Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.

Como en Casa: la belle slow food à Liège.

Poster un commentaire

Pour tout vous dire, c’est un peu par hasard que je me suis retrouvée dans un resto slow food. Hormis ma belle expérience paléo, je suis loin d’être une amoureuse de la betterave ou de m’extasier devant la beauté d’un céleri bio. Je n’ai rien contre et suis toujours bien contente de pouvoir contribuer à une consommation plus réfléchie mais mon portefeuille régnant en maître, le bio n’étant pas le moins cher, ce n’est pas une priorité non plus pour le moment.

Ouais, OK! Et j’ai aussi eu une très mauvaise première expérience de menu bio il y a quelques années, j’avoue! Le cuisinier semblait avoir oublié que les épices (basiques hein, comme le sel ou le poivre…) existaient et je découvrais pour la première fois le quinoa… Qui depuis lors, m’effraie à chaque fois que je passe devant dans un supermarché. Ce goût insipide et cette mauvaise cuisson me reviennent systématiquement en bouche lorsque je le vois ou entends son nom, c’est dire!

Donc pour me convaincre sur la slow food, il faut savoir aiguiser ses couteaux, manier les saveurs, les cuissons (basique hein mais le sorbet plein d’eau que le mec avait oublié de sortir à temps et dans lequel j’aurais bien planté un pic à glace… MOUARF, BEURK! Oui, c’était la suite du quinoa fadasse et pas assez cuit… ), les textures, le dressage… En gros, il faut arriver à me séduire par tous les sens. Et c’est ce que j’ai trouvé chez Como en Casa.

Como en Casa / Pic by 1FDLE.

Como en Casa / Pic by 1FDLE.

Niché dans la petite rue de la Poule qui relie la rue Hors-Château à la rue Féronstrée, Como en Casa est en fait un grand entrepôt converti en un superbe lieu hybride qui conjugue restauration et galerie d’art. L’endroit est aéré, la déco est classe et sobre dans un style industriel à l’américaine sans tomber dans le stéréotype Pinterest, les courbes brutes sont réchauffées par des touches subtiles de couleurs dans les éclairages, des poutres en bois apparentes ainsi que par la superbe sélection d’oeuvres exposées. On apprécie aussi le grand bar qui donne une vue non intrusive sur une cuisine géante.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

L’équipe de Como en Casa change de menu chaque semaine et se doit de se plier quelques fois aux exigences des saisons. Chacun y met de sa touche et on vogue ainsi entre l’Inde, la France ou l’Italie tout en découvrant (ou re-découvrant) des légumes oubliés tels que le radis noir, la patate douce ou la betterave (oui, dans ma vie, c’est un légume oublié d’abord!). Au-delà de la volonté de proposer des plats pour tous (hello les intolérants au gluten! Coucou les vegans!), Como en Casa se fournit chez Les Petits Producteurs histoire d’être le plus éthique et local possible.

Plus concrètement, côté assiette, j’étais avec une amie et après avoir profité d’un houmous de betterave-thym (c’est le thym le plus savoureux que j’aie jamais eu la chance de manger d’ailleurs), nous avons partagé une entrée composée de gnocchis de betterave et patate douce au pesto de coriandre. La texture était identique à celle des gnocchis traditionnel mais ils étaient beaucoup plus intéressants offrant des saveurs et des nuances beaucoup plus subtiles. Le pesto était aussi fort bien dosé, pas trop fort en ail, la coriandre était présente sans être entêtante et les petits pignons de pin donnaient un petit croquant qui tombait toujours à point. On a toutes les deux adoré!

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Pour le plat, ma comparse a dégusté des lentilles Tikka Masala. Un très beau mélange de lentilles accompagnées de carottes, potirons, épinards frais, mozzarella et… QUINOA! Genre tu connais déjà mon passif avec le quinoa, bein sache que je n’aime ni les lentilles, ni le potiron (chaque année j’essaie, je me bats avec un potiron, j’essaie des recettes différentes, épicées, tout ce que tu veux… Et je termine avec un bras qui fait grève et une tasse que je regarde avec tristesse pendant que la mozer lèche la casserole avec grande joie). J’ai pu goûter et j’ai vraiment bien aimé les associations. Il va sans dire que la cuisine avait pleinement conscience des épices et que désormais, je veux ré-essayer moi-même le quinoa à mi casa! C’est fini, il ne me fera plus une peur bleue au supermarché!

Como en Casa / Pic by 1FDLE.

Como en Casa / Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Pour ma part, j’ai opté pour des pâtes Casarecce aux trois champignons. Entre pleurotes et champignons de Paris crus qui apportaient un joli croquant, les pâtes étaient al dente et le plat était assaisonné avec un subtil bouillon juste bien relevé aux douces notes de citronnelle. Un vrai délice où j’ai voyagé entre l’Italie et un peu d’Asie. Et puis les photos sont parlantes: niveau quantité, il n’y a rien à redire!

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Mon amie devant repartir travailler, on a fait l’impasse sur le dessert (puis on était vraiment repue, le dessert, ça aurait été nous achever alors qu’on était déjà à terre) mais la poire pochée aux épices biscuit chocolate ainsi que le brownie de radis noir, glace coco, caramel de dattes et noix de cajou salées nous faisaient assez bien de l’oeil.

Avant de repartir, j’ai aimé flâner dans l’espace galerie où j’ai pu découvrir les oeuvres de Pierre Pétry (Mister Pétry, si je gagne au Lotto, j’arrive!), Mon Colonel et Spit, Mario Garzaniti, Daniel Fourneau, Pascale Rouffart, Sofie Vangor et bien d’autres. Il faut savoir que les expositions sont organisées par La Fondation Roger Jacob. Autant vous dire que la sélection est fine et orchestrée par des passionnés.

Como en Casa/ Mon Colonel & Spit / Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Mon Colonel & Spit / Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ La Fondation Roger Jacob/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ La Fondation Roger Jacob/ Pic by 1FDLE.

J’apprécie beaucoup l’idée de la galerie à découvrir en fait. Si jamais on mange seul ou si on attend quelqu’un, c’est un moyen sympathique de passer le temps en décollant sa tête de son smartphone. Je crois que vous l’aurez compris: j’ai passé un très bon moment dans un endroit magnifique, avec un service chaleureux. En parlant de divertissement, Como en Casa propose justement le trio Ecce Homo pour un concert en hommage à Serge Gainsbourg ce jeudi 10 novembre. L’occasion de souffler, d’oublier le temps grisâtre et de peut-être faire de belles connaissances autour d’une assiette de tapas!

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

Como en Casa/ Pic by 1FDLE.

 

Como en Casa

rue Hors-Chateau 76 (entrée rue de la Poule),

4000   Liège

Ouvert du mardi au samedi midi/ Vendredi et samedi soir

Tel: 04/232. 00. 04 ou reservation@comoencasa.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s