendemain, c’est encore plus drôle mais ce sont de bonnes douleurs et elles ne sont pas du tout handicapantes. J’espère pouvoir coupler ça avec ma reprise de la marche rapide assez vite. Faut juste me laisser le temps de mieux reprendre les marques d’un quotidien chez moi mais ça arrivera. En tous cas, le premier gros objectif est atteint: je ne suis pas tombée dans les pommes, je ne suis pas dégoûtée, j’ai envie d’aller plus vite pour en apprendre plus (mais mon corps me dit vite merde, espérons que ça évolue mieux) et surtout, j’en veux plus!

Je vous tiens au courant de la suite très vite et en attendant, je vous laisse avec un vidéo de Séverine pour que vous puissiez voir comment elle travaille.

The Little Zen Things.

Comme je vous le disais, je suis dans une période de grand stress. Autant j’attends avec impatience que les travaux se terminent, autant ça amène de plus en plus de responsabilités de dernière minute, de choses à gérer et de l’organisation sans grands moyens. En plus de tout ça, je dois faire des concessions au quotidien puisque je ne peux pas encore occuper mon appartement. Vous imaginez bien que même si je prends énormément sur moi, mes nerfs commencent sérieusement à ne plus en pouvoir. On ajoute à ça l’embrayage de l’auto qui m’a lâchée vendredi et les frontières de la crise de nerfs ne sont pas très loin.

As I already said it previously, I’m a in moment of my life which is full of stress. Although I’m very impatient for the works to be over, the near end of all this also brings plenty of responsibilities, last minute things to deal with and a good organisation with few means. In addition to that, my car broke down last Friday and given that I can’t enjoy my very own flat yet, I have to think to every single things in my daily life. All this is pretty exhausting and you can easily imagine how difficult it is to handle without going bananas in my head.

Alors j’ai essayé d’imaginer des petits rituels au quotidien qui m’aideraient à me sentir un peu chez moi où que je sois. Pour ça, il m’a fallu quelques produits et je me suis essentiellement axée sur les odeurs. A défaut d’avoir encore mon vieux Nounours avec moi, ça compense comme on peut!

Therefore, I tried to imagine small rituals which would help me to handle all this daily and wherever I am. I thus made a selection of products and mainly focused on good smell. Given I’m too old to bring my good old Teddy Bear in my bag, this will do its job perfectly!

Pic by kiwikoo
Pic by kiwikoo

1. Mei Dao Body Cream (Rituals)/ Crème pour le corps Mei Dao (Rituals).

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous devez savoir que je suis une inconditionnelle de la gamme TAO de chez Rituals. L’odeur de lotus est visiblement quelque chose qui m’aide beaucoup à me sentir plus zen et calme. A un point où ça arrive quelques fois à me faire oublier mes tracas. Ici, quand j’ai le temps (et pas trop froid), j’essaie de m’hydrater après ma douche avec cette crème fouettée qui pénètre très facilement. Plaisir total quand je sens que je suis angoissée et que je porte mon avant-bras à mon nez: caaaalme.

If you don’t know this blog for a long time, you must know that I’m addicted to the TAO range by Rituals. The lotus smell seems to make miracles on me given it really helps me to stay zen and quiet. When I have the time to (and when it’s not too cold), I try to moisture my body with that whipped cream. It’s always a pleasure to raise my arm to my face when I feel stressed and smell it: peaaaace!

2. Yin: Calming Bed and Body Mist (Rituals)/ Yin Brume apaisante lit et corps (Rituals).

Idéal à vaporiser sur le lit ou les vêtements avant de partir (mettre son nez dans son écharpe, respirer… Zeeeen…). Son plus: il ne contient pas d’alcool donc aucun risque de taches autant sur la peau que les fringues.

Perfect to spray over your bed sheets or even your clothes just before to leave for work (mmmm that smell in my scarf…). Its plus: it doesn’t contain any alcool so no risk of spots on your skin or clothes and can be used on sunny days.

