La douceur pour ta peau avec Urtekram.

Bon, les gars, même si on profite d’un été indien (bien plus facile à vivre que le four qu’on a eu en juillet-août d’ailleurs), c’est le moment de faire le plein en ce qui concerne l’hydratation parce qu’on va bien vite morfler! Au fil des années, j’ai appris à observer et à mieux connaître ma peau. Autant celle de mon corps que celle de mon visage et contrairement à ce que je croyais grâce à la « grande science » des magazines, ma peau change. Constamment. Et la vôtre aussi. Tout simplement parce qu’elle réagit à la météo afin de se protéger au mieux. Alors que j’ai une peau très mixte en été, quand l’hiver arrive, elle peut frôler la sécheresse (avec la peau qui pèle jusqu’au bout du nez). Chez certains, le changement peut être léger, pour d’autres, extrême. Et en ce qui me concerne, je sais que l’hiver, ma peau prend sur sa figure avec, si c’est vraiment too much, quelques plaques d’eczéma sur certaines zones du corps. Alors qu’avant, je me laissais surprendre, ça n’est plus le cas maintenant.

La routine soins du moment.

Septembre… On arrive doucement vers le début du mois d’octobre et qui dit rentrée, dit aussi début de l’automne et installation de routines diverses et variées. Vous vous doutez que je ne vais pas vous parler de la routine du boulot mais de celle que je préfère de toutes: la routine soins!

Les petits bobos!

Ca fait quelques années qu’on en parle, des bobos. Ca devient même lassant maintenant. Alors autant vous parler des vrais: les bobos qui font réellement mal ou qui gênent. Bon, oui, ok, même comme ça on pourrait encore confondre avec les bobos-humains. Moi je veux donc vous parler des bobos-physiques. Pas les gros trucs, ceux pour lesquels il faudrait un médecin. Plutôt ceux qui sont vraiment enquiquinants et qu’on laisse des fois trop traîner parce que « c’est pas si grave hein ». Sauf que la cicatrice ou la gêne qui surviennent ensuite peuvent réellement devenir handicapants.

Et si on se protégeait dans la joie et l’allégresse?

Y a pas photo: on a voulu un été ensoleillé, on l’a! Mais avec les inconvénients que ça peut apporter aussi: coups de soleil, lucite, coups de chaleur et fatigue… Donc on ne se rue pas sur le transat à 12h sous peine de se sentir mal ou de finir en mode écrevisse (ou pire). Si on veut bronzer, on fait ça intelligemment (on s’expose après 16h). Et si on ne veut pas, sachez que vous êtes exposé même à l’ombre d’un nuage ou d’un parasol (oui oui). Donc vu la météo, une bonne protection solaire s’impose!

Vive le gras! Surtout pour te démaquiller.

Je suis une dingue des démaquillants gras. Leur découverte, ça a vraiment été une révélation pour moi. Depuis lors, adios les cotons démaquillants (un minimum), adios les laits démaquillants bien souvent trop agressifs pour moi et bonjour le monde de la douceur, du massage et des sensations de propre sans avoir le visage qui tire. En ce qui concerne le blog, c’est aussi un des produits que j’adore tester car pas de prise de tête, pas besoin d’attendre 3 semaines/ 1 mois pour observer des résultats. Le démaquillant, c’est surtout une affaire d’efficacité et de sensations.

Récemment, j’ai eu l’occasion d’en tester un, j’en ai reçu un pour mon anniversaire en janvier et en ai acheté deux autres. Pourquoi? Parce que j’avais déjà fait un article sur ceux-là (celui-ci aussi plus récemment) il y a quelques années et que j’ai eu envie de vous proposer un update. Parce que les marques se sont encore plus ouvertes au gras et que le marché européen en offre bien plus qu’à l’époque et qu’il y a même de la variation dans les textures. Alors pourquoi se priver?

Douceur et simplicité sous la douche.

Alors que beaucoup aiment se prélasser dans un bain avec un livre, des bougies et de la mousse, je suis plutôt pour l’efficacité et la rapidité de la douche. Tout d’abord parce que je m’ennuie après 5 minutes dans un bain et, alors que les accrocs au bain adorent avoir la peau fripée, les produits moussants sont généralement beaucoup trop agressifs pour ma peau atopique. C’est bien beau d’avoir un moment glamour comme dans les films mais à moi, ça me coûte des semaines de peau qui tire, qui est sèche et augmente la visibilité de ma kératose pilaire. Des fois même, tout ça me file un peu d’eczéma! Vous l’aurez compris, du coup, autant au niveau de ma patience (ou pas) et de ma peau, la douche doit être simple, rapide et surtout, très douce.

Combattre l’acné avec Dermo Pure de Eucerin.

Eucerin est une marque déjà bien implantée dans le milieu de la parapharmacie. J’ai déjà moi-même utilisé plusieurs de leurs produits, notamment l’huile lavante pour le corps que j’aime beaucoup. Cette fois-ci, ils ont voulu se pencher sur un problème qui touche bien plus de gens qu’on ne le croit: l’acné. Et pas uniquement l’acné juvénile mais toutes les formes d’acné (hormonale, d’adulte, etc. ). C’est ainsi qu’ils ont créé la gamme Dermo Pure. Et puisque le printemps n’a malheureusement pas le monopole des bourgeons, on se plonge dedans sans hésitation!

Dermo Pure est composée de 6 produits pour les peaux grasses à tendance acnéique. J’ai bien aimé leur approche: celle de la douceur. Leur but n’est pas de se substituer à des traitements médicaux mais plutôt d’aider sur deux créneaux: soit les personnes ayant de l’acné ne nécessitant pas de traitement médical, soit celles devant suivre un traitement médical souvent lourd de conséquences (peau déshydratée, inconfortable…) et proposer de quoi accompagner afin que ces conséquences soient moins présentes.