Modo Brussels 2011.

Ca y est! J’y suis enfin allée! Ca faisait bien 4 ans que je recevais des infos chaque année pour cet évènement -sans doute celui qui est dans les premiers à s’être manifesté dans ma boite mail depuis l’existence de mon blog -et je n’arrivais jamais à m’y rendre… Maintenant c’est chose faite et j’ai la certitude que je ferai dorénavant une place importante dans mon agenda d’octobre afin de ne plus jamais le rater.

Je suis donc arrivée dans la capitale samedi après-midi, bien décidée à voir ce que mes compensées me permettraient de découvrir.

Première étape au Rits aka le ELLE Café pour l’occasion où se tenait le point de départ du parcours. Après avoir payé la modique somme de 5EUR, j’ai donc reçu l’itinéraire ainsi qu’une sorte de programme sous forme de journal. Le Elle Café abritait un espace Live blogging pour le magazine ELLE ainsi qu’un nail bar OPI que j’aurais volontiers essayé… S’il n’y avait pas eu une file d’attente un peu trop grande à mon goût.

Nail bar O.P.I./ pic by kiwikoo

J’ai donc siroté un coca histoire de me préparer à affronter les divers points à explorer dans le quartier Dansaert et j’ai feuilleté le programme.

Elle Café/ Pic by kiwikoo

Le parcours était basé sur toute une série de « statements » (comprenez « affirmations ») concernant la mode et quelques habitudes ou clichés. Certains étaient d’ailleurs très étonnants et drôles. A croire que la mode comprend peu à peu qu’il ne faut pas trop se prendre au sérieux! Ces différentes affirmations ont ainsi ponctué le parcours au fur et à mesure que  je découvrais une nouvelle boutique. Je vous en ai sélectionné une que j’ai particulièrement aimé:

One of the Modo 2011' statements/ J'adoooore/ Pic by kiwikoo

Le coca ayant eu son effet rafraîchissant, j’ai pris mes petites histoires et ai attaqué le parcours. J’ai vu énormément de choses dans des boutiques splendides passant d’une grande marque à l’autre mais il était clairement impossible de tout prendre en photo, ni même de tout répertorier dans un article. J’ai donc dû sélectionner (et ça fait mal au coeur…)… Voici ce qui m’a donc le plus marquée:

La Brussels Boutikq: Pop Up Shop ouvert depuis le 8 septembre et qui fermait après le parcours Modo. J’avais été conviée à l’inauguration mais le monde m’a empêchée de faire de bonnes photos, j’ai donc pu en profiter samedi.

Ce Pop Up Shop était déjà passé par Londres avant et abritait les pièces d’une trentaine d’artistes de la mode et de designers tels que  Sandrina Fasoli, Annemie Verbeke, Christophe Coppens, Girls from OMSK, Le Fabuleux Marcel de Bruxelles ou encore Chevalier-Masson, Antoine Ribas, Pauline Gorelov, Les Tontons Racleurs, etc.

Moi j’ai bien aimé le Fabuleux Marcel de Bruxelles ainsi que quelques jolis petits bijoux qui me faisaient de l’oeil:

Le Fabuleux Marcel de Bruxelles/ Pic by kiwikoo
Pic by kiwikoo

A l’arrière de la Brussels Boutikq se tenait une exposition que j’ai fort appréciée. Les étudiants de SADI, une école de design coréenne, ont pu exposer leurs modèles qui devaient se caler sur l’exigence de la création de nouveaux volumes via des techniques de tissage. J’ai assez bien aimé leur manière d’utiliser des accessoires en métal tels que des épingles de sûreté, des badges, etc.

Et puis la mise en scène était complètement flash. Les jeux d’ombres avec les néons mettaient fort bien en avant certaines pièces tout en restant dans la sobriété.

Sadi+ La Cambre exhibition @ Brussels Boutikq/ Pic by kiwikoo
Sadi+ La Cambre exhibition @ Brussels Boutikq/ Pic by kiwikoo

–  Après ça, j’ai fait un rapide saut dans la rue Léon Lepage où se trouvaient Monsieur Bul ainsi que les pétillantes Filles à Papa. Un peu d’accent liégeois, ça m’a fait du bien. Leurs vitrines se répondaient respectivement et je trouvais que l’ambiance y était plus décontractée et bon enfant qu’ailleurs. Ils n’avaient pourtant pas l’espace le plus grand… Mais que voulez-vous… Si on appelle Liège « La Cité Ardente », c’est pas pour rien!

Vitrine "Les Filles à Papa" parcours Modo Brussels 2011/ Pic by kiwikoo

Et c’est dans cette rue que j’ai découvert par hasard un magasin de chaussures et accessoires sur le point d’ouvrir et ayant un concept assez intéressant. L’affaire va s’appeler « Virt & Real Store » et va permettre aux clients de commander des modèles sur le net. La boutique sera le lieu de réception et vous pourrez venir y essayer votre modèle sans aucune obligation d’achat. Assez sympathique, ça évitera le stress de la réception du colis ainsi que celui du « mais est-ce que ça ira à mes pieds?/ Qu’est-ce que ça donne en vrai? ».  La boutique ouvrira la semaine prochaine mais voilà déjà un aperçu de ce qui y sera proposé:

Virt & Real Store / Pic by kiwikoo
Des petites ballerines-souris adooooorables de Marc by Marc Jacobs/ Virt & Real Store/ Pic by kiwikoo

VIRT & REAL STORE: Rue Léon Lepage, 21, Bruxelles.