Pour ces deux produits, je les ai déjà présentés plusieurs fois, j’en ai bien conscience mais vu le sujet de l’article et comment ils m’aident, ils devaient revenir par ici. J’adore aussi les bâtons d’intérieur que j’ai utilisé quand je devais vivre dans ma chambre. Là j’ai fini ma première bouteille et j’attends que mon appartement soit fini pour en reprendre mais il est certain qu’ils feront partie de mon quotidien pendant encore longtemps.

Concerning these two products, I know they’ve already been introduced to you several times here but given the theme of the article, they had to be back here. I also love the fragrance sticks for home that I used when I had to live in my bedroom. I finished the first ones and I’ve been waiting for my flat to be mine to get some new ones but be sure these will be a part of my daily life for a loooong time.

3. Lavand Handcream by L’Occitane/ Crème pour les mains à la lavande (L’Occitane).

La lavande est connue pour ses vertus apaisantes et j’adore son odeur. Si en plus, elle existe en crème pour les mains format poche, c’est parfait! Elle est légère et pénètre rapidement. Elle ne fait pas son poids pour un traitement en profondeur mais est parfaite pour être sortie de son sac dans le courant de la journée pour soulager des mains qui tiraillent.

Lavand is known for its soothing virtues and I love the smell. If I can have it in a pocket handcream, it’s even more interesting! It’s a light one and goes into your skin very quickly. Not suitable for a deep handcare but perfect to keep with you in your bag and use it to relieve dry hands.

4. Beauty Elixir by Caudalie.

J’ai acheté un format de voyage dans le but d’essayer ce buzz de l’été chez toutes les grandes blogueuses beauté. Petit problème: il contient de l’alcool. Vu l’été chaud et ensoleillé auquel nous avons eu droit, je ne l’ai donc pas trop essayé jusqu’à maintenant histoire d’éviter des taches sur le visage. Hormis ça, il est très agréable et son odeur légèrement mentholée fait énormément de bien quand on a les idées noires ou les tracas qui débarquent. Il fixe aussi le maquillage et rafraîchit le teint en cours de journée. Evidemment, ça n’est pas du tout un produit essentiel en termes de maquillage et je ne pense pas qu’il sera constamment présent dans mes futurs achats mais je dois dire que pour l’instant, il tombe fort bien!

I bought it in travel size in order to try the last summer buzz all the famous beauty bloggers were talking about. Small problem: it has some alcool in it. Given the warm and sunny summer we had, I haven’t been able to try it properly until a few weeks. This aside, it’s really pleasant to use and its slightly mentholy smell makes so much good when you feel a little bit stressed. It also helps to set the make-up or freshen-up your skin during the day. According to me, it’s a beauty product which is not essential and I don’t think I’ll ever purchase it in full size but at this very moment, I’m very happy to have it in my bag!

5. Baby Lips lip balm by Gemey Maybelline.

Gros produit buzz aussi chez toutes les beauty addicts et je dois dire que sur ce coup-ci, ça vaut amplement l’engouement autour de ce petit stick. Légèrement coloré, il a aussi la bonne texture afin d’hydrater les lèvres sans être trop graisseux. Je cherche désespérément le plus rouge mais je n’ai jamais pu ne serait-ce que le voir dans les rayons du Delhaize (souvent dévalisés pour ce qui est des Baby Lips d’ailleurs!). Il fait du bien, pas besoin de miroir, sa couleur donne bonne mine et il est aussi facile à emporter! Son plus: son petit prix! Moins de 4EUR!

Second big beauty buzz for every beauty addict and I must say that this time, it’s worth it! Mine is slightly coloured and has the perfect texture to moisture your lips without being too greasy. I’m desperately looking for the red one but I haven’t been able to even see it on the stalks! It’s always empty! Anyway, it does its job perfectly, you don’t need a mirror to apply it and its colour is perfect for a healthy look. Moreover, it’s easy to take with you and… It’s cheap! Less than 4EUR!

