Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.

London tips. My turn. Part 1.

11 Commentaires

Donc paraît que je suis partie 5 jours à Londres faire ma touriste…

It seemed that I went to London for 5 days like a tourist…

Puisque je ne suis pas du genre à exhiber des photos de mon trooooooop génial city trip sans vous dire ce que j’ai découvert (je suis générosité et partage et vous m’aimez les gens), il était donc de bon ton qu’après vous avoir bassinés des semaines avec ça, je puisse enfin vous montrer que toutes les bonnes choses… N’ont qu’un début. OUI PARCE QUE JE COMPTE BIEN VOUS BASSINER A NOUVEAU DES QUE JE POURRAI Y RETOURNER gnark gnark gnark!

Given I’m not one of those who exhibit their toooooo funny and amaaaaaaaaazing city trip photos without saying what I discovered (I’m generosity and sharing and you love me fellows), it was thus high time, after having bothered you with that trip during weeks and weeks, to finally show you that all good things… only have a beginning. YES BECAUSE BE SURE THAT I’LL BOTHER YOU AGAIN AS SOON AS I’LL BE ABLE TO GO BACK THERE gnark gnark gnark!

On va donc commencer par ce que je n’ai pas trop aimé mais que bon, c’est Londres quoi, on n’aime pas trop mais on est content d’y être:

So let’s start with the things I didn’t like very much there, though, let’s be honest, it’s London and we are happy to be there anyway:

– J’ai dormi dans une auberge sur Piccadilly Circus appellée Piccadilly Backpackers Hotel. 104£ pour 4 nuits dont un week-end inclus. Pas cher du tout pour un hotel en plein centre de Londres. Cependant, j’ai particulièrement peu apprécié le nombre de crasse qui s’est collée à mon dos et mon postérieur au moment de remettre mon gros sac à dos qui avait caressé le dessous de mon lit pendant mon séjour. Les douches qui te donnent gentiment 4 gouttes et pas plus. Quand t’as de longs cheveux aussi, c’est pas l’idéal du tout. Finalement, les toilettes le matin pas nettoyées du tout et dans lesquels un ouragan de personnes semblant atteintes de diarrhée aigüe ET de myopie extrême (comprenez: ne savent pas visser leur cul sur le trône) était passé par là. Alors on va peut-être me prendre pour une chieuse mais j’estime que ce n’est pas parce que le prix est très abordable que l’hygiène doit être négligée. Je n’exige certainement pas un lit une personne avec toilettes et douche dans ma chambre mais bon, l’hygiène quand même…

I slept in a youth hostel called PICCADILLY BACKPACKERS. 104£ for four nights, week-end included. Not expensive at all for a hostel located right in the center. Neverthelesse, I particularly disliked all the dirtiness glued on my rucksack that spent the 4nights under my bed. Showers with drops… When you’ve got long hair, that’s particularly wonderful… Finally, the non-cleaned toilets on the morning and in which a tornado of people who seemed to have a big diarrhea and an extreme nearsightedness (understand: they aren’t able to fix their ass on the throne) had come. So, I might be judged as a bloody tourist complaining but I think that it’s not because the youth hostel is cheap that hygiene can be neglected. I don’t ask for a single room with bathroom and all that but, for god’s sake, it’s hygiene…

Puis je me permets de comparer cette auberge à une autre dans laquelle j’étais allée à Madrid. En plein centre aussi et qui elle: était extrêmement propre, avait des sanitaires dans chaque chambre et était beaucoup plus accueillante.

Moreover I compare this with another youth hostel also situated in the very center of Madrid. Extremely cleaned and bathrooms in all bedrooms. Staff much more welcoming too.

Quoi qu’il en soit, dans les deux, on se fait agressés tous les soirs par le staff pour aller dans des pubs à la con pas du tout représentatifs de la ville. J’ai évidemment passé mon tour.

Anyway, in both, members of the staff agress you every evening to go to stupid pubs that are absolutely non-reprensentative of the town. I said no.

Oxford Street et Regent Street (je vais me faire incendier par quelques folles du shopping mais c’est ainsi). J’y ai attrapé mon plus gros mal de crâne de toute ma vie entière. Si vous n’y allez pas tôt, c’est juste l’enfer. Dès 12h les deux rues se remplissent, c’est un marasme de touristes et de londoners pressés. On y entend plus le français et l’espagnol que l’anglais et les rues sont bruyantes à un point où on se demande si le niveau de décibels ne dépasserait pas celui d’une fête foraine.

