Quand L’Oréal se met au vert.

C’est bientôt la rentrée, les nouveautés affluent et je vais en profiter pour vous parler d’un changement de cap d’un mastodonte de la cosmétique que nous connaissons tous: L’Oréal. Ca fait maintenant plusieurs années que la « tendance green » sévit dans nos salles de bain. Désormais plus conscient et plus responsable, le consommateur s’informe enfin de plus en plus sur les compositions. Le vrai pic de conscientisation s’est d’abord opéré au niveau de la nourriture où il y a désormais de vrais revirements de la part des marques quant à leur approche (emballages, aliments sans gluten de plus en plus disponibles, le bio qui a une réelle place dans les supermarchés, etc.). Au niveau des cosmétiques, ça a assez vite emboîté le pas aussi. Des petites marques uniquement connues par des aficionados de beauté ou de ceux qui faisaient déjà leurs courses en magasin bios sont désormais de plus en plus disponibles par exemple. La tendance DIY est clairement dans ses beaux jours aussi et on ne compte plus les nombreux livres sur les huiles essentielles et la cosmétique naturelle.

L’Oréal Source Essentielle by L’Oréal / Pic by 1FDLE.

Allez savoir pourquoi, les grosses marques ont eu plus de mal à s’y mettre. Certaines essayant même de jouer sur le greenwashing (=faire croire au consommateur que le produit est naturel et/ou bio alors qu’il ne l’est quasi pas) mais c’était sans compter sur les réelles démarches des petits soucieux que nous sommes. Si la duperie a fonctionné, ça n’a pas été efficace longtemps (on remercie d’ailleurs de nombreux blogueurs de ne pas être dupes et de démontrer qu’un argument marketing « vert » ne pallie pas à une composition absolument pas verte).

De mon côté, je ne suis pas une extrémiste de la composition bio. Je reste persuadée que l’on peut trouver son compte partout tant qu’on reste attentif. Et puis, remettons l’église au milieu du village: la chimie est issue d’une combinaison d’actifs naturels… Chimie et nature sont donc logiquement et intimement liés. Je n’aime tomber dans aucun des deux extrêmes et apprécie surtout deux points. Le premier: que la marque ne mente pas. Je préfère une marque qui n’a pas recours au greenwashing mais qui fait de réels efforts par exemple. Pas de mise en avant inutile, juste une vérité. Le deuxième point: la composition est à prendre dans son ensemble. Si l’on accepte de jouer sur les deux plans, la composition doit être équilibrée (la chimie ok mais j’éviterai les PEG lorsque c’est possible ainsi que les sulfates par exemple. Je veux qu’un savon me nettoie avant tout, pas qu’il me décape la peau. Si tu sais aussi ne pas utiliser de phénoxyéthanol – qui est vraiment facilement substituable alors pourquoi encore en mettre?-, tu fais mon bonheur.). On reste donc dans le résultat: fais ce que tu dis sans être nocif et je t’apprécierai. Concernant le cruelty free, je préfère quand ça l’est mais je ne me fais pas d’illusions… Je suis persuadée que boycotter n’aura aucun effet. Par contre, ça peut se passer différemment dans l’isoloir au moment de voter pour des dirigeants qui changeront ça. On part en cacahuètes là mais je tenais à englober rapidement le tout.

L’Oréal Source Essentielle by L’Oréal / Pic by 1FDLE.

L’Oréal est désormais conscient que le consommateur est devenu beaucoup plus exigent qu’avant. Après des tâtonnements et quelques ratés pour intégrer le marché plus vert, la marque semble avoir compris comment fonctionner: simplement en étant honnête et en montrant une réelle volonté d’amélioration. C’est ainsi qu’ils ont sorti la gamme Source Essentielle qui sera très rapidement suivie par Botanéa.

