Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.


Poster un commentaire

Marbaise Verviers: sélection et découvertes.

Un peu avant les fêtes, j’ai eu l’immense chance d’être conviée par Marbaise Verviers à venir découvrir leur espace. Je connaissais Marbaise de réputation et la mozer m’a sans doute déjà emmenée dans un des magasins puisqu’ils sont présents depuis plus d’un siècle maintenant à Liège. L’occasion tombait aussi juste bien pour un peu me changer les idées.

Marbaise Verviers/ Pic by 1FDLE.

Marbaise Verviers/ Pic by 1FDLE.

Lire la suite


Poster un commentaire

Thomas Sabo: un peu de lumière en automne-hiver.

Ca y est, on est bien dedans là non? Vous avez déjà rallumé votre chauffage? Parce que moi, j’ai « aller chercher des pellets » sur ma To-Do List. En gros, TRES GROS. Les jours commencent doucement à se raccourcir, la lumière devient une source de réconfort et on hésite de plus en plus à troquer sa veste de mi-saison pour le bon gros manteau douillet d’hiver.

Pour ceux qui ne le savent pas, je suis une femme oignon. C’est-à-dire que je fonctionne par couches de vêtements. Le changement dans ma garde-robe s’opère surtout sur l’ajout de gilets ou de pulls qui avaient déserté en été, un échange espadrilles contre bottines et un ou deux manteaux. Je suis très basique sinon et n’ai qu’une ou deux fringues sortant de l’ordinaire. Pas que j’aie envie d’être ennuyeuse mais que j’aime plutôt prôner le changement par les détails et les accessoires. Les écharpes, les bonnets, les sacs… Et puis les bijoux! J’avais arrêté pour je ne sais quelle étrange raison d’en porter. Ca ne fait que quelques années (3 ans?) que je reprends plaisir à en avoir. Ils égaient mes basiques et leur donnent du style en un tour de main, tiennent bien plus longtemps qu’une fringue mal faite (ou que son régime?) et sont faciles à inter-changer.

Thomas Sabo Sterling Silver Collection.

Thomas Sabo Sterling Silver Collection.

Lire la suite


5 Commentaires

L’entraide, c’est aussi de la beauté…

Ceci est un article qui n’était en fait pas du tout prévu. Lors de mon dernier rendez-vous chez « Ceci N’est Pas Un Salon « , Benoît m’avait parlé d’un projet qui était en cours avec David Jeanmotte. Celui d’aider à relooker des demandeurs d’emploi. Très naturellement, il m’avait proposé de passer pour que je fasse la connaissance del Señor Jeanmotte, notre Cristina Córdula national(e), sans aucune attente d’article en retour (il ne m’en a jamais demandé de toutes façons), juste pour venir passer un bon moment, boire un petit verre et repartir le coeur léger.

J’avoue, j’avoue, la curiosité m’a poussée à y aller. Au-delà du fait de rencontrer David Jeanmotte, je voulais savoir comment tout ça se mettait en place, comment les liens se faisaient et quelles personnes y accédaient (au-delà du simple fait qu’ils cherchaient un emploi). Juste parce que j’ai des amis qui sont aussi au chômage, qui se décarcassent pour trouver un emploi, des élèves aussi, qui seront très vite à leur tour sur le féroce marché de l’emploi et que je ne sais pas… Ca m’avait intriguée.

J’avoue, j’avoue aussi… Que franchement, j’étais mi-figue, mi-raisin à l’idée de rencontrer David Jeanmotte. D’un côté, et notamment par le blog, je suis quelqu’un qui a été très déçue par beaucoup de professionnels dans le milieu de la beauté et du bien-être. Je savais que ça pouvait grouiller de gamines aux dents acérées mais je ne me suis jamais sentie faire partie de ce monde… Apparemment, certains m’ont prise pour de la concurrence (celles qui ne savent pas lire ou entendre que je ne me suis jamais revendiquée pro en quoi que ce soit de ce côté, je partage juste mon expérience personnelle… C’est l’intérêt principal d’un blog…) et j’ai eu droit à certains comportements puérils, menaçants, insultants et j’en passe. Oui, j’arrive avec 7 ans de bouteille, 7 ans d’expérience en tous genres, 7 ans de découvertes et 7 ans de passion où j’ai passé mon temps à farfouiller, apprendre, tester, reproduire. Il est clair que c’est aussi un boulot à considérer et quand je vois des professionnels manquer de professionnalisme alors que des amateurs font des pieds et des mains pour en avoir, ça me sort de par tous les trous. Je trouve que c’est un gros manque de respect à leur profession ET à leur clientèle et si l’occasion se présente, je ne manque pas de le signaler, surtout si ça m’atteint (et je le rappelle: en tant que cliente). Mais jamais je n’ai pris mon blog ou mon expérience pour acquis, jamais je n’ai comparé ça à une expérience professionnelle et jamais je n’ai mesuré mon travail ici à quoi que ce soit de professionnel. Je suis finalement juste une cliente à la seule différence que j’exprime mon avis ici. Apparemment, ça attise tout de même certaines jalousies… Chat échaudé craint l’eau froide…