5. Roller Puressentiel (Maux de tête/ Headaches)

Ce truc est juste une tuerie! Il n’est pas à utiliser n’importe quand puisqu’il cible les maux de tête mais vu que je m’en coltine de plus en plus souvent et des fameux de plus en plus violents, je dois l’avoir sous la main. J’essaie de les anticiper au mieux et quand j’en sens un pointer le bout de son nez, j’applique le roller sur les tempes, entre et au-dessus des sourcils ainsi que derrière les oreilles. Uniquement composé d’huiles essentielles apaisantes (en plus de la menthe, on a aussi du basilic ou encore de la lavande. Au total, 9 huiles essentielles sont contenues dans ce petit stick), il est donc naturel et permet une alternative avant de devoir recourir à un anti-douleur qui ne fonctionne plus toujours. J’ai l’impression qu’il dilate mes vaisseaux et laisse le sang circuler plus facilement. Du coup je suis soulagée et plus réveillée. Il est aussi efficace si un stress commence à prendre le dessus sur vous. C’est une de mes dernières découvertes et j’en suis vraiment enchantée! Un grand merci à Miss Sunalee pour m’avoir fait découvrir cette merveille!

This last product is also my most recent favourite one. The small roller is made of 9 essential oils to relieve any headache trying to settle in your head. It’s made to take away with you anywhere you go and you have to apply it on your temples, between and above your eyebrow and behind your ears as soon as you feel that a headache is coming. Basil, lavand, peppermint and even rosemary amongst others are essential oils selected for their soothing purposes. It’s a nice solution to avoid taking any Advil which doesn’t always work. When I use it, I feel like it helps my blood vessels to open. It’s also very useful if you feel over-stressed and need something to calm you down within a few minutes. It’s one of my last favourite products and I want to thank Miss Sunalee for her good piece of advice.

Et quand je ne suis pas ailleurs que dans les travaux, j’ai un truc qui tue tout!

And when I’m not outside, I have the perfect product of all times…

Pic by kiwikoo
Pic by kiwikoo

Censure-moi!

Ma caille – ou le mec de ma caille qui sait pas quoi lui offrir pour la Nowel-, je t’ai trouvé un truc de fous que tu vas A-DO-RER. Si t’en as un peu marre de ramasser tes doigts gelés tous les 10 mètres, que t’en as par dessus ton brushing plein d’électricité statique de cirer tes pompes comme une folle pour rattraper la belle écume de sel qui s’y est logée et puis surtout, que ça te rend complètement barge que ton homme se marre en lâchant un horrible « n’importe quoi! » quand t’essaies de lui faire comprendre que oui, les femmes ont les pieds et les mains froids parce qu’elles ont une moins bonne circulation sanguine que les spécimens à quequette… Bein tu vas faire ce que je te dis…

Tu vas laisser tomber tous ses malheurs qui font de toi une Cendrillon en mode « souillon ». Princesse Sarah, ouais, ça va, mais pas tout le temps hein. Parce que Princesse Sarah, bein, comme Cendrillon, c’est une princesse quoi. Donc là tu mets l’autre boniche pleurnicharde en sourdine *puis aussi, elle commence à faire chier tout le monde y compris ton chien alors… TA GUEULE SARAH!* et tu prends la partie « Princesse » de ton cerveau. Nan nan, pas celle qui croit au Prince Charmant *celle-là, tu l’achèves au cocktail molotov, je dis ça pour ton bien ma belle* mais bien celle qui fait chier parce qu’elle ne sait pas quel vernis ira avec sa robe haute couture, ouais, la connasse qui s’aime quoi. Tu la prends en poche et tu me suis…

Tu me suis parce que samedi, j’ai tenté la double innovation pour vous *bon ok, et un ptit peu pour moi mais je veux que vous pesiez le sacrifice siouplaît, je tra-vaille à votre service moi!*. En errant sur le Livre des Visages, j’avais vu un lien sur un évènement et je me suis inscrite, grosse curieuse que je suis. Après m’être faite traiter les tifs par les dévouées élèves d’une des écoles dans lesquelles je bosse, j’avais envie d’un vrai service et là, un coiffeur dont j’avais déjà beaucoup entendu parlé proposait une après-midi Girly. Bah, bein voilà, c’est ce qu’il me fallait pour me décider à aller découvrir ce fameux magicien des tifs.

