Love & Timing.

Je dois partir pour un souper. Je ne sais pas pourquoi, sans doute 5 jours dans une auberge pourrave, mais j’ai envie de bien m’habiller. Mes fringues de Londres. La fête quoi.

Je sors, marche, marche, je suis un peu en retard si je ne marche pas vite. *pfiou, les talons, ça faisait longtemps*

Han, merde. Qu’est-ce qu’il fait là? Pas prévu sur l’itinéraire ça. Je rêve ou ton âme pure vient de me zieuter de haut en bas? *Salut*

Merde, t’as vraiment de beaux yeux tu sais… * Comment ça va?*/ *Bien, tu, tu tu fais quoi là?*/ (rho, il baragouine ou je rêve?)

Grrrrr, miaou miaou, grrrrr! Faut que je me tire de là vite fait ou je lui saute dessus dans les 5 minutes, ça sera plus fort que moi et non quoi. * Ca va, je file à un souper, d’ailleurs faut que je te laisse, je risque d’être en retard*

Et nan, je ne me retourne pas. Est-ce que j’ai l’air d’être sortie d’un film à la guimauve? Nan!

Il a une copine, a emménagé avec mais je suis sûre que dans une autre vie, ça aurait sans doute donné quelque chose.

Toujours l’impression d’arriver après la guerre.

J’emmerde le temps.

13 réponses sur « Love & Timing. »

    1. Ha oui, ça pourrait faire rêve vs réalité. Malheureusement, tout est réel. En même temps, c’est pas la mer à boire hein.

  1. Si tu es sage, je te raconterai la proposition qu’on m’a faite la nuit dernière alors que j’étais tranquillement en train de profiter d’une soirée bruyante avec deux amis, et tu verras que ton petit monsieur, c’est du pipi de chat 😉

  2. c’est clair qu’on ne les compte plus les dragueurs lourds!! par contre des rencontres comme celle que tu nous racontes pourraient se faire plus nombreuses 🙂 par contre, la chute est dommage (argh la copine!!).

    1. C’est l’histoire de ma vie. Et oui, on peut même y ajouter quelques dragueurs nullos, lourds et barakis et le tableau est complet 🙂

    1. T’as dû confondre avec ton reflet dans le miroir.

      Ho, un troll, faisait longtemps ça! En plus il s’appelle Kevin. J’aurai peut-être le restant de la famille: Brandon, Dylan, Stacy,…

      1. @ le restant de la famille: Oui, en effet, j’y ai pensé tantôt en achetant 3 pèches et une aubergine. Je n’aurai pas dû être si méchante. C’est déjà une véritable tragédie pour vous tous de porter de tels prénoms. Nous devrions vous laisser une marge d’erreur sur d’autres thèmes. J’ai ouvert mon esprit de tolérance pendant que je me décidais entre le poulet ou l’escalope de dinde. Cependant, je ne sais toujours pas si le porc est meilleur en broche ou mijoté au caramel. Ma vie est sur une mauvaise pente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.