Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.

Médiacité: premières impressions.

18 Commentaires

Ayant un jour de congé exceptionnel, j’ai pris mon courage et ma patience dans mon sac, me suis levée presque de bonne heure afin d’éviter au mieux la foule de l’après-midi et me suis dirigée vers la Médiacité.

En mode « scanner visuel », j’ai un peu zieuté partout. Résultat: du bon et du mauvais.

Du côté des points positifs, il est vrai que les nouvelles enseignes font du bien. Un Délifrance par-ci, un Saturn par là. Offrir un autre terrain que celui de la ville est aussi un grand avantage. Je peux enfin aller faire une course « shopping » sans devoir nécessairement subir la foule du mercredi ou du samedi après-midi de la ville.  J’ai donc pu jouir du plaisir d’aller chercher un legging en vitesse sans que ça n’en devienne une expédition pouvant virer à un attentat sanglant dû à une overdose de gens idiots(je tiens à souligner que j’ai résisté à un pull chauve-souris splendide, un débardeur à sequins et différents accessoires suédois! Vive moi! Vivement qu’on me paie!). Je tiens aussi à souligner que, contrairement à d’autres centres commerciaux, la Médiacité ne donne pas la sensation d’être enfermé dans une boite de conserve gigantesque. Thanks to the architect qui n’a pas hésité à donner de la transparence à sa bête en l’agrémentant majoritairement de grandes vitres du sol au plafond.

D’un autre côté, le négatif tient plus à une répétition de plusieurs magasins dont on se passerait bien. Un ènième Appels, Camaïeu, Eram… Franchement… bof… Il y a des lacunes à combler en Belgique et surtout à Liège. Donnez-nous du Topshop, du Pull & Bear, un deuxième Zara ne serait pas de refus, un Sephora… Sans parler de la propagation des boutiques Proximus, Mobistar ou autre qu’on mange déjà à toutes les sauces au Cora, à Belle-Ile, en ville… Franchement, des fois, j’ai l’impression qu’il n’y a que ça.

Pour ce qui est de Primark, le mystère plâne toujours. Vous pensez bien que j’ai évidemment couru jusque là afin de voir si une date plus précise n’était pas annoncée. Je me suis retrouvée nez à nez avec un gigantesque « prochainement » des plus frustrants.

Finalement, j’ai remarqué un restaurant spécial « sushis » pas très loin qui venait d’ouvrir. Bien différent de celui de la rue St Paul (dont j’ai appris de source sûre que les fameux sushis étaient achetés tout faits dans un supermarché et mis sur des assiettes…). Il m’a semblé qu’il y avait un plus grand respect des règles de fabrication, notamment la vue sur la cuisine entière où les chefs fabriquent les sushis sur place. De plus, les prix ne me semblaient vraiment pas excessifs: de 14 à 16EUR le buffet à volonté. Oui oui, ça change de la rue St Paul… (Attention: fanas des Bento Box, ne pensez pas pouvoir en trouver là bas)

Enfin, on attend encore que pas mal d’enseignes ouvrent (Celio, Naf Naf le 31.10, et autres). Malgré cela, bilan plutôt positif! Ce dimanche, la Médiacité sera exceptionnellement ouverte mais je vous déconseille d’y aller si vous avez des tendances à la violence.

Je ne vous quitterai quand même pas sans vous dire que j’aurais espéré un couloir spécial « les gens lents, les gens avec des buggys » et une fosse pour balancer les crétins finis qui s’arrêtent net devant toi à la sortie d’un escalator et qui sont outrés quand, après 3 « excusez-moi », tu gueules  » Y A MOYEN DE PASSER BANDE D’IMBECILES? »

18 réflexions sur “Médiacité: premières impressions.

  1. Je sens que tu as du retenir pour ne pas écrire ‘bande de cons’! 😀

    On ira…

  2. Les propos tenus sur le restaurant « Sushi Here Saint-Paul » sont diffamatoires. Aucun supermarché produit des Sushis,le propre d’un supermarché est de distribuer. Dans le cadre de l’enseigne de la chaîne « Sushi Here » la production est assurée journalièrement dans une unité de production adéquate, offrant hygiène et sécurité dans le traitement de la chaîne alimentaire ce qui n’est généralement pas le cas dans ce type de restauration.

