Les petits bobos!

Ca fait quelques années qu’on en parle, des bobos. Ca devient même lassant maintenant. Alors autant vous parler des vrais: les bobos qui font réellement mal ou qui gênent. Bon, oui, ok, même comme ça on pourrait encore confondre avec les bobos-humains. Moi je veux donc vous parler des bobos-physiques. Pas les gros trucs, ceux pour lesquels il faudrait un médecin. Plutôt ceux qui sont vraiment enquiquinants et qu’on laisse des fois trop traîner parce que « c’est pas si grave hein ». Sauf que la cicatrice ou la gêne qui surviennent ensuite peuvent réellement devenir handicapants.

Pic by 1FDLE.

J’ai donc rassemblé plusieurs choses que j’ai depuis longtemps dans mon armoire de secours, d’autres que j’ai reçues et que j’ai été bien contente de découvrir. Été comme hiver, ça peut servir (même si l’été est plus propice aux petites blessures pour X et Y raisons)!

Je commence direct avec Hansaplast qui est une marque qui me suit depuis que je suis toute petite. Chez eux, en été ou lorsque je dois porter des nouvelles chaussures, j’aime beaucoup leurs pansements pour ampoules. Lorsqu’on n’a pas su éviter la bonne grosse ampoule, on applique le pansement qui fait un effet « seconde peau ». En plus de soulager, il protège des infections, est résistant à l’eau et améliore la cicatrisation. On le laisse donc bien en place jusqu’à ce qu’il se détache de lui-même. Si nécessaire, on en mettra alors un deuxième après avoir désinfecté. La petite boite (désormais disponible sous plusieurs motifs) est bien pratique pour partir en voyage ou glisser dans son sac sans endommager les pansements d’ailleurs. Je tiens à préciser d’ailleurs que celui-ci date de l’année passée. Je sais qu’ils en ont désormais sorti des plus larges puisque, généralement, les ampoules peuvent être assez grandes. Ils ont écouté les désidératas de leur clientèle et c’est tout bénéf’ pour nous!

En parlant de désinfection, leur spray antiseptique est lui aussi un réel « bonheur » à utiliser. Bon, ok, c’est jamais drôle quand tu viens de te choper une clenche avec le bras (puis 2, puis 3… Allez savoir, ce jour-là, j’étais vraiment pas dans mon assiette!) ou que tu t’es étalée de tout ton long en pleine rue (ça, par contre, pas encore vécu, mais je sens que ça m’attend au tournant!). Ce spray ne pique absolument pas et ne sent rien. En gros, on dirait qu’on se fait un petit spritch d’eau thermale (oui, non, ne mets pas ça sur ton visage en ouvrant la bouche non plus, ça reste de l’alcool)! Son gros plus, c’est qu’il est du coup bien plus facile d’approcher la futur de ce monde (aka le gamin de 3 ans qui crie à plein poumons parce qu’il a une éraflure de 1cm sur 2 n’est-ce pas…) puisque ça ne piquera pas! Alors, j’ai pas de futur à livrer à ce monde personnellement mais je pense qu’expliquer aux gamins la magie de ce spray AVANT de devoir éventuellement l’utiliser pourra être hautement stratégique. Juste une suggestion hein!

Pic by 1FDLE.

Après avoir désinfecté, il faut obligatoirement poser un pansement. Contrairement à ce que je pensais, le bon vieux sparadrap n’a pas pour unique but de stopper le saignement ou de protéger le temps qu’une croûte se forme. En fait, il aide aussi à la cicatrisation. Il faut donc le changer régulièrement en désinfectant à chaque changement. Si mes souvenirs sont bons, il faut une quinzaine de jours pour une bonne cicatrisation. On changera donc souvent de pansement et ça peut devenir vraiment lassant. Déjà proposés l’année passée, revoilà la collection limitée « Be Happy » avec des motifs s’inspirant des vacances. A celle-ci, s’ajoute « Don’t Worry » avec des motifs plus « Pinterest ». Selon vos envies ou besoins, ça peut aider à rendre la blessure sympa. On incite aussi plus facilement l’enfant à changer son pansement et à recevoir des soins réguliers puisqu’il pourra choisir un motif différent. Et en fait, sachez que ça marche très bien aussi sur l’adulte vite blasée que je suis!

Pic by 1FDLE.

