Que prendre pour partir 3 semaines au Vietnam?

Il est temps, entre les nombreux vlogs des visites, de vous parler un peu plus de ce que j’ai pris avec moi pour voyager 3 semaines au Vietnam. Je n’avais jamais voyagé aussi longtemps (hors catégorie: Erasmus et bourse Leonardo of course mais ça n’est pas la même chose ni les mêmes valises) ni aussi loin de toute ma vie. Pour tout vous dire, je n’étais même jamais sortie d’Europe. Alors quand on me parle de climat tropical ET de montagnes, vous pouvez me croire quand je vous dis que ça a été un vrai casse-tête. Autant du côté des fringues, des shoes que des cosmétiques, je ne savais vraiment pas comment faire des choix.

Une chose importante à savoir si vous partez un bon moment et que vous comptez faire des vols intérieurs: bien que le poids autorisé sur un vol inter-continental soit de 30kg, il reste bien de 20kg sur les vols intérieurs au Vietnam. Je ne le savais pas et encore heureux que j’ai pu répartir mon poids (2-3kg d’excédent… Oooops, je n’aurais pas dû prendre de bouquins…) avec ma famille. De même, les contrôles sont tout aussi présents au Vietnam mais moins restrictifs. Vous pouvez par exemple prendre avec vous une bouteille d’un litre d’eau. Pas de restrictions de liquides donc mais comme vous le devinez, votre canif de voyage devra rester en bagage soute.

EN CE QUI CONCERNE LES VÊTEMENTS:

J’avais autant des sweats à capuches qu’un maillot… Entre les montagnes de Sapa ou de Dalat avec une moyenne de 15-20°c et la chaleur et l’humidité de Hanoï, Hoi An ou Saigon (99% d’humidité et des températures pas loin des 30°c), j’avais l’impression de partir avec une garde-robe semblable à celle d’une année en Belgique (oui oui, nous avons déjà eu 88-90% d’humidité ici!).

C’est surtout Décathlon et H&M qui m’ont fortement dépannée en fait. H&M pour la foule de T-shirt et de longs pantalons légers (franchement, ne prenez rien de moulant, on plaque déjà assez sans ça…), 2 shorts plus « habillés » ainsi que les 2 sweats épais pour la montagne et les voyages en avion. Décathlon pour… Tout le reste! Surtout les shorts en fait! Alors faire ses courses chez Décathlon pour les fringues, c’est assez rigolo puisqu’on se retrouve face à des étiquettes qui décrivent le temps de séchage des vêtements. Le genre de trucs auquel je n’aurais pas pensé (mais ça m’a été d’une grande aide quand mon short a été trempé en faisant du kayak sur la baie de Ha Long l’air de rien! Sans parler du short trempé de transpiration en temps normal. Bonjour glamour!). Décathlon m’a fort agréablement surprise pour le choix sympa de ses shorts féminins: des ceintures avec des noeuds, de jolis imprimés, des poches bien pratiques et des coupes féminines. J’ai d’ailleurs eu un gros coup de coeur pour les shorts Arpenaz 100. Je pense que j’en prendrai encore l’été prochain. Niveau pantalon, j’ai pris un pantalon modulaire (qui peut se dézipper et se transformer en short) exprès pour Sapa. Vu la météo pluvieuse que nous avons eue, je ne l’ai pas dézippé mais j’ai été bien contente d’avoir un pantalon plus long dans une matière solide qui sache aussi bien résister aux taches de boue rouge et brune.

Shorts et pantalon Décathlon (Si vous regardez bien, j’ai dézippé une partie du pantalon au niveau du genou) / Pic by 1FDLE.

D’un côté plus « accessoires pratiques », Décathlon m’a encore bien sauvée puisque j’y ai acheté une bonne cape de pluie bien résistante à 6EUR (cela dit, quand ils auront envie d’en faire une qui se range plus facilement, je leur ferai des bisous!). Il était hors de question que je baigne dans un K-way et la cape de pluie a été bien pratique puisqu’elle laisse passer l’air et abritait ma personne ainsi que mon sac à dos.

