Cheers.

De retour de Londres, enfin chez moi et je me suis déjà battue avec une moustiquaire lors de sa construction avortée (oui, j’ai trouvé pire que le suédois du meuble, oui oui… Ca vous donne une idée de l’état de nervosité hautement élevé dans lequel je suis…).

J’ai enfin goûté mes premiers scones et ces petites choses, c’est le paradis dans la bouche. Sans vraiment le réaliser avant de l’avoir fait, j’avais besoin de voyager, de me dépayser. J’étais sans doute trop préoccupée par ce qui s’appelle « ma vie » – avoir des sous, terminer le mois, payer les factures, hoooo mais pourquoi ne pas s’emmerder avec l’unif en plus tant qu’on y est?, gérer Rahuette, …- pour sortir ma tête un peu hors de l’eau.

Quoi qu’il en soit, aussi fatigant que ce voyage ait pu être, il m’a aussi ouvert les yeux sur quelque chose que j’avais oublié. Ne se définir que par rapport à l’endroit dans lequel on vit est extrêmement réducteur. Ne se comparer qu’à son entourage l’est d’autant plus. J’ai eu une série de flashs de mes précédents voyages qui m’ont sans doute dirigée dans mes choix de vie ou de manières d’être.

Voyagez les gens, ouvrez-vous au monde – le plus laid et le plus beau- , ouvrez vos n’yeux, regardez autour de vous, pas votre nez ou peut-être, vos orteils dans le cas où vous feriez un ridicule effort. Et puis quand vous bougez, parlez avec les gens, goûtez, essayez. Bref, bouge et ça t’aidera sans doute à savoir un peu mieux quel chemin prendre dans ta tête quand tu crois que toutes les possibilités sont des impasses.

P.S.: Oui oui, je parlerai de Londres, mais là, je vais d’abord méditer ou tenter de m’enfiler n’importe quel calmant possible pour éviter de balancer la semi-moustiquaire qui me nargue depuis 1h. Pétasse.

9 réponses sur « Cheers. »

    1. Le plus quoi? C’est justement ce que j’étais en train de construire. Un putain de kit de moustiquaire à fenêtre à la con qui ne s’emboîte pas. Je vais aller gueuler tellement fort dans le magasin qu’on pourra y constater des secousses sismiques. Le 2ème qui me coûte 50EUR. 100EUR dans des conneries mal faites, ça me suffit. grouaaaaaa!

    2. Haha, non, pas une moustiquaire de lit. Ca c’est déjà monté, suffit juste de le sortir de son emballage. Moustiquaire de fenêtre pour le chat. Histoire qu’il ne saute pas après un pigeon de passage au 3ème étage… Et là, je viens de réussir à la finir après un passage au magasin. Je peux enfin respirer, j’ai de l’air!

  1. Londres est l’une des villes touristiques où j’ai mis le plus souvent les pieds, j’adore! Hâte de voir tes photos aussi! aaaahhh voyager… que j’aimerais en faire autant! avec les événements qui m’ont touchée cette année, c’est l’une de mes bonnes résolutions de la mi-année on va dire 😉

  2. Welcome back ! Me réjouis de prochain article ! Moi qui n’a iencore jamais été à Londres ! Ouai je sais … mais quand je rentre, j’y vais !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.