Oxford Street and Regent Street (shopping addicted might kill me but it’s my opinion). I got the worst headache of all my life there. If you don’t go there early, it’s just hell. From 12am, the streets are quickly crowded, it’s a huge place full of tourists and londonners in a hurry. French and Spanish are the most heard languages and the streets are as noisy as a fancy-fair.

– Les magasins sur Oxford Street et Regent Street: la petite belge a enfin mis un pied dans Topshop! Et a bien fait de vite en resortir. Matières peu nobles, prix bien trop élevés, du mauvais copiage de vintage, la musique à fond qui t’agresse les tympans. Au secours, je sors!

– Shops on Oxford Street and Regent Street: the Belgian finally entered in a Topshop! And quickly went out. Fabrics of bad quality, prices too expensive, bad copy of vintage models, music very loud. Help, I leave!

S’en est suivi Urban Outfitters que j’avais déjà découvert à Anvers mais bon, c’est Londres quoi, on y va hein. Bein idem: musique à fond, trop cher, mauvais copiage de vintage. L’esprit du magasin est cependant bien plus travaillé que chez Topshop. Déco et littérature pour pseudo-intellos… Mouais… Bof…

Urban Outfitters followed quickly. Already discovered in Antwerp but well, it’s London and I wanted to see it. And so the same: music too loud, too expensive, bad vintage copies. However, the atmosphere of the shop is better thought than in Topshop. Decoration and literature for pseudo-intelligent… Yes… Hum…

Primark: Alors je ne sais pas ce qui m’a pris de 1)me taper jusque là bas, 2) y rentrer, 3) vouloir acheter un truc.  Sans doute que je me suis lancée le défi d’y aller sans vraiment m’en rendre compte. Après avoir entendu maintes fois: Primark à Londres, ça n’a rien à voir avec celui de Liège, c’est gigantesque, y a plein de trucs, etc. Et aussi: faut presque se battre pour avoir un truc, faire la file, etc. La grosse têtue que je suis a voulu le vivre… J’y ai donc rencontré ma première burqa, ma première file d’attente de 20min pour les cabines d’essayage avec 8 articles dont un seul fut plus ou moins satisfaisant. Puis juste pour me dire que j’allais acheter quelque chose du PRIMARK DE LONDOOOOOOOOON, j’ai acheté. Bon, ok, je dois aussi vous avouer que j’étais extrêmement déçue par Urban Outfitters et Topshop et que je commençais à avoir peur de revenir sans rien de Londres: la grosse honte hein.

Primark: So for this one, I really don’t know what crossed my mind to 1) go there, 2) to enter, 3) to buy something. Might have been a personnal challenge without me realising it. After having heard several times: Primark in London is completly different from the one in Liège, it’s huge and there are plenty of stuffs, etc. Moreover: you almost have to fight to get one stuff, you have to make a long queue, etc. The stubborn I am might just have wanted to live it for real. I thus met my first burqa, my first 20 minutes queue for the dressing-rooms with 8 articles… With only one that I liked but not loved. So just in order to say that I had bought something in the Primark in LOOOOOOOOOOOONDON, I bought it. Well, I was also extremely disappointed by Topshop and Urban Outfitters and the fear of coming back from London without anything was starting to grow: a big shame.

– Les terrasses. Ou devrais-je dire: les pas terrases. Bordel les English! Ils ont des rues longues comme des fleuves mais pas une seule terrasse à l’horizon! C’est l’enfer! Quelques pubs par-ci, par là puis si jamais tu veux profiter du soleil, bein tu restes dehors DEBOUT. Là je me suis vraiment dit que leur culture était très différente de la nôtre et que la Belgique avait, de par son nombre de terrasses, un petit côté méditerranéen qui n’est pas sans me déplaire.

– The terraces. Or shall I say the non-terraces. For fuck’s sake! English people have streets as long as rivers but no terrace at all! It’s hell! Some pubs here and there and if you ever want to enjoy the sun, you just stand up outside. In all the moments where I was exhausted to walk so much, I realised that English culture was sometimes completly different of mine and that Belgium, by the numerous terraces it has, had a Mediterranean touch that I really liked.