En parlant de sac à dos, j’en ai trouvé 2 parfaits: un petit (Quechua Apprenez 10l à 2,99€) pour les balades de tous les jours et un plus gros pour les voyages entre les villes. J’avais décidé de ne prendre qu’une valise et un sac à dos en cabine en fait. Si c’était à refaire, j’aurais quand même pris une valise de cabine (ne serait-ce que pour le saut d’une nuit à Can Tho, les 2 nuits sur la baie de Ha Long, etc.) à la place du gros sac à dos mais je m’en suis sortie avec ce que j’avais. Et puisque je voulais répartir mes affaires au cas où on on aurait voulu me voler, j’ai aussi acheté une petite besace qui pouvait se porter autant à l’épaule qu’à la ceinture. J’avais donc une partie de mes affaires dans mon sac à dos et l’autre partie dans la besace.

Sacs Décathlon (ne faites pas attention à l’état du petit sac à dos, il est allé faire des bisous aux plafonds des tunnels de Cu Chi qui sont minuscules… Oui, j’ai marché presque à 4 pattes dedans.) / Pic by 1FDLE.
Détail dos petite besace Quechua de chez Décathlon qui permet de l’enfiler dans votre ceinture si vous le désirez / Pic by 1FDLE.

Pour aller encore plus en détails, je mettais ma monnaie et l’essentiel de mon budget pour les petites dépenses, les médicaments, quelques dépliants touristiques et ma carte d’identité et cartes de banque dans ma besace. Le petit sac à dos quant à lui, contenait pas mal de choses en fait! Ca allait de l’éventail à la pochette à passeport, autre carte bancaire et suite du budget, l’étui à lunettes, le spray SPF corps, le spray SPF visage, la cape de pluie, les mouchoirs (et des fois même, un bon vieux rouleau de PQ oui!) à quelques autres médicaments, un désinfectant pour les mains, des sparadraps et mon appareil photo quand je n’en avais pas l’usage (jamais en fait mais il avait toujours sa place). J’oubliais! Il contenait aussi mon petit trépied! Et ça, alleluyah!

Ce qui est marrant avec le tourisme au Vietnam, c’est que j’ai su facilement repérer pas mal d’européens: ils ont tous au moins un article de chez Décathlon! Si c’est pas la cape de pluie, c’est le pantalon ou le short Domyos/ Quechuac ou un sac. C’était assez drôle, on aurait cru que le Vietnam était sponsorisé par Décathlon en fait.

 

EN CE QUI CONCERNE LA VALISE:

American Tourister Spinner / Pic by 1FDLE.

J’avais une American Tourister Spinner à 4 roulettes d’un bleu lavande des plus pratique! Elle m’a été gentiment prêtée par l’agence de presse qui s’occupe de la marque et j’ai vraiment apprécié pouvoir la tester. La couleur était facile à repérer parmi les traditionnelles grises, noires, bleues nuit ou bordeaux, elle a été solide malgré les multiples transports en camionnettes, le voyage en train, les vols internationaux et les 2 vols intérieurs. Les compartiments étaient aussi bien pensés avec des fermetures bien pratiques et une partie « filet » où j’ai pu mettre mes « gros cosmétiques ». Le must, en deuxième position après la couleur facile à repérer, c’était les roulettes mutli-directionnelles (ça, c’est vraiment le pied en fait!) qui savaient suivre les mouvements et basculer en 2 ou 4 roues selon mes besoins ainsi que les poignées. Une fixe sur la longueur et une réglable à crans sur la hauteur qui savait aussi s’adapter aux besoins et mouvements. C’est parce que je n’ai pas souvent l’occasion de partir plus longtemps que pour des city-trips occasionnels mais si je devais en acheter une, je sauterais le pas sans hésiter. Et les autres couleurs disponibles (un joli vert, un mauve lumineux, etc. ) sont vraiment attrayantes.

