Pourquoi les blogueuses ne postent pas toujours comme des folles…/ Why don’t bloggers always post like blog addicted?

Pic by Nicolas Sisto

– Parce que des fois, ça aime juste rien glander comme la fille sur la photo… Et penser qu’en glandant rien, elle est quand même sexy… Comme la fille sur la photo… Mais en version pyjama.

Because sometimes, bloggers just like doing nothing as the girl on the pic… And thinking that in doing nothing, she can still look sexy… Like the girl on the pic… But in a pyjamas version.

– Parce que des fois, comme des gens normaux de notre temps (un peu geeks quoi), on décide de regarder un épisode d’une série qu’on avait vaguement regardé à la TV… Pour finalement devenir complètement accro et en manger à la pelle au point de se taper des nuits blanches *Private Practice il y a quelques temps… The Good Wife pour le moment*. Et que de toutes façons, dans ces cas-là, on est décalées avec le monde et le reste de l’univers.

Because sometimes, like normal people from our time (geek people…), we decide to watch more carefully a sitcom that we had seen a little bit on TV but with no particular attention… And we finally become completly addicted to it at the point of spending sleepless nights *Private Practice a while ago… The Good Wife for the moment*. And anyway, in TV times like these, we are completly disconnected from the rest of the world… And universe.

– Parce que des fois, on veut vraiment poster. On a une idée qui trotte en tête depuis un moment et là, on sait comment on va la poser par écrit. On a même prévu la soirée rien que pour ça! Mais on « doit » d’abord se mettre du vernis parce qu’il y a l’anniversaire de Cunégonde demain. Ca va aller vite, oui oui! … 1h30 après, une base, deux couches et un top coat plus tard, on a les yeux qui se ferment, un mal de dos inexpliqué et plus de volonté pour quoi que ce soit. Puis faut surtout rien toucher, même pas un clavier!

Because sometimes, we really want to post an article. We’ve had an idea in mind since a while now and we now know how to write about it. We’ve even planned a whole evening only for the article! But we first « need » to apply some nail polish because there’s Cunegonde’s birthday tomorrow. It’s going to be quick, promise! … 1h30 after, one base coat, two layers and one top coat later, our eyes are closing by themselves, we’ve got a mystery backache and no more motivation for anything. Moreover, we can’t touch anything, not even a keyboard!

– Idem avec la crème hydratante pour le corps qui rend nos mains toutes grasses et qu’on ne veut pas aller rincer parce que les mains, ça doit être hydraté.

So the same with the body moisturizer which leaves our hands slippery and that we do not want to wash because hands needs to be moisturized.

– Parce que des fois, on a une vie, des amis qui appellent pour se voir, des gens qui passent faire coucou et qui finalement restent manger (ou l’inverse),…  D’autres fois aussi, on a simplement une semaine fatigante et du boulot.

Because sometimes, we also have a life, friends calling in order to see each other, people coming by just to say « hi »… and finally stay to eat (or the reverse)… Sometimes we also just have a hard and very busy week full of work.

– Parce qu’on voulait éteindre la TV mais Top Chef quand il ne reste plus que 4-5 candidats, c’est cool à regarder… Ha merde, ça finit à 23h30. Fatigue-dodo-boulot.

Because sometimes, we do want to turn the TV off but Top Chef, when there’s only 4-5 competitors left… It seems nice to watch… Damned… It finishes at 11.30PM. Tired-sleep-work.

– Parce souvent, on est juste bien dans le divan, prête à commencer à écrire… Mais le chat débarque avec des yeux plein d’amour ( vous voyez les yeux plein d’amour dans les mangas? Oui oui, c’est ça oui!) et colonise littéralement nos genoux. N’a plus de place pour l’ordi… Puis le chat… Avec ses yeux plein d’amour… Faudrait être un iceberg pour empêcher ça.

Because often, we are ready to write in the sofa… But the cat arrives with its eyes full of love (you know? Loving eyes like in mangas? Yes, those eyes!) and literraly settles on your knees. No more place for the computer… But the cat… With its eyes full of love… One should be an iceberg to prevent from that.

– Parce que des fois, on n’a pas les photos qu’on veut ou on ne les trouve pas. Google mon ami… Mon cul!

Because sometimes, we don’t have the pics we want or we can’t find them. Google my friend… My ass!

– Parce que des fois, on fait vite la vaisselle après avoir mangé puis on fera l’article… Mais on finit par nettoyer toute la cuisine et il est 22h30.

 Because sometimes, we quickly do the washing up after having eaten then we’ll do the article… But we end up cleaning the whole kitchen and it’s 10.30PM.

– Parce que souvent, on va encore lire un ptit article sur un blog puis on fera le sien… Puis un autre blog, puis un autre blog puis un autre blog… Et… Ho! Un blog make up avec plein de chouettes vidéos!… Puis on s’endort sur l’ordi.

Because often, we are going to read just one more article on a blog and then, we’ll write ours… Then another blog, another blog, again another blog… And ho! A nice make up blog with lots of videos!… And we end up falling asleep on the computer.

Pour résumer… On est un peu comme tout le monde. Pas tout le temps sérieuses. Mais c’est pour ça que vous nous aimez (ahem…).

To sum up… We are a little bit like everybody. Not always serious. But it’s for that reason that you love us (ahem…).

8 réponses sur « Pourquoi les blogueuses ne postent pas toujours comme des folles…/ Why don’t bloggers always post like blog addicted? »

  1. En un mot, enfin en quelques mots… « Pourquoi les blogueuses ne postent-elles pas toujours comme des folles? » Parce qu’elles ont aussi une vie quoi (comme nous) ^ ^
    Ca m’a fait sourire le chat sur les genoux car je vis la même chose avec ma chienne qui, le soir venu, vient poser ses fesses sur mes cuisses et sa tête sur mes genoux. Et…si le pc a déjà pris la place (mes cuisses), eh bien Madame grogne, pleure même, pour que ledit engin lui laisse la place 🙂

    1. Le mien ne pleure pas. Vu son état de chat, il s’impose ou il part avec l’air certain de dire « tu vas le regretter quand tu auras fini mais c’est tant pis pour toi! ».
      Oui, parce qu’on a une vie, des vices, des corvées et aussi qu’un article, l’air de rien, ça ne s’écrit pas en 5 minutes. En tous cas, pas chez moi.

    1. Actually, I sometimes feel guilty when I don’t have time to write. But I always come to the same question and answer: sometimes, life is there, it’s real and though sometimes it’s difficult, it’s more often worth it.
      By the way, good luck with your internship! Two years ago I had to work full time AND had taken one more year at uni with clases+ internships AND had to deal with the blog… And life. I know how hard it can be and what sacrifices it represents so… All my thoughts for you! You’ll see the end of all that quicker than you think, I’m sure!

    1. Oui, c’est ça l’idée aussi. Mais aussi qu’on a des trucs cons à faire qui prennent plein mille heures 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.