Tssss, bon, c’est déjà assez long ainsi. Et puis j’aime faire patienter les gens. Vous devrez donc attendre la suite pour savoir ce que j’ai aimé. Parce que oui, j’ai aimé Londres hein, je ne suis pas dépressive avec ma merde de déprimée dans les n’yeux hein.

Tssss, well, it’s long enough for the moment. And I like to have people waiting. You’ll then have to wait to know what I liked. Because of course, I loved London, I’m not a depressive blinded by her shitty depression in the eyes.

Sorry for the bad translation but I’m working directly with WordPress (so not through Word) and it’s quite hectic. Hope you have understood everything.

11 réflexions sur “London tips. My turn. Part 1.

  1. c’est bizarre je me sens un peu coupable de t’avoir incitée à te trainer sur oxford street..haha
    en même temps, c’est une expérience à faire je crois!
    pour topshop on est d’accord, pour UO et Primark, je crois que ça dépend vachement des périodes en fait, et des collections, des prix, de la fréquentation des magasins…
    bref, je me réjouis de lire ce que tu as aimé (bah ouais, quand même!)

    • Bah t’inquiète nein, j’y serai allée de toutes façons, juste pour Topshop. Aucun touriste n’échappe à ces deux rues et Oxford Circus. UO j’ai toujours trouvé ça trop cher pour ce que c’était, même à Anvers. Du vintage qui pue pas la naphtaline ok mais bon, un stupide T-shirt en coton à 35EUR juste parce que le coeur imprimé dessus est un peu joli… Je suis perplexe. Primark oui, ça dépend. Mais là je n’ai rien critiqué sur les produits. C’est juste la jungle ce magasin. C’est limite si tu ne penserais pas à y retourner avec un couteau et des flèches empoisonnées 🙂
      Oui oui, ça va venir. C’est juste que pour ces articles, j’essaie de traduire et que c’est un peu gros, beaucoup, énorme big huge huuuuuuuuuuuge! 🙂

  2. Finalement, en dehors de l’auberge (et tu étais prévenue, toi! Que moi, lorsque j’y suis allée, y avait personne pour me dire comment c’était!!!), tu parles de toutes les choses que je n’ai jamais faites parce qu’elles ne m’intéressent pas du tout (à part Oxford Street, mais uniquement pour son énorme HMV).
    Et d’ailleurs, les fringues, à Londres, ce n’est pas dans les grandes chaînes qu’il faut aller les chercher… mais ça, tu l’as compris aussi bien que moi 😉

    • Les cacas étalés partout dans les toilettes en se levant le matin… Je ne m’y attendais quand même pas. Mais je me suis levée tous les matins à 6h30-7h sans ronchonner… Première douche: gelée. Semble que pour le premier matin, je suis tombée dans la seule qui ne savait pas donner de l’eau chaude. Kim la poisse 🙂

  3. T’as été chez Harrods finalement ou pas ??

    • Pas eu le temps et puis vu que c’est connu pour être excessivement cher, c’est pas plus mal. J’aime pas trop qu’on me rappelle avec faste que je fais joyeusement partie de la plèbe 🙂 Mais j’ai vu plein d’autres choses qui en valaient la peine. Pas de regret then.

  4. Et puis, ça te donne une excuse pour y retourner. Deux excuses en fait : Harrod’s, et ce site que je viens de dénicher à l’instant >>> http://www.millechosesalondres.com/
    Enjoy 🙂

    • En fait, j’ai peut-être la Thaïlande en vue dans un peu plus d’un an. Je me tâte… Je vais avoir une amie qui va aller y vivre pendant 2 ans donc… Bon… Ca sera méga-con de ne pas en profiter… ^^

  5. Ahhh, ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à dire qu’Oxford Street et Regent Street, c’est un peu de la folie furieuse…Si j’y retourne un jour, c’est un lundi matin à 10 heures.

    ( Par contre, je comprends ce que tu veux dire pour Primark. J’y suis allée avec une copine très visiblement enceinte, et miracle, on est passées en premier partout^^)

    • Barf… L’enfer quoi. J’y suis allée dès 9h du mat. Ok, y avait pas encore la plèbe mais par contre, la musique à fond alors que t’as encore l’odeur de ton petit déj’ qui caresse tes narines… Pfff… Je me demande vraiment comment fait le personnel.

      Ho mais dis, bonne idée! Je vais me foutre un faux ventre de femme enceinte la prochaine fois 🙂

  6. Pingback: Leaving for London baby! | Une fée dans les étoiles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s