Pic by 1FDLE

Pic by 1FDLE

Lire la suite


Poster un commentaire

Concept d’Hiver: le pop-up store doux et liégeois.

Concept d’Hiver, c’est un petit pop-up store qui a décidé de s’installer en Neuvice le temps de nous aider à nous acclimater au changement de saisons. C’est aussi le petit bébé qui est né tout naturellement entre deux créatrices liégeoises: Vanessa Cao et Delphine Quirin. Des conversations très liégeoises et spontanées qui ont donné lieu à ce beau boudoir où se ressemblent les créations de ces deux belles dames dans une harmonie qui laisserait presque sans voix.

Concept d’Hiver/ Pic by kiwikoo.

Lire la suite


Poster un commentaire

La robe de soirée, c’est encore moderne?

Avouons-le, ça ne l’est plus trop. Dans cette catégorie, beaucoup sont restés coincés dans la robe des 80’s bouffante à souhaits, des bras entourés de meringue de tulle rose, la taille serrée dans une ceinture en satin bleu, les cheveux crêpés et le fard bleu roi étiré jusqu’aux sourcils. Oui oui, tu imagines bien: le type de robe qui n’a plus de succès que dans des soirées de barakis, les carnavals et les films d’horreur façon série B. Même les Cramignons sont passé à autre chose!

Alors que s’est-il passé? Tout simplement que les grandes chaînes ont débarqué entre-temps avec des ruses de maîtres pour changer la tradition de la robe de soirée. Au début, c’était même génial: petits prix, possibilité de recycler l’ensemble à des soirées plus décontractées, possibilités d’associations multiples,… Jusqu’au jour où tout le monde a fini par être habillé de la même façon. Et là, ça pose problème. Parce que je suis la première à venir dire que la robe de soirée, elle est un peu out… Mais de là à voir 3 filles se pavaner avec la même robe que moi à un mariage, il y a une marge: celle de la goutte de sueur froide sur mon front. NON.

Nicole Cavallaro/ Pic by Xavier Claes

Véronique Smeets, fondatrice de la marque Nicole Cavallaro, a eu le même sentiment que moi sauf que elle, elle sait dessiner. Elle a donc pris son matos de graphiste et a commencé à griffonner ce qui est ensuite devenu sa première robe de soirée. Au fil des évènements, elle a ainsi continué à creuser l’idée jusqu’à donner envie aux amies, puis aux amies d’amies… Et vous connaissez la suite: elle s’est décidée et a lancé sa marque.

Lire la suite


Poster un commentaire

Chapeaux, turbans et bonnets! Delphine Quirin forever!

Comme chaque année, elle est la raison pour laquelle je ne me mets pas à déprimer quand le temps gris prend le pas sur le soleil… Comme chaque année, je lui suis alors fidèle et met un point d’honneur à prévenir celles qui ne la connaissent pas encore (WHAT???) que 1) Delphine Quirin existe et que 2) elle fait ses portes ouvertes!

Vous vous souvenez de ça? Bein oui! C’est reparti!

Bonnets Delphine Quirin/ Pic by kiwikoo.

Lire la suite


8 Commentaires

Les Poupées Russes habillent!

Aujourd’hui, c’est d’une toute jeune boutique de fringues dont j’ai envie de vous parler. En général, je fais soit dans les créateurs (Delphine Quirin FOREVER!), soit dans l’Horéca, soit dans les accessoires. Je sais que Liège regorge de belles boutiques de fringues mais elles sont généralement dans le Carré et vendent des marques déjà connues pour des gens… Qui n’ont pas le même portefeuille que le mien, c’est clair.

Les Poupées Russes/ Pic by kiwikoo.

Avec Les Poupées Russes, c’est différent. Ca a d’abord commencé prudemment avec des ventes à domicile, puis un peu via le web… Pour finalement ouvrir un magasin physique en février 2015. Depuis lors, la boutique est clairement en train de crouler sous les demandes de ses clientes tellement la sélection rencontre plusieurs facteurs essentiels avec brio.

Lire la suite