Happy cat!

Aujourd’hui, sa Majesté Elliott (aka Kazoo) des Jardins d’Atalaïde souffle sa première bougie!

Faites donc une ovation de croquettes (Royal Canin ou Virbac hein, pas du Whiskas tout gras, nous sommes dans les hautes sphères ici) pour…

Qui est donc passé de l’état de mini machine à crottes:

3mois
3mois
3 mois

A un savant mélange de moteur diesel, trop plein d’amour, estomac sans fond, conneries à profusion, force et innocence:

4 mois
5 mois
6-7 mois
6-7 mois
11 mois ou comment revisiter le Dodo Sutra
1 an

Mouais, les photos et la mise en page c’est pas top mais bon, je ne suis pas informaticienne.

Bref, ce machin qui m’a causé pas mal de problèmes à son arrivée (*je me perds toujours avant d’atteindre la litière, je te jure!*) est maintenant bien habitué à tout ce qui l’entoure. Assez étonnamment, je pense que c’est surtout moi qui ai dû m’habituer à lui.

Pour celles et ceux qui veulent savoir… Ce truc gris est un British shorthair blue et a inspiré Lewis Caroll pour le Cheshire Cat dans Alice aux Pays des Merveilles.

Du côté du caractère, faut pas trop penser « chat de race= grâce et élégance ». Bien qu’il soit splendide en apparence, je pense que je n’ai jamais rencontré plus pataud que ça. Les British grandissent vite et ont une ossature très imposante. Le souci c’est qu’ils pensent « je suis un chat donc je suis fin, léger et habile », tentent de sauter sur une table et se cassent la gueule en cours de route parce que « non, tu n’es pas fin ni léger et encore moins habile ».

Sinon, le mien fait aussi office de relève de réveil le matin. C’est assez pratique. Puis il n’y a rien à faire, il me suit partout, se plante devant la porte quand je mets mon manteau, m’offre tous les matins sans exception un réveil rempli de bisous (*connasse, réveille-toi, je crève la dalle*), me fait la fête quand je rentre, démolit mon divan, s’habitue à toutes les personnes qui débarquent, et surtout, il me fait rire tous les jours.

Bref, voilà le mâle qui partage ma vie depuis maintenant 9 mois et qui m’aide à tenir le coup quand je rentre de journées épuisantes.

Bon, Ladies and Gentlemen, je vous laisse avec celui qui m’a inspiré son prénom:

14 thoughts on “Happy cat!

      1. Vu la façon dont il s’est donné la mort, j’ai toujours du mal à ne pas y penser 😦
        D’ailleurs, la dernière fois que j’ai pleuré à l’annonce de la mort d’une personnalité, c’était pour Elliott Smith!

    1. C’est un pédigwwwéééée d’où le nom à rallonge. J’ai même sa fiche de pédrigrée avec l’arbre généalogique itou. Il est donc le digne descendant de (notamment) Coco Chanel Von Der *c’est trop compliqué*, Eric Clapton, Asterix ou encore Aristoteles.
      Mais voui, il est beau mais je t’avoue que je ne vois même plus ça, j’avais choisi les British pour leur caractère affectueux de nounours et c’est ça que j’aime et qu’il me donne tous les jours. Une dose de paradis 🙂

  1. @ Mademoiselle Catherine: Oui en effet, c’est une façon de mourir assez trash… Mais il a fait plein de jolies chansons et faut penser à ça :-))) Vive l’optimisme! (et c’est moi qui dit ça hein!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s