Source Essentielle propose donc des produits professionnels disponibles en salons de coiffure. Ceux-ci sont composés de 80 à 100% d’ingrédients d’origine naturelle, sont rechargeables (en salons donc) et avec un emballage ne produisant aucun PLV. Le plus: les flacons sont carrés et empilables. Economie de place chez le coiffeur, pour le transport et facile à ranger chez soi!

Du côté de la composition, on oublie la langue de bois et on a une transparence où la composition est notée de façon claire et nette. Bon, vous allez me dire que ça, ils sont obligés de le faire légalement, ok. Mais là où un effort est amené, c’est lorsqu’ils indiquent la fonction de la majorité des ingrédients présents. Ainsi, lorsque les 96% d’ingrédients d’origine naturelle sont notés clairement, ils se justifient aussi sur les 4% restants (ici, ils ont pris le parti de garder une petite portion moins naturelle afin de rester dans le glamour du produit: odeur, sensation et conservation). L’Oréal se lasse aussi de ses efforts de Don Quichote où ils aimaient jadis recourir au greenwashing et prend enfin le pli de la transparence totale, même sur les 4% restants donc.

L’Oréal Source Essentielle by L’Oréal / Pic by 1FDLE.

Je sais, je sais… L’Oréal est loin d’être du niveau de Mavala, Dr. Hauschka ou encore Lavera en ce qui concerne le côté « vert » mais on peut difficilement nier que l’effort n’est pas là et qu’ils ont enfin pris un bon virage en ce sens. La composition est fort bien balancée d’ailleurs, le genre de combinaison que j’apprécie fortement où les tensio-actifs traditionnels et irritants ont été remplacés par des tensio-actifs naturels. Ca mousse donc mais fort raisonnablement et on a le cuir chevelu moins irrité ( donc le cheveu regraisse moins vite ou fait moins de pellicules par exemple). Ici, vous voyez celui que j’ai pu tester: pour tous types de cheveux aux feuilles d’acacia et essence d’aloé (21,20€ les 300ml). Mais la gamme de shampoings s’élargit à 3 autres versions: pour cheveux secs avec de la lavande et de l’huile de sésame (31,50€ les 300ml), pour cheveux colorés avec de la pulpe de figue et de la lavande (31,50€) et pour cuir chevelu délicat à la fleur de calendula et de l’extrait de fleur de camomille (21,50€).

Voici la composition de celui pour cheveux normaux:

Aqua / water, decyt. glucoside, cocamidopropyl betaine, sodium cocoyl isethonate, sodium chloride, glycerin, sodium benzoate, sodium hydroxide, caprylyl glycol, citric acid, linalool, hydrogenated coconut acid, salicylic acid, gellan gum, sodium isethonate, aloe barbadensis leaf juice powder, prosopis julflora leaf, limonene, citronellol, caramel, dextrin, spirulina platensis extract, sodium citrate, sodium phosphate, parfum / fragrance. (c219569/l).

Hormis pour le shampoing pour cuir chevelu délicat, les deux autres versions proposent aussi une huile nourrissante (pour les cheveux secs, 25,30€/75ml) et une huile éclat (pour les cheveux colorés, 25,30€/ 75ml) ainsi qu’une crème démêlante pour les cheveux normaux (25,30€/250ml).

L’Oréal Source Essentielle, Crème démêlante pour cheveux normaux by L’Oréal / Pic by 1FDLE.

Composition de la crème démêlante:

AQUA / WATER,CETEARYL ALCOHOL,HELIANTHUS ANNUUS SEED OIL / SUNFLOWER SEED OIL,STEARAMIDOPROPYL DIMETHYLAMINE,COCOS NUCIFERA OIL / COCONUT OIL,CETYL ESTERS,CANDELILLA CERA / CANDELILLA WAX,CAPRYLYL GLYCOL,ARGANIA SPINOSA KERNEL OIL,GLYCERYL STEARATE,TARTARIC ACID,SODIUM BENZOATE,SESAMUM INDICUM SEED OIL / SESAME SEED OIL,CARAMEL,COUMARIN,GERANIOL,LIMONENE,PARFUM / FRAGRANCE

