En vrac.

Source: giagca

 

– Sortir de chez soi des fois, c’est bien. On a laissé le monde un peu tourner et on laisse ainsi de nouvelles têtes arriver. Bref, on arrive enfin à être un peu surpris à nouveau…

– J’ai passé une après-midi entière au soleil (oui oui) dans un parc à lire un Douglas Kennedy et c’est juste le pied total. Chapeau, une bouteille d’eau, une bonne couverture pour faire l’étoile dessus et c’est tout. J’ai enfin eu la sensation de profiter de mes vacances d’été…

– Prendre 6h pour arriver à la mer du Nord… Et arriver sur la plage en même temps que les nuages et la pluie, ça c’est fait.

– Je dois avoir dévoré l’Amour dure trois ans de Beigbeder en moins de trois heures. J’adore ce bouquin. Un ton complètement cynique du début à la fin avec des ruptures quant aux schémas narratifs classiques, le pied total. Ce mec est moi avec des couilles et plus de poils. Faudrait que je lise plus souvent en français aussi.

– S’occuper pour s’empêcher d’envoyer des sms inutiles à un mec, c’est juste totalement impératif si on veut mettre ses chances de son côté… Mais… Le veut-on vraiment d’abord? K. pessimiste/réaliste vs. K. « normale », the battle of the century.

– Je sais, je dois mettre des photos de mes achats de Londres. Je ferai un tir groupé avec mes dernières emplettes… de chez MAC. MAC je l’aime et il me le rend bien. Puis il n’y a pas de soucis avec des histoires d’sms, c’est juste de l’amour pur.

– Vous ai-je déjà dit que Douglas Kennedy est sans doute le mec qui doit le mieux comprendre les femmes et leur manière de penser? C’est rassurant… Et sa femme doit sans doute être la plus heureuse du monde.

– J’ai décidé/ compris que certaines personnes seraient connes à jamais. Auraient des comportements immatures ou complètement décalés face à la réalité. Il était temps… Et au lieu de me prendre la tête avec elles, je laisse désormais les choses couler, je laisse les gens dans leur trou d’où ils ne veulent pas bouger, position de sécurité ridicule, illusion d’une pseudo-évolution. Moi j’avance pour de vrai, le reste glisse sur moi. C’est ça où ils m’ancrent avec eux. Hors de question. Avoir de l’empathie c’est bien, se faire couler par son empathie, c’est du suicide. Le boulet, je ne l’aime que dans mon assiette, sauce lapin, frites-mayo. Je suis liégeoise ou je ne le suis pas.

– Ce temps est aussi changeant qu’une fille dans sa période de menstruations. Je comprends mieux les mecs qui doivent les supporter du coup.

– Se faire du bien, c’est important. Même si les moyens sont minimes. Quelques films, prendre le temps de lire, se laisser porter par ses désirs (et uniquement les siens), … Renouveler ce qu’il y a dans sa tête grâce à la culture permet de prendre du recul par rapport à soi et à sa propre situation. C’est même vital… Mais ça demande d’avoir du temps devant soi. Mon dieu… Mais qu’est-ce que je n’aimerais pas être dans la tête d’un baraki…

– Ne pas apprécier la nouvelle copine d’un pote pour de bonnes raisons, c’est dur. Se retenir de le lui faire comprendre c’est encore plus dur. Mais réaliser que la pauvre conne va bousiller elle-même ses chances avec ce pote et qu’on n’aura qu’à attendre, perchée sur une branche, et regarder les choses se dégrader, c’est presque jouissif. Ouais, quand je n’aime pas, je n’aime pas et tout vient à point à qui sait attendre. Gnark gnark gnark! Faut juste que ça se finisse avant que je ne sois obligée de me retrouver à la même table qu’elle. Ca m’arrangerait ça.

– En fait, je m’en fous, je me réjouis plus d’acheter un nouveau crayon khol. Je m’inquiète plus d’arriver à porter ce rouge qui me va si bien mais que j’ai du mal à entretenir sur la journée. La futilité, c’est aussi important.

Pensez à Vous. C’est vital.

6 réponses sur « En vrac. »

  1. Ne pas apprécier la nouvelle copine d’un pote pour de bonnes raisons, c’est dur. Recevoir des messages d’insulte de celle-ci (qu’on n’a pourtant jamais croisée), c’est plutôt divertissant. Se voir virée de la vie du pote à cause de la nouvelle copine, c’est juste désespérant!

    Parfois, j’en viens à me dire que je prêterais bien les couilles que j’ai dans la tête à certains individus supposés en avoir dans le slip…

    (et pendant ce temps-là, je me fais du bien et sors avec mes amis tandis que lui passe ses soirées à se prendre la tête avec une foldingue jalouse comme une tigresse)

    1. Ha oui… J’avais pas vu ça si loin en fait. Mais non… prout pas ça! En même temps quoi? T’es partagée et des fois, il n’y a rien à faire… Soit tu te mêles de ce qui te regarde et t’as 50% de chance que le pote ouvre les yeux de lui-même (et donc 50% que non). Soit tu essaies d’ouvrir les yeux du pote mais ça foire total (ici aussi 50/50)… C’est délicat… Mais j’ai bon espoir dans ce cas. La fille est en train de foutre en l’air ses propres chances. Enfin… J’espère…

      1. …à moins que le mec, par « amour » (?!), ne soit prêt à se laisser castrer, ce qui arrive hélas plus souvent qu’on ne voudrait bien le penser…

        (pour la petite histoire, je lis « Le Destin de Mr Crump » de Ludwig Lewisohn en ce moment, un – je cite la quatrième de couverture – « livre insoutenable consacré à l’enfer du couple… »)

        1. Hé bein c’est que le mec est un peu tristement dénué de personnalité. Le « au nom de l’amour » je veux bien mais il a des limites aussi histoire qu’une relation reste saine.
          « L’enfer du couple »… J’aime ça 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.