La fermer.

Source: Karmen Pedaru

Des fois je devrais vraiment… Comme je le disais il y a peu, à force d’observer, on arrive à décrypter pas mal de gens. A un point où l’on arrive presque à mieux comprendre leur comportement qu’eux-mêmes.

Le souci c’est qu’en en côtoyant certains régulièrement, il y a certaines vérités qui s’échappent de ma bouche exceptionnellement, sans vraiment réaliser la bombe que je lâche à la figure de la personne concernée, sur un ton léger parce que je suis tellement habituée à voir des attitudes se reproduire que dans ma tête, c’est aussi normal que de prendre son petit-déjeuner. Puis 5 minutes passent. Cinq minutes dont sans doute deux illustrées d’un grand blanc que je ne comprends pas… Puis je deviens rouge et j’ai juste envie de retirer ce que je viens de dire mais c’est juste impossible. M’excuser ne sert à rien puisque rien n’a été méchant. Juste une vérité dite avec sincérité… Un peu trop sincère et spontanée pour celui qui ne s’y attendait pas. Et j’entends déjà la potentielle réponse à des excuses qui n’ont finalement pas lieu d’être: « non non mais t’as raison en fait! » sur un ton embarrassé presque comme si cette personne s’était retrouvée soudainement nue en pleine rue.

Bah, je me console en me disant que je fais économiser des années de psychanalyses inutiles à la pauvre victime que j’ai faite malgré moi! … Bon… On reprend une bière?

3 réponses sur « La fermer. »

  1. Tu disais la dernière fois « au programme: nettoyage, gommage, masque, hydratation tout plein » ; et là tu nous mets ce visage cramoisi… est-ce qu’on doit comprendre qu’il y a eu comme un raté ? 😀

    Mais sinon, pour ses 4 vérités à qqn, rien ne vaut l’anonymat d’un commentaire sur un blog. Le dire IRL, en face de la personne, peut se révéler encore plus risqué qu’embarrassant : commérages dans ton dos, manipulation de connaissances communes contre toi, sournoiserie lors de soirées, etc…

    1. Outre le fait que c’est le maquillage du défilé Viktor and Rolf de cette fashion week, sa tête illustrait bien mon teint au moment où je réalise ce que je viens de lâcher en fait.
      Sinon, tu ne comprends pas. Je ne dis pas ses 4 vérités à quelqu’un. Pour moi, faire ça c’est dans un pur but de méchanceté gratuite. Non ce qui m’arrive c’est que des fois je lâche des choses vraies mais qui touchent des sentiments/comportements ou explications de comportements que les personnes refoulent ou ne comprennent pas. Ca n’est pas du tout dans un contexte de dispute, que du contraire. Plutôt dans la conversation mais au lieu de me taire sur quelque chose que je sais être délicat, ça sort pouf tout seul.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.