EN CE QUI CONCERNE LES COSMETIQUES:

Là aussi je me suis bien arrachée les cheveux… J’avais pris une bouteille de shampoing au départ mais j’aurais pu me contenter d’un format voyage (il faut savoir que je dois me laver les cheveux tous les jours malheureusement…). Tout simplement parce que les hôtels fournissaient tous de quoi se laver. Un ou deux formats voyage de shampoing et gel douche sont amplement suffisants si vous êtes un sensible de la peau et que vous voulez un peu couper la routine aux détergents lavants irritants des hôtels (oui, c’était pas des spas non plus et leurs savons sont vraiment irritants). J’avais aussi pris de quoi me maquiller, des essentiels de teint (fond de teint Lancôme Idole Ultra Wear avec un SPF 15 bien pratique, ma poudre Ambient Light de Hourglass et un mon petit blush Max Factor), de quoi m’amuser pour les yeux (La Palette Rose Lancôme, 1 ou 2 ombres crèmes de chez Bourjois et Kiko ainsi que des liners Urban Decay et Yves Rocher) et juste 2 Vice Liquid Lipstick rouge de chez Urban Decay, un nude (Backtalk) et un rouge (Crimson) histoire de voir comment ça passerait au Vietnam (très bien, j’ai même eu des compliments dans la rue) et des huiles de lèvres Erborian petites et pratiques! J’oubliais mon meilleur pote: Monsieur BIG de chez Lancôme pour les cils qui n’a quasi jamais bougé malgré l’humidité, m’a fait un volume de fifou pour sauver ma tête de zombie et me remontait le moral quand j’avais la tête dans le pet à cause de la fatigue.

Pic by 1FDLE.

Pour les soins, là, j’avais pris pas mal d’échantillons de masques (que je n’ai absolument pas eu le temps de faire grand naïve que j’étais!) mais j’ai limité à…

Pic by 1FDLE.

Une crème de jour et de nuit Pure Camomille Yves Rocher, le sérum à l’acide hyaluronique Hylamide qui m’a littéralement sauvé la peau (bonjour les allers-retours entre chaleur et humidité extrêmes à l’air conditionné! Sans parler de la fatigue et les avions), le contour des yeux HydraMemory Eye Gel de Comfort Zone (l’applicateur en métal et le gel ont été parfaits pour le voyage: ça a décongestionné et rafraîchi en un clin… D’oeil) et en démaquillant, j’avais réussi à prendre une crème démaquillante format voyage de chez Sephora (pas géniale du tout d’ailleurs mais ça a fait l’affaire) lors de mon séjour à Madrid. Un format voyage d’eau micellaire pour débarbouiller le matin, la brume tonique hydratante à l’acide hyaluronique de chez Novexpert (qui a aidé le sérum Hylamide et a été un vrai rafraîchissement pendant la journée), la brume visage SPF 50 Anthelios de La Roche-Posay (A n’utiliser qu’en retouches la journée. Il est nécessaire de mettre une vraie couche d’écran solaire visage le matin.) et c’était bon. Sans oublier le format voyage de Ninfeo Mío et Matin d’Orage d’Annick Goutal. Le tout dans un vieux pochon Deauty que j’avais bien eu raison de garder et voilà!

Pic by 1FDLE.

QUELQUES PETITES CHOSES EN PLUS:

Ils vivent en tongues là-bas et vous pouvez faire de même sans hésiter. Cela dit, j’étais bien contente d’avoir ma paire de baskets pour les voyages intérieurs ou Dalat et Sapa (là, faut pas pousser, il fait trop froid et boueux).

Vérifiez bien que vous êtes vacciné contre le tétanos (les tongues c’est bien mais vu comme c’est chantier tout le temps là-bas, un clou est si vite arrivé…), l’hépatite A et B.

