Quand L’Oréal se met au vert.

C’est bientôt la rentrée, les nouveautés affluent et je vais en profiter pour vous parler d’un changement de cap d’un mastodonte de la cosmétique que nous connaissons tous: L’Oréal. Ca fait maintenant plusieurs années que la « tendance green » sévit dans nos salles de bain. Désormais plus conscient et plus responsable, le consommateur s’informe enfin de plus en plus sur les compositions. Le vrai pic de conscientisation s’est d’abord opéré au niveau de la nourriture où il y a désormais de vrais revirements de la part des marques quant à leur approche (emballages, aliments sans gluten de plus en plus disponibles, le bio qui a une réelle place dans les supermarchés, etc.). Au niveau des cosmétiques, ça a assez vite emboîté le pas aussi. Des petites marques uniquement connues par des aficionados de beauté ou de ceux qui faisaient déjà leurs courses en magasin bios sont désormais de plus en plus disponibles par exemple. La tendance DIY est clairement dans ses beaux jours aussi et on ne compte plus les nombreux livres sur les huiles essentielles et la cosmétique naturelle.

Se retrouver en cuisine et ailleurs avec Geneviève Mahin et plein d’amour.

Avant de commencer réellement cet article, je dois vous parler un peu de moi. Et ce n’est pas évident de parler de soi ainsi parce que même si certains de vous me suivent depuis très longtemps, je dévoile quand même pas mal de choses sensibles à un public que je ne rencontrerai peut-être jamais. Mais les blogs, c’est aussi pour ça qu’ils ont eu leur succès: détachés des articles généralisés des magazines, on est souvent heureux de trouver enfin un être humain auquel s’identifier. Donc je vais d’abord vous parler de moi… Je pense que ça m’aidera et surtout, ça vous aidera afin de mieux comprendre à quel point j’ai aimé le livre de Geneviève Mahin.

Les petits bobos!

Ca fait quelques années qu’on en parle, des bobos. Ca devient même lassant maintenant. Alors autant vous parler des vrais: les bobos qui font réellement mal ou qui gênent. Bon, oui, ok, même comme ça on pourrait encore confondre avec les bobos-humains. Moi je veux donc vous parler des bobos-physiques. Pas les gros trucs, ceux pour lesquels il faudrait un médecin. Plutôt ceux qui sont vraiment enquiquinants et qu’on laisse des fois trop traîner parce que « c’est pas si grave hein ». Sauf que la cicatrice ou la gêne qui surviennent ensuite peuvent réellement devenir handicapants.

Et si on se protégeait dans la joie et l’allégresse?

Y a pas photo: on a voulu un été ensoleillé, on l’a! Mais avec les inconvénients que ça peut apporter aussi: coups de soleil, lucite, coups de chaleur et fatigue… Donc on ne se rue pas sur le transat à 12h sous peine de se sentir mal ou de finir en mode écrevisse (ou pire). Si on veut bronzer, on fait ça intelligemment (on s’expose après 16h). Et si on ne veut pas, sachez que vous êtes exposé même à l’ombre d’un nuage ou d’un parasol (oui oui). Donc vu la météo, une bonne protection solaire s’impose!

Lancôme en légèreté cet été!

J’aime bien l’été. En vrai, j’aime plus le printemps surtout mais j’aime l’été pour les prouesses technologiques qui nous arrivent au niveau des cosmétiques. En automne-hiver, ce sont les pigmentations qui sont les critères les plus importants. Le printemps et l’été sont synonymes de légèreté, de teint parfait sans être remarqué, de longue tenue ET, bien sûr, de pigmentation, mais ce n’est pas le premier critère. Le confort et la bonne mine sont les éléments prédominants. Il y a quelques années, on a d’ailleurs vu débarquer les BB crèmes (puis les CC, etc.). Celles-ci s’ajoutaient aux hydratants/crèmes teinté.e.s. On a vite été submergés et je dois être une des rares à en avoir parlé si peu. De même, les blushes ou bronzers crème ainsi que les fards à paupières crème ont fait un beau retour. Idem, j’en ai parlé mais très peu…

LE BLOG A 10 ANS!!!

JAMAIS je n’y aurais cru quand j’ai écrit mon premier petit article! J’ai ouvert ce blog comme ça, bim, sans vraiment y songer de trop. Je ne pensais pas que cette idée aller prendre autant de place dans ma vie et encore moins, durer 10 années!

Je ferai un article plus en profondeur qui revient sur les 10 ans du blog avec quelques réflexions sur l’évolution de la blogosphère et surtout, sur mon évolution « numérique ». Ici, j’ai avant tout envie de les fêter avec vous. Pour ça, j’ai eu deux hasards qui se sont agencés comme un alignement favorable des étoiles: les 50 ans d’ICI Paris XL doublé des 5 ans de BE Creative, triplé avec les 10 ans de mon blog… Je trouvais ça assez sympa comme coïncidence. Du coup, étant donné que j’adore BE Creative, je leur ai demandé s’ils voulaient faire un petit concours avec moi et ils ont été ravis de l’idée.

La collection Insta de chez Rimmel London.

Belle transition que de sauter des dérives plus techniques d’Instagram à ses folies sur l’apparence physique non? Ce pauvre Instagram en voit d’ailleurs de toutes les couleurs et les filtres sont souvent usés et abusés! Du coup, j’ai trouvé ça assez drôle de la part d’une marque de foncer dans le tas et de surfer à l’exagération sur le côté « photo filtrée  » d’Instagram. Je ne sais pas si c’est une de leurs intentions mais je ne peux m’empêcher d’y voir une note d’humour. Cela dit, « surfer sur l’exagération », tout est relatif. En effet, ils prennent le parti pris du fameux make-up Insta (un make-up absolument importable dans la vraie vie avec 3000 couches d’anti-cernes, de bronzer, de contouring et de highlighter) mais si on s’y penche de plus près, c’est une jolie petite collection tout à fait abordable dans tous les sens du terme.