Les thés (et tellement plus) de chez Honoris Causa par Maître Infuseur.

C’est fait, on vient de passer le premier week-end d’octobre, l’automne est officiellement installé. Même si la météo semble nous laisser un peu de répit avec les températures ces jours-ci, les shorts sont définitivement rangés jusqu’à l’année prochaine et certains ont même peut-être déjà allumé leur chauffage. Ce qui sonne définitivement le glas en termes de saisons chez moi, c’est Kazoo (mon cat, suis un peu hein!) qui revient coloniser genoux et jambes dès que possible. Si lui et tous ses (trop) nombreux poils ont un peu froid, c’est que l’automne est bien là. J’aime quand même à jouer la résistance quant au chauffage (sauf dans la salle de bain, faut pas rigoler hein) et n’allumer mon poêle à pellets qu’une fois arrivée en novembre. Cependant, le thé, lui, il est déjà bien là et d’un revers de la main, vient de balayer les dernières envies de thés glacés pour un bon gros litre de thé bien chaud dont j’apprécie encore plus les saveurs. Et quoi qu’en disent les trop nombreux dictateurs du café, aujourd’hui, on parlera des meilleurs thés et mélanges que j’ai pu goûter: ceux de chez Honoris Causa par Maître Infuseur.

Je vous le dis tout de suite, je suis une buveuse de thé mais loin d’être une experte. Je ne suis pas un « nez » mais j’en bois suffisamment pour que Père Noël ait décidé de m’offrir une Riviera Bar (une bouilloire avec des programmes et des températures afin d’optimiser au mieux mon thé et/ou ne pas le brûler) et j’en bois depuis… Ca doit bien faire 20 ans en fait (le coup de vieux!). Alors que mes potes en secondaires étaient trop fiers de balancer un « ho j’ai bu mon café ce matin », j’étais l’ovni qui ne disait jamais rien à ce sujet parce que je sifflais du thé en toute discrétion. Une fois arrivée à l’unif, j’étais toujours  un peu seule face à cette machine à café et à chocolat chaud (à l’eau… Genre… NO WAY) et à l’alternative sachets Lipton peu attractive. Arrivée dans le monde du travail… Je découvre le règne du café (dégueulasse il paraît) dans les réunions. Etant prof dans plusieurs écoles, vous pensez bien que je ne me balade pas avec un kit à thé en vrac dans mon sac, prête à le dégainer… Il m’a fallu atteindre la trentaine pour enfin tomber sur de plus en plus de gens qui buvaient aussi du thé de façon régulière. Parmi ces gens, s’est trouvé Dominique. En plus d’être devenu un véritable ami, il est aussi, à la fois, le pire corrupteur de mon portefeuille que le plus bel éducateur de nez. Grâce à lui, je comprends doucement mieux le monde du parfum et devient aussi exigeante en thés. C’est lui qui m’a entraînée dans sa folie et maintenant, je veux me noyer dans des aldéhydes en sirotant un thé noir correctement infusé (d’ailleurs, si vous ne savez pas par où commencer, je vous conseille vivement son articles sur les indispensables du thé) . Bref, donc Dominique, il arrive à me faire acheter du thé sur internet alors que j’en suis encore à l’âge de pierre en ce qui concerne les achats sur le net (quand je vois comment ma propre mère dégaine mieux et plus vite que moi pour les achats en ligne, j’ai un peu honte de moi).

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

Honoris Causa, c’est une boutique physique aussi, du côté d’Arcachon. J’aimerais bien y aller un jour mais en attendant, on se contente de ce qu’on peut: la commande sur le net. Pour cette première, sur les conseils de Dominique et selon mes goûts, j’ai donc pris un thé noir du Mékong, un Rose de Jade et une infusion à la lavande ainsi qu’une petite boite. Si vous passez commande depuis la Belgique, il vous faudra contacter Maître Infuseur par mail afin qu’il la finalise et vous fasse le calcul des frais de port mais si vous faites ça pendant les heures d’ouverture du magasin, il répond généralement tout de suite. En France, c’est plus simple évidemment. Mais c’est bien! Si on a un doute de dernière minute ou si l’on veut un conseil, Maître Infuseur est très disponible. C’est presque comme si on était dans son magasin mais depuis notre canapé.

