Studyrama ou pars un coup voir chez les voisins!

Je sais que ça ne correspond pas trop à ma ligne éditoriale mais quand on m’a proposé de parler de cet évènement, je n’ai pas pu refuser. Tout simplement parce que j’ai pu profiter des opportunités qui y sont proposées.

Un peu avant de commencer ce blog il y a 3 millénaires donc, je suis partie travailler 3 mois dans une maison d’édition à Madrid grâce à la bourse Leonardo. Je ne partais pas avec le secret espoir de m’y faire un trou – j’avais déjà bien conscience des difficultés de l’Espagne à cette époque, encore plus des difficultés du monde de l’édition puisque c’était le sujet de mon mémoire- mais plutôt avec l’objectif de pouvoir un peu travailler dans un domaine qui me passionnait avant de me lancer dans la vie active où des fois, choisir un boulot se fait aussi en fonction des besoins vitaux plutôt qu’en fonction de ses passions.

Ces trois mois ont été une expérience magnifique où j’ai découvert encore mieux les réalités de l’Espagne, la bonne humeur des madrilènes malgré pas mal de difficultés sociales et économiques, la beauté de cette ville et l’ouverture d’esprit de ses habitants. Madrid est devenue une ville de coeur et j’y ai désormais de précieux amis qui – même si la distance nous sépare- seront toujours une réelle joie de revoir comme si les années ne s’étaient pas écoulées.

Concernant mon expérience professionnelle, on peut en quelques sortes dire que j’ai vécu au sens premier du terme la conclusion de mon mémoire. La maison d’édition dans laquelle j’étais a fait faillite peu de temps après mon départ. Lors de mon séjour, nous avons dû diminuer drastiquement les moyens d’ailleurs. Mais j’y ai appris justement encore plus de choses et ai découvert de magnifiques réseaux alternatifs d’écriture tous très actifs.

En ce qui me concerne, j’ai pu partir avec une bourse qui couvrait un montant qui m’était versé (variable selon la longueur et l’endroit du séjour) mais aussi mon billet aller-retour et éventuellement des cours de langues pour préparer mon séjour (y compris les achats de guides touristiques et dictionnaires bilingues). Je n’ai juste pas eu besoin de ces derniers avantages puisque j’avais passé quelques années à étudier l’anglais et l’espagnol. Sachez aussi que si vous vous bougez correctement, vous pouvez trouver des stages rémunérés, ce qui aide grandement puisque même si le montant de la bourse était généreux, il ne me permettait certainement pas de subvenir totalement à mes besoins pendant 3 mois.

C’est donc parce que cette expérience fait désormais partie de moi que j’ai accepté de parler du salon Studyrama qui se déroule ce samedi 25 janvier au Parc du Cinquantenaire ( Autoworld). Si vous êtes jeune étudiant au sortir du secondaire désireux de passer une année à l’étranger avant de prendre le chemin de l’université ou bien même, comme je l’étais, un jeune diplômé, ce salon vous proposera toutes sortes d’opportunités à travers le monde. Parmi eux, vous trouverez notamment HEC, IESEG, Neoma Business School et bien d’autres qui proposent des formations à l’étranger dans des pays tels que le Canada, l’Australie ou les USA.

A l’occasion de ce salon, vous pouvez aussi gagner deux guides:

Travailler ou étudier en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Travailler ou étudier au Canada.

Il suffit de m’envoyer un mail à 1feedanslesetoiles@gmail.com en me disant depuis combien d’années ce salon existe et en me précisant quel guide vous intéresse (un guide par participant). Le concours est ouvert à la Belgique uniquement et se clôturera le mardi 28 janvier à 0h.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.