Certains temples interdisent les filles en jupes au-dessus du genoux, shorts et débardeurs à bretelles fines. C’est lourd mais je comprends le côté religieux… Moins celui où c’est valable pour la dépouille de Ho Chi Minh (que j’ai d’ailleurs niée farouchement après avoir vu une discrimination des gardes envers les touristes européens alors que les asiatiques pouvaient rentrer les épaules dénudées…).

J’ai été bien contente de prendre une petite bouteille d’eau dans laquelle j’avais mis de la poudre à lessiver pour pouvoir faire ma lingerie le soir. Ils interdisent de laver ses vêtements dans les hôtels sans passer par leur service de lessives mais ma lingerie, fous-moi la paix, je la fais moi-même.

Si vous laissez vos vêtements au service de lessive de l’hôtel, apparemment, ils ne veulent pas lire les étiquettes. Donc même si vous avez laissé l’étiquette avec les instructions de lavage sur vos fringues, précisez bien à combien de degrés maximum vous voulez qu’on lessive vos vêtements sur la feuille d’inventaire. Ca vous évitera d’avoir la moitié de vos T-Shirts revenir une taille plus petite (c’est du vécu oui… J’ai bien râlé…).

Au niveau des médicaments, je suis partie blindée. Motilium, Imodium, Spidifen (j’ai des migraines qui me terrassent assez fort), des génériques pour les douleurs au ventre, de quoi gérer mon allergie à la transpiration… Bref, prévoyez selon vos besoins. J’ai dépensé bien 80€ pour des médicaments que je n’adore pas (dont le Motilium et l’Imodium…), ai cru jusqu’à la fin que je n’y toucherai sans doute finalement jamais… Puis est arrivé le resto qui tue la veille de notre escapade à Can Tho qui elle, comprenait 4-5h de route… Malade comme un chien toute la nuit, j’ai cru que je n’arriverai jamais à aller à Can Tho. Et là, l’Imodium et le Motilium ont été de véritables sauveurs de situation. Après, je n’en ai pas abusé non plus vu le pouvoir de ces horreurs mais sans eux, j’aurais dû annuler une étape. En bref, on n’est jamais trop prudent!

Ils ont souvent des essuies dans les hôtels, vous pouvez vous contenter de prendre un petit essuie personnel sauf si vous la jouez Air BnB, là, je ne garantis rien.

Le baume du tigre liquide, c’est le seul truc qui soulage correctement contre les morsures (c’est pas des piqûres avec ces monstres, c’est des morsures oui!) de moustiques sans doute génétiquement modifiés de là-bas. Cela dit, mes produits Picasol contre les moustiques ont très bien fonctionné. Je me suis juste bien faite avoir un soir où j’ai trop eu la flemme d’en appliquer avant de dormir (et j’en avais marre d’avoir constamment du produit sur moi du matin au soir aussi). Là, je pense que celui qui s’est fait un festin sur mes deux mollets est reparti de ma chambre obèse.

Lavez-vous 3 fois les mains après avoir utilisé du baume du tigre pour ne pas irriter vos muqueuses.

L’éventail, c’est la vie. Mais on vous en vend plein là-bas si jamais vous n’en avez pas déjà un stock madrilène comme moi.

Je crois avoir fait le tour! C’était assez général et je ne comptais pas aller en détail dans tout. Sachez qu’il est toujours bien pratique d’avoir plus de T-shirts au cas où vous voulez vous changer entre la journée et le soir par exemple (on ne va pas insinuer que vous mangez des nouilles à la baguette comme un petit cochon hein…). Je pense n’avoir fait que 2 grosses lessives sur tout le séjour en fait. J’ai évidemment pris bien trop de cosmétiques (même si je me suis maquillée quasi tous les jours parce que… Parce que je le voulais et que ça me permettait de voir comment tout ça allait tenir: FORT BIEN!) mais en général, je suis assez contente de comment j’ai géré ce premier long voyage dans un pays avec tant de variété météorologique. Evidemment, je ne me revendique pas experte en la matière… Mais j’ose espérer que ça pourra aussi vous aider un peu qui sait?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s