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Je suis donc arrivée chez Censuré samedi vers 12h45 et suis rapidement passée à la station de toilettage partie « tu pousses et ça mousse« . Déjà là, le mec qui m’a l’air très sympa me demande de lever les jambes *comme si j’allais travailler mes abdos dans un salon de coiffure, il rêve lui* pour laisser venir la partie inférieure du trône dans lequel je m’enfonce avec la délicatesse d’un marshmallow sur ton palais (pas sur le mien, j’aime pas ça).

Après s’être assuré au moins 3 fois de mon confort, il regarde mes cheveux. J’ai à peine le temps de lui expliquer que mon chat aime venir tout chiffonner à chaque réveil qu’il me sort un diagnostique aussi précis que celui d’un chirurgien: racines grasses, pointes sèches, faut réhydrater. Ha bein vas-y, réhydrate chéwi! Puis je lève les yeux déjà plissés à l’avance parce que je sens que je vais encore me choper le sale spot qui me suit au-dessus de tous les bacs de lavage de tifs de la ville et là, ô miracle, les spots sont bien mis! Toute la ligne de spots (donc idem pour mes voisins) se situe au-delà du champ de vision de ma pupille! La fête! Je ne sais pas si ça a été un choix réfléchi mais je vous avoue que c’est la première fois de toute ma vie où j’ai pu profiter d’un shampoing sans me brûler les yeux comme si Djizoüs allait ré-apparaître.

L’espèce d’ange du shampoing termine par un massage crânien qui ramollirait n’importe quel tueur en série. Ca y est, on n’a pas encore passé la première demi-heure et je ne veux plus m’en aller…

Je me retrouve ensuite dans la partie « coupe-brushing« . Après un démêlage de cheveux sans que je ne sente aucune douleur*me les faut pour tous les matins en fait ceux-là*, le maître des lieux, Christophe, arrive tout sourire et m’écoute attentivement pour ensuite me proposer une nouvelle coupe qui garde mes longueurs et aère le visage. Parfait, ce que je veux quoi. Rapide et sûr de lui, il coupe et sèche pour terminer avec une petite touche originale qui rend le résultat très romantique, et surtout, qui n’est pas difficile à reproduire toute seule une fois chez moi * et ça, j’aime bien*. Le summum: je n’ai pas un casque de cosmonaute, je ressemble à moi, pas à une Drôle de Dame.

Pour la deuxième étape, je passe dans une petite pièce coquettement aménagée où Christelle, maquilleuse professionnelle formée chez Annick Cayot (une des deux seules écoles professionnelles de maquillage en Wallonie) m’accueille aussi avec un sourire des plus agréables. Elle regarde mes couleurs, ma manière de m’habiller, examine la colorometrie et me propose un maquillage de soir ou un maquillage plus léger. Je lui indique des couleurs que je n’avais jamais osé essayer et qui pouvaient m’aller et lui demande de ne pas trop charger, ce qu’elle fait à merveille. Ca va, je ne ressemble pas du tout à un camion volé et puis on vient de me proposer une coupe de champ’ et une part de gâteau au chocolat *Satan est beau, alcoolisé et au chocolat noir, j’en suis certaine*. Là, je m’installe un moment pour goûter aux délicieux macarons *ouais, superposition gâteau au chocolat noir et macarons: ho yeaaaaaah!*.

Plus sérieusement, Christelle a su respecter ma personnalité sans avoir beaucoup de temps pour me parler auparavant. Pour moi, du vrai professionnalisme, c’est ça, et pas quelqu’un qui vous transforme en Dita Von Teese alors que vous êtes plutôt Cameron Diaz ou encore Kirsten Dunst.

