Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.

Too C’up: l’Eurasie qui caresse tes papilles.

7 Commentaires

Certains le savent peut-être déjà, d’autres l’ont peut-être deviné, finalement certains n’ont peut-être pas du tout capté… Mais je suis eurasienne. Moitié vietnamienne, moitié belge, je nage entre 2 cultures, des eaux floues qui ont été agrémentées par mes études en langues et littératures modernes. Vas-y que je t’ajoute une touche anglo-saxonne et une autre espagnole histoire de faire une gigantesque macocoye (OUAIS! J’AI PLACE MACOCOYE DANS UN ARTICLE SANS ETRE UN BLOG DE PARENTS!).

Depuis toute petite (et encore maintenant en fait…), j’ai dû remettre pas mal de gens à leur place en leur expliquant que non, le Vietnam n’était pas en Chine, que oui, l’alphabet est le même que le nôtre (le mien, le tien, bref, celui que tu lis ici!) et que bien que le canard laqué soit un plat que j’adore, il n’est pas vietnamien mais bien chinois. Evidemment, mon prénom d’origine chinoise (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?) et complètement imprononçable surtout s’il est suivi de mon nom de famille (sauf si tu t’étouffes avec du riz, y a peut-être moyen d’y arriver par un total hasard) n’a pas du tout contribué à aider les gens à y voir clair (moi non plus d’ailleurs… Encore moins la pauvre maîtresse en maternelles).

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

Tout ça pour vous dire que j’ai dû saisir quelques nuances, quelques frontières et que j’ai dû voir certaines choses sous un autre angle que l’angle européen. Notamment en cuisine… Alors qu’ici, on a le Waterzoï au nord et le boulet sauce lapin au sud, la fondue bourguignonne en France, la paella en Espagne et les pizzas en Italie… Au Vietnam, on a le Phó (soupe nationale vietnamienne) décliné de 36.000 manières différentes à tous les coins de toutes les rues du pays. Et on peut en dire de même avec tous les plats typiques du Vietnam. Dans mon adolescence, la cuisine (à défaut de pouvoir parler la langue…) a été un fil conducteur afin d’un peu mieux connaître un pays dans lequel je n’ai jamais mis les pieds mais qui fait partie de moi. Le souci, c’est qu’un oncle me donnait une recette pendant qu’une tante m’en donnait une autre… Avec le même intitulé.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

Ce que j’en ai retenu, c’est que l’Europe et l’Asie sont totalement différents quant à leur relation à la nourriture. L’un est très assis sur les règles, a des préceptes limite figés, voue une ode sans fin aux produits de qualités, aux légumes frais et bio, au pavé de bidoche savoureux avec des appellations presque royales qui n’en finissent pas, à la fraîcheur d’un poisson, à la manière de le travailler (que même Karl Lagerfeld pourrait jalouser tellement ça relève de la minutie), à l’importance du poulet élevé au grand air, à l’arôme d’un bon vin sans pesticides…

L’autre… N’a pas vraiment de viande de qualité (la culture d’un bon blanc bleu belge, ça ne leur parle pas), mange avec des baguettes, limite avec les doigts, se tape royalement de savoir si le jeune oignon est bio ou pas… Mais fait la fête aux saveurs au travers des épices, des sauces et des aromates, s’amuse et se complaît dans le sucré-salé, se joue des nos papilles gustatives en les faisant exploser de joie tellement on y aura mis de saveurs différentes.

En gros, retenez que l’Europe est une chambre de militaire rangée au millimètre carré près tandis que l’Asie est un joyeux bordel. Les deux étant finalement tout aussi délicieux l’un que l’autre.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

Ce qui est justement intéressant… C’est lorsque les deux se rencontrent. Ca peut évidemment donner lieu à des déceptions: un plat asiatique tellement arrangé à la sauce Europe qu’il en perd tout intérêt par exemple. Voilà un challenge difficile à relever! Garder des frontières et les embellir avec le plus beau de chacun… Ca relève de la subtilité, de l’amour des produits, de la sensibilité des papilles et de pas mal d’obstination. C’est moi quoi! Nan, je rigole! J’ai pas la tête assez grosse que pour m’y croire à ce point, promis.