PieceOfChic sur la place du Marché aux Grains avec une expo « Vieilles Peaux » qui faisait la promotion d’une autre manière de porter de la fourrure. Le tout étant de rester classe sans tuer, une photo suffit sur une belle pièce de tissus. J’ai aussi bien aimé la mise en scène et il faut avouer que les effets sur les tissus sont assez impressionnants.

PieceOfChick "Vieilles Peaux" Parcours Modo Brussels 2011/ Pic by kiwikoo

Hunting and Collecting rue des Chartreux. Dernier point qui a retenu mon attention. Des mois que j’entendais parler de cette boutique sans jamais l’avoir vue. Ca ressemble en fait à un petit Urban Outfitters de par l’éclectisme de ce qu’ils proposent: accessoires décos, magazines de mode et de musique hauts de gamme, etc. Mais il s’en démarque par les vêtements proposés. On sait qu’Hunting and Collecting avait réalisé une vente de collections provenant de chez Topshop mais le magasin fait bien plus que ça en sélectionnant des marques pointues de par leur originalité. Ce que j’ai fortement aimé là-bas ce sont les bijoux de Vanessa Aerts exposés dans un petit cabanon. Leur disposition permettait de jolis jeux d’ombres sur les murs et mettait en valeur la légèreté des pièces.

Handmade Jewels by Vanessa Aerts @ Hunting and Collectiong, Parcours Modo Brussels 2011/ Ici vous voyez deux modèles l'un derrière l'autre, idem pour la photo suivante/ Pic by kiwikoo
Handmade Jewels by Vanessa Aerts @ Hunting and Collections, Parcours Modo Brussels 2011/ Pic by kiwikoo

Je crois que ces colliers ont été mon coup de foudre du parcours. J’ai pu demander quelques renseignements à la créatrice qui était sur place et sachez donc qu’elle vend ses pièces en ligne. Vous pourrez mieux apprécier cela en cliquant sur son site ICI.

Il y a des endroits ou des boutiques dans lesquels je n’ai pas eu le temps ou le courage de rentrer. Le parcours est assez chargé et le temps ne me permettait pas d’aller jusqu’au Sablon par exemple. Puis mes pieds hurlaient au désespoir, mon estomac la famine et ma gorge, la déshydratation. Je me suis donc offert un petit plaisir bien mérité non loin de la place St Géry… Suffisamment à l’abri du brouhaha de ce qui semble être « la place to be ».

Pic by kiwikoo.

Les bons vivants auront deviné ce qui m’a désaltérée…

J’ai donc un formidable souvenir du Parcours Modo Brussels 2011 et reviendrai volontiers aux prochaines éditions. Ceux qui ont pu y participer ne me contrediront pas si je dis que le temps particulièrement doux et ensoleillé a sans doute beaucoup aidé au charme de l’évènement.

Cela dit, on sent clairement une rupture avec le Modo à Liège. Les pièces et les mises en scène bruxelloises sont d’une qualité bien plus haute. La sélection bien plus professionnelle et l’éclectisme est bien présent. Alors que je n’ai pu trouver que quelques créateurs qui sortaient du lot à Liège (car il y en a, ça, je ne dis pas le contraire… Mais si peu…), ceux de Bruxelles étaient très difficile à départager. Cruel constat: réaliser que Liège a encore des pas de géants à faire pour se sortir d’une pseudo-qualité dont il se contente afin de faire place à une exigence de professionnel.

D’un autre côté, il y a de quoi être fière de sa capitale. Sur ce coup, Le Parcours Modo Brussels n’a rien à envier à d’autres évènements de grandes capitales. Le concept est bien moins sélectif sur son public qu’une fashion week élitiste (puisque accessible à n’importe quelle personne désirant suivre le parcours), fait découvrir le quartier Dansaert et des boutiques de luxe -dans lesquels une personne lambda n’oserait pas rentrer en temps normal- sans aucun complexe, permet de voir la « fashion » faune bruxelloise et ses dernières « tendances »… Un peu trop extrêmes et rapides à mon goût, certes, mais c’est un paysage en soi! Grâce au parcours, j’ai aussi pu un peu mieux me repérer dans le quartier *Bonjour Cosmeticary, je t’aime déjà!* sans avoir l’air d’un oisillon tombé de son nid.

Bref, une activité que je me réjouis de faire à nouveau l’année prochaine!

P.S.: Sachez que les soldes de tout ce qui était en vente au Parcours Modo se font le 18 et 19 novembre dans le futur Centre de la Mode et du Design de Bruxelles, 10 rue du Marché aux Grains à 1000 Bruxelles. La trentaine de créateurs exposants vendront donc ce qui leur reste en stock à des prix raisonnables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.