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Ensuite, je passe à la troisième étape: la pose de vernis. Une autre jeune fille toujours très souriante m’accueille et me propose de choisir parmi un large éventail de couleur. Elle s’applique et moi je réalise que j’ai douillé pour un vernis Chanel qui existait chez Mavala, frustration…

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Bref, on papotte, c’est sympa et c’est déjà presque sec pour passer à la dernière étape…

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

La photo histoire que ça ne reste pas un vague souvenir! Perso, vous savez comme j’ai du mal à me mettre devant un objectif. Trop narcissique pour moi que de rester 10 minutes là mais Vitor, l’homme de la situation, est d’une sympathie débordante et d’une grande patience. Il dériderait Chuck Norris sans problème lui. Bref, on en fait plusieurs histoire que ça se mette en place. Ce que j’apprécie vraiment beaucoup, c’est qu’il montre le déroulement des photos au fur-et-à-mesure afin de savoir un peu mieux ce qu’il faut mieux faire.

Finalement, je repars aux alentours de 16-17h, l’après-midi est passée très vite et aurait pu continuer toute la soirée pour moi. J’ai également pu profiter de 2 goody bags loin d’être de la gnognotte. Je ne vous dis pas tout parce qu’il faut vous laisser un peu de surprise aussi mais sachez que je m’attendais un peu à une foule d’échantillons du style « refilage de ce qu’on en a marre de garder ». Et en fait, pas du tout. Le goody bag est plutôt une version luxe qui participe amplement à la cerise sur le gâteau pour ce qui est du concept « on chouchoute nos clients et surtout, on ne les prend pas pour des cons ». Ouais parce que nous prendre pour des idiots, c’est pas ce qui manque chez certains commerçants.

Histoire de ne pas finir en pyjama le soir avec ma tête de star, j’en ai profité pour utiliser un bon de 10% sortant du goody bag afin de m’empiffrer de délicieux sushis de chez Attrap Sushis – faites péter celui au foie gras et figues, il tue sa race! Les autres aussi! Vive les plateaux variés!- avec une amie devant Alfie. Bein quoi, fallait bien terminer comme j’avais commencé: en fille!

Ce que j’ai donc retenu:

– Un service client irréprochable.

Un concept complet, bien pensé jusque dans les moindres détails. La photo et les petits cadeaux font perdurer la journée et ça, c’est très sympathique. Trois jours après, je profite encore des belles choses présentes dans le goody bag et je m’amuse à modeler ma nouvelle tête.

Une bonne équipe, bien formée et qui n’hésite pas à se déplacer à Londres, Rome ou Berlin pour se former aux dernières tendances.

Un équipement pensé pour le confort du client tant du niveau corporel (bonne assise, ergonomie, etc.) que visuel (une déco admirablement bien finie, ici, on est dans le temple de la fille qui aime le rose et tac).

Un réel souci du bien-être de l’autre et une équipe qui se relaiera pour répondre à toutes vos questions. Ils nous sortiraient le Karl de derrière les fagots que ça ne m’étonnerait pas.

Maintenant, vous vous tenez bien les gens, parce que j’ai eu cette après-midi Girly pour la modique somme de 85EUR. Ce qui semble cher à cracher d’un coup mais qui, quand on y regarde bien , est finalement un très bon prix si on examine comment chacune a été traitée et surtout, les services proposés.

Si vous voulez être tenue informée des prochaines après-midi Girly, vous pouvez contacter la maîtwess du maquillage, Christelle, via mail à dujardinchristelle@yahoo.fr ou par téléphone au 0477 39 72 14.

Si vous désirez essayer le salon de coiffure et ses mains magiques, Christophe Bellavia et son équipe vous accueillent du mardi au samedi de 9 à 18h Boulevard d’Avroy n°282. Pour prendre un rendez-vous: 04/ 252 99 79.

Moi j’ai déjà repris rendez-vous pour le nouvel an et je compte bien continuer. Mon dieu, que c’est épuisant de vous faire découvrir du bon plan. Je meurs là!

EDIT de la tête de linotte que je suis: Christelle propose aussi des leçons d’auto-maquillage. Vous avez le choix entre du maquillage « normal » et du maquillage « pour occasion ». Les prix diffèrent selon que vous êtes seule ou que vous organisez ça en groupe. N’hésitez pas à la contacter pour plus de renseigments!