En parlant de cicatrisation, il était évident que je vous balance un grand classique: l’Homéoplasmine! Utilisée avec succès pour la cicatrisation des tatouages, elle est d’un grand atout pour éviter les cicatrices disgracieuses. On l’utilisera après traitement sur des brûlures par exemple. Après désinfection, on peut l’appliquer sur les croûtes, etc. J’en ai toujours chez moi et je suis toujours heureuse de l’avoir sous la main!

Pic by 1FDLE.

On passe maintenant aux choses qui soulagent!

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée pour savoir si je voulais tester une petite marque belge qui avait pondu un spray pour limiter les irritations dues aux frottements. Comme beaucoup de nous, je ne suis pas pourvue du fameux thigh gap. Vous savez, le fameux creux entre les cuisses! Non, moi j’ai les cuisses qui se frottent. Et ne culpabilisez pas, ça peut être sur tous types de morphologies. Ca dépend juste de comment vous êtes faites. La majorité des filles a donc les cuisses qui se frottent. A la différence des garçons, les filles portent des robes ou des jupes. Mais elles souffrent en silence, comme à chaque fois… Smoovall est donc cette petite entreprise belge qui a cherché à innover afin de nous rendre la vie plus facile!

Smoovall / Pic by 1FDLE.

Avant, j’utilisais Bariéderm de chez Uriage. Mais franchement, c’est pas évident. Ok, facile d’en mettre juste avant de partir de chez soi. Mais en milieu de journée, quand il faut faire des retouches, c’est pas évident! Et puis c’est gras. Si jamais on a une robe ou un short en tissus léger, il faut faire le clown afin d’éviter de les toucher. Et si par malheur, on ne peut pas se laver les mains… Y a moyen de faire bien pénétrer tout ça hein mais avouez que ça n’est vraiment pas évident. Ici, on a une petite bombe nomade de 80ml. On secoue bien, on tient la bombe droite et on vaporise à 10 cm de la peau. On attend 30 secondes le temps que ça pénètre et sèche et c’est parti sans aucun résidus gras! Le produit agit jusqu’à 4h. 4h où vos cuisses sont toutes douces et ne vous font pas endurer un calvaire dont on se passerait bien. Et pour les retouches, bein ça va bien plus vite, c’est beaucoup plus facile et on ne tache rien! Même plus besoin de se laver les mains! Bon à savoir, il est bien évidemment aussi efficace pour les frottements des sportifs (soutien-gorges, aisselles, …), ou même pour limiter les ampoules quand on porte de nouvelles chaussures! Idem si vous faites beaucoup de jogging ou de la marche, ça peut être pratique pour adoucir les frottements dans les baskets ou à cause des bretelles de sac à dos. Bref, il sera utile toute l’année aussi!

D’un autre côté, SVR a sorti deux petits produits bien pratiques! Un spray SOS Grattage pour soulager les piqûres ou brûlures ainsi qu’une crème apaisante. On utilise les deux produits de façon différente. Le spray sera plutôt pour des toutes petites zones. Il crée un effet froid qui soulage immédiatement. Ensuite, le produit laisse une fine pellicule protectrice qui ressemble à une seconde peau. On peut l’utiliser sur des piqûres d’insectes, des brûlures, des boutons (varicelle and co.), bref, tout ce qui gratte! Ca soulage immédiatement. Le flacon est nomade avec un bouchon qui se tourne (comme ça on ne perd rien dans le fond du sac et le spray ne se déclenche pas tout seul). Compact jusqu’au bout, il tient pour 80 utilisations (40ml).

Cicavit + par SVR / Pic by 1FDLE.

Je finirai avec mon gros coup de coeur dans toute cette sélection: la crème Cicavit + . Pour tout vous dire, au début, j’étais un peu confuse. Je trouvais que la bombe et la crème faisaient double usage. Les deux sont apaisants donc je ne comprenais pas trop. En réalité, le spray SOS Grattage est, selon moi, plutôt à utiliser sur des endroits précis et va calmer une envie de grattage intense. La crème peut être utilisée pour des zones plus larges ou pour des irritations de la peau: brûlures donc mais aussi gerçures, échauffements (genre quand t’as oublié de mettre le spray Smoovall et que t’es presque brûlée au 2ème degré aux cuisses quoi…), rougeurs du siège et post-acte dermatologique. C’est ce dernier qui m’a poussée à l’essayer.