Alors que le Japon est un peu un pays à part entière en ce qui concerne la gastronomie (on va dire que c’est beaucoup moins le foutoir chez eux qu’au Vietnam de ce côté), il n’en reste pas moins que la manière de manger reste la même (on cuisine plusieurs plats que l’on met à table et chacun se sert contrairement à l’assiette individuelle européenne par exemple) et qu’aborder cette cuisine sous un angle européen, ça n’est pas toujours donné à tout le monde.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

C’est là que Jean-Marc Willems, fondateur d’Attrap’ Sushi et de son superbe « spin off » – Too C’up-, a réussi, selon moi, avec brio. Too C’up est donc installé depuis quelques années au sein d’Upside (qui, au passage, a fameusement changé de cap!) à Herstal et fut un peu le terrain de jeu hors sushis de Jean-Marc. En plus de l’immense variété de sushis frais, on peut donc aussi y retrouver des nouilles, des ramens et bien d’autres choses encore. Le corner est agréable avec des couleurs douces et un joli mélange entre modernité et clins d’oeil à la tradition japonaise. Presque tout y est fait minute avec rigueur, minutie et un service plus que charmant. Les parasols donnent l’impression d’une terrasse protégée et les suggestions se font au gré des saisons.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

J’y ai donc goûté un Ramen délicieux (j’ai pris une petite portion mais la grande portion inclut un oeuf cuit à la perfection, entre mollet et dur… Oui oui! Comme sur Instagram!) alliant les plaisirs de l’Asie avec l’exigence de l’Europe. Son choix délibéré de conjuguer le meilleur de chacun porte ses fruits à merveille. J’ai joyeusement nagé dans un bouillon alliant les forces des deux continents avec une prédominance asiatique équilibrée par une sélection de produits frais et de qualité. Des petits légumes de son jardin qui ne goûtent pas l’eau, qui croquent sous la dent libérant des saveurs réelles à chaque bouchée agrémentée de nouilles Udon (un choix aussi ici) bio cuites à la perfection et la force d’un canard rosé juste ce qu’il faut. Le tout épicé avec subtilité. J’ai rarement (en fait… Jamais) eu droit à une soupe asiatique dont les produits étaient aussi frais et goûtus. L’importance d’un bouillon bien épicé primant généralement sur le reste, ici Jean-Marc rattrape le tir dans la qualité des produits tout en gardant l’art du bon bouillon asiatique.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

Too C’up/ Pic by kiwikoo.

Bon, maintenant, le souci… C’est que c’est à deux pas de mon boulot… Et qu’il va falloir une sérieuse auto-discipline pour ne pas que je me retrouve là-bas à tous les temps de midi. D’autant plus qu’ils ont tout pour que chacun puisse aussi prendre à emporter… Même les soupes! Le coup de grâce je vous dis! Et puis si vous êtes plus sushis, en plus de ceux à déguster, Jean-Marc propose des ateliers au sein des cuisines de chez Attrap’ Sushis où vous apprendrez à en faire différentes sortes que vous pourrez ensuite manger sur place ou emporter chez vous, toujours dans une ambiance très conviviale ponctuée d’anecdotes et d’histoire.

Too C’up (Upside)

rue Arnold Delsupexhe, 50

4040   Herstal

04/240.55.55.

Attrap’ Sushi

Rue de Tilff, 64

4031 Angleur

04/ 365.37.55.

EDIT: Too Cup est désormais fermé mais vous pouvez retrouver les Ramen de Jean-Marc au Ramen Bar rue Souverain-Pont, 30 (4000 Liège) à partir du 10 mars 2017. Ils sont également toujours disponibles chez Attrap’ Sushi.

7 réflexions sur “Too C’up: l’Eurasie qui caresse tes papilles.

  1. Bonjour, un régal à lire ton article. 😉 Encore une découverte que j’ai faite chez toi. Va falloir arranger tout cela avec une copine.
    A bientot et merci

    • On va dire que j’en ai un super bon souvenir et que le plat vietnamien qui mijotait pendant que j’écrivais a fortement contribué à l’écriture aussi vu tout ce qu’il me rappelait 🙂
      J’espère que ça vous plaira les filles!
      Des bisous!

  2. Ton article m’a beaucoup fait rire! 🙂 Et donné très faim aussi! Je ne savais pas du tout qu’il y avait un petit resto chez Upside. En tout cas, tu m’as donné très envie de tester cette adresse! Je note ça! 🙂

    Bises!

    • Moi je dis: les bonnes fourchettes, c’est toujours des gens drôles 😀
      Heureuse de t’avoir fait découvrir l’endroit! J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi. Ca m’a aussi permise de voir les changements chez Upside: un grand espace H&M, JBC, un endroit complètement ré-amménagé.
      Bonne dégustation et n’hésite pas à venir donner un retour ici!
      Des bises!

  3. Aaaah attrap’sushis 😀 je commandais très régulièrement chez lui à moment donné (d’ailleurs, Jean-Marc c’est un ancien de la boîte où je suis actuellement!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s