Parlons bien, parlons aisselles!

A moins que vous ayez la chance immense de faire partie de ceux qui ne transpirent presque jamais, nous sommes tous concernés par le sujet de la transpiration. Si vous avez dépassé l’adolescence (ou pas si vous n’avez vraiment pas de chance…), vous avez peut-être aussi eu droit à plusieurs expériences désagréables telles que se brûler avec un déodorant spray sans doute mal conditionné, réactions allergiques, irritations dues au rasage ou aux frottements de vêtements , etc.

Pic by 1FDLE.

J’avais envie de vous proposer des choix doux et respectueux de la peau avec une variété entre le naturel et le conventionnel. Parce que j’aime varier et ne pas me cantonner et aussi, parce que l’un ou l’autre ne convient pas à tous. Ici, chacun aura une possibilité.

On commence avec le conventionnel. J’ai essayé beaucoup de déodorants mais Dove est celui auquel je reviens systématiquement. J’aime déjà assez bien leur campagne mais c’est surtout parce qu’ils sont efficaces et respectueux de la peau. Je n’ai jamais eu un seul problème chez eux, j’aime assez bien l’odeur qui me rappelle celle du linge en été et ils font des efforts constants pour améliorer leur formule. Et puis THE bonus: c’est Dove qui est parti avec moi au Vietnam. Dans ce pays où on transpire comme un bouc juste parce qu’on a le malheur de respirer, mon petit stick bleu a réussi à gérer l’affaire comme un chef!

Dove deodorants / Pic by 1FDLE.

Conscients du fait que nous faisons endurer beaucoup à nos aisselles tout en étant exigeantes, ils aiment proposer des produits qui répondent autant aux besoins de la peau (hydratation notamment) qu’à nos exigences (avec des produits qui ne tachent pas, d’autres qui durent plus longtemps, …). Avec son 1/4 de crème hydratante, c’est aussi celui qui a réussi à retaper mes aisselles brûlées (ça sentait le vécu dans l’introduction, hein oui?) tout en les protégeant (pour le coup, j’utilisais le roll-on à l’époque).

D’un autre côté, Weleda m’a agréablement surprise. Alors que j’avais eu du mal avec l’odeur de leurs shampoings (les produits bio, j’ai rien contre, sauf s’ils sentent le vieux grenier en proie à la mérule…), ici, on passe à un autre niveau. D’un côté, celui au citron qui s’accorde avec le lait pour le corps de la même gamme est à se damner. Une odeur de fraîcheur qui enivre sans être entêtante, ce petit roll-on sait s’imposer tout en laissant sa place à n’importe quel parfum du jour. A l’huile essentielle de citron s’ajoute également la verveine qui donnent un peu l’impression de sauter dans un panier de citrons tout droit venus de la côte Amalfi.

Weleda deodorants / Pic by 1FDLE.

J’ai aussi complètement fondu pour celui au romarin. Normalement destiné aux hommes, j’ai fait fi de l’étiquette, littéralement, et l’ai tout de suite adopté. Au diable les stéréotypes, si on aime, c’est l’essentiel! Et puis franchement, ça ne prend pas au nez de votre entourage comme les horribles Axe. Ici on reste dans une odeur de romarin, de vétiver et de verveine qui sont présentes et délicates. Mêmes avantages que pour son frère au citron, il est efficace 24h sur les odeurs indésirables. A l’application, on est directement transporté dans les pins en Provence et ils reviennent nous narguer de temps à autres dans la journée.

Weleda deodorant/ Pic by 1FDLE.

Weleda, contrairement à Dove, ne propose pas d’anti-transpirant (un peu contraire à leur façon de fonctionner, c’est logique qu’ils n’en proposent pas) mais sont par contre sans sels d’aluminium et on une action anti-bactérienne qui aide à diminuer la transpiration. J’aime les utiliser pour les jours normaux où je ne dois pas monter 2 meubles Ikea et faire le ménage. J’aime aussi beaucoup qu’ils soient passé aux sticks: leur formule spray ne m’avait jamais tentée. Il existe aussi une version à la grenade mais celle-là ne m’avait pas plus transportée que ça…

Dove sera parfait pour les jours où le ménage s’impose ou quand je me décide à faire du sport. Comme dit plus haut, il est conventionnel mais si on veut quelque chose d’efficace en cas de « fortes cascades » imminentes, c’est lui qui saura vous aider. Quoi qu’il en soit,  que ça soit l’un ou l’autre, ils sont tout deux incroyablement doux avec moi. Et c’est l’essentiel.

 

Les déodorants Weleda sont disponibles chez Di entre 7 et 10EUR. (impossible de trouver le prix sur le net pour chez Di!)

Les déodorants Dove sont disponibles dans toutes les drogueries et supermarchés et varient entre 3 et 5EUR.

2 thoughts on “Parlons bien, parlons aisselles!

  1. Moi, j’ai adopté les déodorants Roger Cavailles depuis quelques années. Ils sentent le linge frais, comme tu le dis plus haut. Par contre, ma tentative avec Nuxe s’est révélée totalement horrible: une fois appliqué, le déo sentait le…. vomi !

    Je note le Dove et le Weleda pour les jours où je n’ai pas le courage d’aller à la recherche du Cavailles qui ne se vend que chez iu.

    1. Misère! Je ne vois ton commentaire que maintenant! Oui, je n’ai jamais aimé les déodorants de marques qui tendent lentement mais sûrement vers des envies de parfumerie. Ca n’a jamais donné de bons résultats. Je note pour les Roger Cavailles! C’est une marque dont j’ai entendu beaucoup de bien en plus! Tu confirmes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s