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

L’envoi se fait quasi dans les 24h et j’ai reçu mon colis dans les 3-4 jours je pense. Mais alors le colis… C’EST DA COLIS!!! La boîte en carton au départ quelconque se démarque déjà de par les parfums entremêlés qu’elle dégage. On ouvre et là, c’est comme si Maître Infuseur nous prenait par la main et nous emmenait dans son monde où s’entremêlent végétal, faune légère et quelques pointes de l’Antiquité. La carte saisonnière des thés est absolument superbe avec un côté vintage magique où les hippocampes de l’été font papote. Les thés sont bien emballés et les échantillons plus que généreux (un échantillon peut franchement vous durer 3 à 5 tasses). Je suis littéralement projetée dans un univers de fées et de gnomes au tomber du jour, quelques lucioles pour illuminer la nuit qui arrive et un tourbillon de parfums de fleurs exotiques. C’est clairement le déballage de colis que j’ai le plus apprécié tant il plaît à la vue comme au nez.

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

L’infusion à la lavande biologique est des plus pures que j’aie pu goûter et un vrai plaisir en fin de journée. L’échantillon de Nectar de Malacca (un thé bleu Oolong de Chine) a été une des plus belles surprises du colis et il est certain qu’il fera partie de ma prochaine commande tellement son élégance et sa finesse m’ont marquée. La boîte Kingyo turquoise trône fièrement dans ma cuisine et émerveille mes yeux. Son gros plus: les dessins du couvercle sont raccord avec ceux de la boîte.

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

Le Thé Noir du Mékong est un des jolis mélanges de Maître Infuseur. Un classique suggéré par Dominique où rondeur et force se mêlent joliment. J’adore le boire le matin. J’ai découvert par la même occasion China Club en sachet, un beau thé vert Sencha aux saveurs de cerises, fleurs de pruniers, mûres des bois confites.

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

Pour finir, toujours sur les bons (j’ai failli écrire « sages » mais il serait d’accord avec moi pour dire que ses conseils sont tout sauf sages) conseils de Dominique, j’ai adoré le mélange Rose de Jade. Un thé vert de Chine où la rose est magnifiée et où l’on se surprend à rêvasser sur un nuage.

J’ai voulu rester raisonnable en me limitant au thé mais vous devez savoir que la boutique regorge de services, de théières, d’accessoires pour thé tous plus jolis les uns que les autres. Sa sélection, autant du côté du thé que des objets, ne fait qu’inspirer finesse et élégance. Des duos de tasses, des tasses à matcha, de la théière boule à double fond aux traditionnelles théières asiatiques, tout est toujours soigneusement sélectionné et on nage en pleine apologie du bon goût.

Honoris Causa par Maître Infuseur / Pic by 1FDLE.

Et alors que je jouais la prudence pour cette première commande, il est certain que je serai plus aventureuse pour la prochaine avec, c’est sûr, une autre de ses magnifiques boîtes et peut-être aussi… Je m’égare peut-être? Vous l’avez compris, c’est difficile de se limiter dans un monde si féerique!

Pssst! Vous vous doutez bien qu’il va avoir une flopée de thés d’automne et de Noël qui vont débarquer… Dans le genre idée cadeau (à soi ou à autrui!)…

 

2 réponses sur « Les thés (et tellement plus) de chez Honoris Causa par Maître Infuseur. »

    1. C’est plaisir! Je me réjouis de commander quelques thés plus épicés tout bientôt d’ailleurs! 🤗🎄🤗 Bons baisers de Liège! 😘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.