En vrac 2.

Source: pic by bekahdale.

 

– Si vous n’aimez pas la fête et que vous passez par Liège aux alentours du XV août… FUYEZ.

– Quand on s’est rasé plusieurs fois les cuisses et qu’on espère cacher une repousse certaine grâce à des collants couleur chair (déjà cette couleur: yeeeeuk), il faut que vous compreniez que ça aplatit vos longs poils et qu’en plus, vos cuisses ressemblent à une carte vue de l’espace des différents fleuves poilus dont vos cuisses regorgent. Rasez-vous ou portez un froc quoi.

– Ce n’est pas parce que vous avez lancé un sujet de conversation intéressant que votre interlocuteur ne va pas remarquer cette fouille rapide de votre doigt dans le nez. Les mouchoirs, c’est pas fait pour les chiens. Et on n’est plus en maternelles.

– Les mecs, arrêtez d’hésiter, bougez vos fesses et agissez. Vous êtes des hommes ou pas? On vous a doté de couilles, assumez-les. Parce qu’une fille, le temps que vous vous décidiez à vous bouger, ça se pose mille questions à la seconde, se fait des films, entrevoit d’autres options et ça pète un câble assez vite quand le temps de macération a trop duré. Ne vous mettez pas vous-même au bord de la route. Pire, ne vous mettez pas vous-même dans la catégorie « ptits cons indécis ».

– Les filles, arrêtez de vous poser mille questions à la seconde. Certains mecs ont parfois besoin d’un regonflage de couilles. Qui que ce soit, si vous le voulez, lancez-vous. Ca ne va pas vous tuer. Et l’éventuel râteau est une bien meilleure option que le marasme de questions horribles qui vous attend une fois que vous devrez attendre dans le doute. Parce que les questions, ça, ça peut vous rendre complètement dingues.

– Les mecs, arrêtez les sandales s’il vous plaît. J’ai mal aux yeux.

– Allez faire un check-up chez un médecin une fois par an. C’est important. On n’écoute pas assez bien son corps et celui-ci peut vous jouer de sales tours qui pourraient être résolus assez vite si vous faites attention.

– Ne faites pas un check-up chez un médecin une fois par an. Une fois que vous commencez ça, vous réalisez que ça fait trop longtemps que vous avez ignoré votre corps. S’en suit donc une tournée des différents spécialistes qui vous trouvent tous un truc latent à traiter. Alors ouais, c’était peut-être pas bien de s’ignorer. En même temps, réaliser qu’on n’est pas tant en forme que ça… Bof… *Faire l’autruche? Quoi? C’est quoi cet animal?…*

– Des tatouages, c’est cool… Sauf qu’il faut faire ça bien. Les personnes qui portent beaucoup de tatouages se divisent en deux groupes. Ceux qui ont les mêmes tatouages que la moitié de la population tatouée occidentale (du tribal à gogo, mouais, le tribal quoi… Ca date des 90’s ça non? Puis d’abord, tu sais ce que ça veut dire? Du tribal pour du tribal… Bof…) et les autres qui recherchent des illustrations originales dotées de sens. Est-ce qu’on parle des gens qui se sont fait tatouer des signes chinois sans avoir jamais vérifié la signification de ceux-ci auprès de vrais chinois?… Non.

– Mon chat, c’est le plus beau du monde. Et le tien aussi, oui, le tien aussi, et oui à toi aussi,…

– Vivement l’été prochain… Parce que celui-ci a été pourri tout pourri.

– Tout est une question d’attitude. Sens-toi féminine et tu le seras. Ignore-le et les autres en feront de même. L’aura que tu dégages est plus présent qu’une éventuelle bouée autour de ta taille.

– Je devrais me lire plus souvent.

4 thoughts on “En vrac 2.

  1. « Tout est une question d’attitude. Sens-toi féminine et tu le seras. »
    Pas plus tard qu’hier, on se faisait la réflexion avec des amis – certaines femmes fortes en pantalon baggy dégagent 1000 fois plus de féminité que beaucoup de pouffes en minijupe et talons aiguilles. Pourquoi ? Parce qu’elles n’ont pas l’air déguisé, tout simplement…

  2. et quand on se sent intersexe on fait quoi ? on assume sa bisexualité et son port de jupe pour homme ?pcq la constructiion mentale d »être une femme ou un homme c’est du dressage, rien n’est vrai, tout est permis

    diane cairn

    1. Je sentais que j’allais avoir un truc du genre 😉 J’ai mis ça au féminin parce que c’est moi et que je suis sûre de ce qu’il y a dans ma caboche. Mais il est clair que j’y ai pensé, je ne comptais juste pas m’étaler sur un seul sujet.
      Soit… L’essentiel, où qu’on se situe, c’est que l’on se sente bien où l’on est, qu’aucune hésitation de ce point de vue n’émane de soi. En gros, il faut un peu mettre les complexes au placard, quels qu’ils soient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s