J’ai adoré les deux produits. Le shampoing mousse bien assez selon moi (moins qu’un shampoing blindé de sulfates traditionnels mais pas trop peu comme chez d’autres marques naturelles), il en faut une très petite quantité (vu le prix, ça a été une très belle surprise: j’en mets une petite noisette pour mes cheveux mi-longs), les cheveux sont propres et le cuir chevelu n’est pas agressé.  Le parfum est en effet présent mais pas à outrance, juste ce qu’il faut et on ne tombe pas dans le shampoing naturel qui ne mousse pas du tout et est donc difficile à répartir. Là, ça va tout seul! J’aime aussi beaucoup la technologie utilisée pour garder les fleurs en suspension. Ouais, superficiel et complètement sans intérêt à strictement parlé mais moi, j’aime bien!

La crème démêlante/nourrissante est aussi une très belle découverte! Démêlage de cheveux immédiat, douceur et brillance sont au rendez-vous. On l’applique après avoir rincé le shampoing et on attend 5 minutes (personnellement, ayant une douche, je le laisse forcément poser moins longtemps mais il fait quand même fort bien effet lorsque le temps de pose n’excède pas 3 minutes). Je n’avais plus utilisé un soin aussi efficace depuis longtemps! Cela dit, attention à ne pas en utiliser de trop sinon ça devient vraiment pénible à rincer. Ayant les racines grasses et les pointes sèches, je n’en mets que sur les longueurs (ici aussi, étant donné la texture très crémeuse – voir ci-dessous-, une toute petite quantité est amplement suffisante). Cette crème a remis d’aplomb mes pauvres cheveux que j’ai passé tout le mois de juillet à garder attachés à cause de la chaleur. Autant vous dire que les longueurs en avaient pris dans leur figure. Ici, j’ai récupéré des cheveux brillants, doux et agréables à toucher. Concernant le démêlage: il est redoutable! Mes habituels petits noeuds bien lourds et douloureux sur la fin des cheveux ont disparu!

L’Oréal Source Essentielle by L’Oréal / Pic by 1FDLE.

 

En résumé… Suis-je dupe? Non, je sais que L’Oréal a contribué au greenwashing et qu’il faut continuer à rester des consommateurs avertis. Est-ce que j’approuve leur nouvelle gamme? Totalement. Parce que si une grande marque comme ça décide de faire des efforts, au lieu de les enfoncer, il est beaucoup plus positif de les encourager à continuer. Ils ont pris en compte les désirs de leurs clients, savent que c’est aussi un tournant marketing à prendre absolument et ont envisagé la gamme de façon globale (tant du côté de la composition végane avec une rigueur appliquée aussi aux sous-produits qui ne sont pas d’origine animale, que du côté de l’emballage et du mode d’inclusion végétale travaillé par une entreprise française du Finistère).

Ils ne comptent d’ailleurs pas en rester là puisque la rentrée 2018 devrait aussi voir arriver Botanéa: une coloration 100% végétale et végane avec du henné, de l’indigo et du cassia. Celle-ci sera uniquement disponible en salons de coiffure et les mélanges se feront donc là-bas selon vos désirs de couleurs. Niveau couleurs, je laisse mes cheveux tranquilles depuis un bon moment. Je sais pertinemment que le blanc fera son apparition dans peu de temps et j’essaie de ne pas les abîmer tant qu’ils ont une belle couleur naturelle. Mais du henné… Baaaaah… Ca ne me dérangerait pas d’aller essayer ça en salon!

 

J’ai reçu les deux produits lors d’un évènement organisé à l’occasion de la sortie sans aucune obligation d’en parler. J’ai vraiment aimé qu’ils se bougent bien mieux les fesses et que leur travail ait été fait beaucoup plus en profondeur. Comme je le dis, c’est à encourager. Mon opinion est honnête et cet article n’est en aucun cas sponsorisé. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.