Cicavit + par les Laboratoires SVR / Pic by 1FDLE.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que pour le moment, j’essaie un épilateur à lumière pulsée. La deuxième utilisation m’a laissée avec une belle folliculite aigüe (plein de cloches sur les mollets, youpie…). Au départ, ça a surtout été irritant mais avec le temps et la chaleur, ça a été irritant, les petits cloches enflaient de plus en plus et ça me grattait à fond les ballons. J’ai essayé plusieurs crèmes hydratantes, surtout pour protéger au mieux ma peau lorsque je devais porter des pantalons (t’oublies les shorts et les jupes avec des mollets à pois rouges…) mais ça ne soulageait pas, même des crèmes blindées à base d’urée. J’ai pas mal de self-contrôle et sait me contenir en journée mais j’avais réellement peur de me blesser la nuit (le réflexe de se gratter bien fort lorsqu’on dort, on ne peut rien y faire). Un soir de canicule, j’avais même des envies d’amputation, c’est dire… C’est ce soir-là que je me suis dit que j’allais l’essayer. J’ai appliqué la crème sur les zones touchées et dans les 5 minutes (même moins en fait), j’ai été directement soulagée de la sensation de grattage doublée de l’irritation (ça brûlait en même temps…). J’ai enfin pu respirer un peu (on s’entend, il faisait chaud mais j’étais du coup bien moins tendue puisque j’avais ça en moins)! Ca faisait une semaine que je souffrais le martyre, je ne pige pas pourquoi je n’ai pas pensé à cette crème plus tôt! La cerise sur le gâteau a été le lendemain: toutes mes cloches qui étaient pourtant bien enflées étaient beaucoup moins fortes! Leur volume avait diminué de plus de la moitié, la peau était bien moins rouge et absolument plus aucune irritation. Ici aussi, on a un volume très nomade (40ml) qui lui permet d’être emporté partout et il peut être utilisé sur l’adulte (visage et corps) comme sur les bébés. Et pourquoi ne pas avoir utilisé l’Homéoplasmine? Tout simplement parce que c’est une crème fort grasse et que j’aurais salopé mon lit, mon divan et autres fauteuils avec elle vu où étaient les cloches. Ici, la Cicavit + pénètre directement dans la peau. Même si elle laisse un film protecteur, ça n’est pas aussi gras que l’Homéoplasmine. Et étaler une consistance aussi grasse que de la vaseline sur tout le mollet, c’est aussi moins évident.

De façon plus technique, la crème agit donc sur 3 plans: elle restaure l’équilibre de la flore cutanée, elle forme un film protecteur qui empêche la prolifération des bactéries et finalement, elle apaise et répare la peau beaucoup plus rapidement. Je voue un culte à cette crème depuis lors. Ici, vous voyez le format 40ml, pratique à emporter partout. Sachez qu’elle existe aussi en 100ml… Ce que je pense que je vais acheter dès que j’arriverai à la fin du 40ml!

Voilà! Je n’avais encore jamais fait d’articles sur ce genre de choses et j’avoue que je suis fort contente de ce que j’ai pu vous proposer. Il y a sans doute encore plein d’autres choses possible mais cet article est déjà bieeeeen plus long que prévu! J’ai essayé, autant que faire se peut, de vous mettre tous les liens (en rouge). Je n’ai pas trouvé le spray SOS grattage sur New Pharma mais sachez que SVR est une marque de parapharmacie. Vous pouvez donc commander leurs produits dans n’importe quelle pharmacie. En général, ils l’ont dans les 24h. Pour les autres, c’est soit chez Di, soit en pharmacie que ça se passe sauf pour Smoovall qui est, pour l’instant, uniquement disponible sur leur e-shop (que je vous ai mis en lien dans le texte). J’en profite pour vous dire aussi que vous avez une réduction de 20% avec le code « ICECREAM » pour votre première commande sur l’e-shop de Di. Vous pouvez vous faire livrer chez vous ou en magasin! Hop! Emballé, c’est pesé!

J’ai reçu plusieurs produits sans aucune obligation d’en parler. Ici, j’ai testé et approuvé moi-même tous les produits. J’ai pris le temps de les voir agir, d’attendre de me faire mal aussi. Bref, si ça n’avait pas été efficace, ils n’auraient eu aucune mention ici (et vous n’imaginez pas le nombre de choses dont je ne parle pas ici…). Mon avis est honnête et non influencé par quelque forme de paiement que ce soit (puisqu’il n’y en a pas eu). 

Une réponse sur « Les petits bobos! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.