En vrac *Petite note personnelle… Travaux & co.*

Scène de crime. / Pic by kiwikoo
Scène de crime. / Pic by kiwikoo

 

 

Ca fait un moment que je n’ai plus fait d’articles sur ce qu’il se passe dans mon cerveau des fois tordu!

Mais on va dire que là, ça se bouscule assez bien…

L’entrepreneur vient de passer pour vérifier les finitions à faire dans l’appartement d’en bas… Il m’a aussi dit: « on va commencer la semaine prochaine chez vous ». Alors que je devrais me réjouir, j’ai eu peur. Ce genre de peur qui vous prend à la gorge et au ventre juste au moment où vous devez passer la porte d’un examen oral pour lequel vous ne vous sentez pas prête du tout.

Du coup, je réalise que même si le projet est une très bonne idée, enchaîner ses propres travaux après ceux de quelqu’un d’autre dont on a vécu tout (gros oeuvres, poussière, bruit, problèmes de synchro, de budget – comme toujours dans tous les travaux chez tout le monde…-, des choix à faire, c’est très dur. D’un côté, on a « de la bouteille ». On sait ce qu’on veut ou ne veut pas, on sait où aller et qui éviter, on a déjà pris des décisions inconsciemment… D’un autre, on est déjà terriblement épuisée par plus de 3 mois de travaux, de prises de tête, de stress… Qu’on est littéralement sur les rotules. On est à bout de force et pour couronner le tout, on est dans la période de l’année où, quand on est prof, on ne tient plus que par un fil alors qu’il y a encore plus de travail que la normale.

Il va falloir déménager et ré-aménager un autre camping en bas. Cette fois avec une cuisine… Amen… Mais j’ai l’impression que mon corps et mon mental me disent « merde ». Ma mère est elle aussi complètement exténuée mais elle a le plaisir de voir son appartement. Moi je suis morte et rien n’est encore fait.

Bien que mon appartement soit un bien plus petit chantier que ce qu’il a fallu faire en bas, rien ne me rassure. Les châssis s’annoncent déjà plus cher que prévus… Mon projet de mettre un poêle à pellets est en suspens en attendant de voir ce que ma foutue cheminée propose (y a de la place dedans: facile et pas cher… Y a pas de place: ça va douiller sa race et je ne peux pas), le faux plafond de ma chambre gondole comme si j’avais pris des acides avant d’aller dormir… Bref… C’est pas la fête du tout!

En fait, j’ai juste envie de m’enfoncer dans un lit, cachée au chaud sous une couverture et de dormir longtemps… Au lieu de ça, j’ai tout un pan administratif dont il faut que je m’occupe, penser à l’organisation du switch entre la vie en haut qui va devenir la vie en bas, je vais devoir surveiller le budget autant de mes fournitures que des travaux avec et sans TVA (et ce truc de somme avec et sans TVA, ça me rend folle…)… Ainsi que ne pas oublier des « petites » choses importantes comme renvoyer des papelards importants pour le boulot, s’occuper de ma déclaration de contributions (hoooo yeah…), faire les derniers examens et commencer à corriger des tonnes de copies… Enchaîner avec les différentes réunions au taf…

Je veux m’enfoncer dans un marshmallow à jamais et disparaître de la surface de la terre siouplaît…

 

P.S.: J’aurais dû écrire ce billet sur le blog pour les travaux mais vu qu’on essaie de respecter une certaine chronologie et que ma mère est à la bourre pour les articles autant pour sa cuisine que pour sa salle de bain, j’ai préféré revenir ici avec mes bons vieux articles d’humeur et étaler mon angoisse entre deux articles plus superficiels. A l’origine, mon blog était aussi un blog personnel avant tout… C’est donc dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleures soupes!

2 thoughts on “En vrac *Petite note personnelle… Travaux & co.*

  1. Les travaux, c’est stressant, c’est clair. Et pendant la période des examens ce n’est pas l’idéal. Mais je peux essayer de te donner quelques conseils pour mieux supporter le tout. Essaie de te faire ton petit coin chez ta maman, un coin où tu peux laisser tes affaires (tes corrections), profite de la cuisine et de la salle de bain (et de tes produits Rituals !), vis au jour le jour, le lendemain est un autre jour et ça ne sert à rien de s’énerver à l’avance (dit la fille qui a beaucoup de mal à faire ça 😉 ), essaie de répartir les tâches rébarbatives et administratives en laissant des moments de répit, profite du calme le dimanche et quand les ouvriers ne sont pas là, prend l’air, et n’hésite pas à chatter si tu en as besoin, ça change les idées !
    Voilà, bisous et bon courage !

    1. Ha ça j’ai déjà fait comprendre à ma mère que les exams quand t’es prof, c’est limite comme une période de blocus. Elle me laissera la place qu’il faut dans le salon (où je dormirai…) mais les murs ne sont pas extensibles malheureusement. Pour le jour le jour, ça va être plus dur par contre ^^ Surtout que j’ai bien vu avec les travaux de ma mère… Elle a pas arrêté de penser à des solutions, des choix… Et c’était nécessaire…
      Pour l’administratif, vais essayer me débarrasser de celui qui concerne le taf la semaine qui vient. Mais faut aussi déménager en même temps… MOUARF!

      Et chatter, volontiers bientôt entre 2 tas de copies et 3 coups de marteaux piqueurs 🙂

      Merci Miss!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s