  3. @ Emiiiii: Tu crois? lol

    @ Coene: Ce ne sont pas mes propos mais ceux d’amis restaurateurs (et non concurrents de Sushi Here) qui ont clairement vu le responsable acheter des centaines de boîtes de sushis déjà préparés dans le supermarché Metro (si je me souviens bien du nom) destiné aux restaurateurs (chose que je soupçonnais déjà avant qu’ils ne m’en parlent).
    Maintenant, je ne dis pas que vos produits ne sont pas frais mais admettez que ce que le public aficionado de sushis recherche, c’est une fabrication la plus traditionnelle possible. En tant que cliente (et je ne me revendique pas critique culinaire, ceci est un blog où je m’exprime librement point), je dis donc que je préfère un endroit où j’ai mes sushis préparés devant moi, c’est pour moi un des principes importants de ces mets.
    De plus, au vu des prix exercés pour des produits qui ne sont même pas fabriqués par le « cuisinier », pensez-bien que je préfère payer moins cher en ayant au moins l’effort dans mon assiette. Maintenant, si j’apprends un jour que vous avez un chef qui prépare ses sushis devant moi et en tenant toujours compte des règles d’hygiène, je reviendrai volontiers tenter le coup.
    En attendant, je préfère continuer à fréquenter des endroits qui tiennent compte de leurs clients en pratiquant des prix abordables (et encore, ce n’est même pas le soucis finalement) et qui font vraiment un effort humain. Dans une époque où le travail à la chaîne est de plus en plus exploité et où l’être humain en tant qu’individu ayant des talents irremplaçables est dénigré, sachez, Coene, qu’il existe encore des gens à qui cela importe.

  4. Kim, j’ai moi entendu dire – une Xème source, sûre ou pas :/ que les sushis arrivent tout faits rue st Paul…
    Enfin, vrai ou pas, il se fait que Sushi here, c’était drôlement meilleur au tout début!
    Est-ce que la direction n’aurait pas rapidement changé après l’ouverture, et donc changement de politique pour les sushis?
    Moi en tous cas, à ce prix, manger du poisson cru qui a un goût de frigo (tu vois ce que je veux dire?) c’est terminé hélas…
    Dommage, j’adorais ça.

  5. @ Sarah: L’un dans l’autre, c’est le même, on n’est pas sûrs que la préparation soit artisanale sauf s’ils proposent un chef qui te fait ça tout nickel devant toi. Les sushis, ce qu’on aime aussi, c’est que ça offre une totale transparence sur le produit qui est voilée chez Sushis Here. Et à 21h… Ils sont toujours aussi frais quand ils arrivent disons à 19h?
    Mais en fait, je ne parle même pas de fraîcheur. Comme tu le sais, je préfère un vrai service (surtout aux prix pratiqués là bas) où je suis considérée comme une cliente à part entière et les employés comme individus ayant des services ou des talents. C’est pour ça que j’ai présenté Armada, Hush Up ou Matrioshka. Dans ces commerces là, on me prend au sérieux… Maintenant attention, je serais curieuse de savoir si les employés du resto de la Médiacité sont payés correctement…

  6. Sushi Here est une enseigne de distribution façon traiteur qui propose un concept tout à fait en adéquation avec les nouvelles attentes de consommation. Son concept original permet aux consommateurs de sélectionner eux-mêmes les différents types de produits directement en comptoir ou bar dans un espace « lounge » (3 formules : Sushi Here Kiok, Sushi Here Take Away, Sushi Here Bar). Manger vite et à un prix plus que raisonnable avec l’idée sous-jacente de manger sain et équilibré. Sushi Here est une marque belge de la société SCH Distribution qui a élaboré une gamme de sushi dans un respect des traditions japonaises et dont la fabrication est assurée dans une unité de fabrication centralisée garantissant une qualité irréprochable en vertu des lignes directrices rigoureuses HACCP. Tous les produits sont frais (pas de congelés) et écoulés le jour même comme les poissons en sashimi. Je vous invite à prendre contact avec les dirigeants de cette entreprise pour visiter les installations de SCH Distribution ainsi que l’unité de production ceci sera plus fiable et transparent que des ragots gratuits sur les sources d’approvisionnement de cette chaîne. Imaginez une chaîne s’approvisionner en grande surface, cela me paraît totalement dénué de bon sens.
    Il faut donc aller à la source de l’information avant de jeter le discrédit. Maintenant le consommateur fait son choix, je pense.

  7. Tout d’abord, merci à Kim pour son regard sur la médiacité qui m’évitera prises de têtes et regrets d’y avoir été ce dimanche… J’irai voir, mais plus tard. (sinon je vais être un exemple nominatif pour les envies de meurtre)

    ensuite, en tant que cliente habituelle de « sushis here », je me permets de réagir. Si à Liège, c’est le restaurant de sushis où je vais le lus souvent, c’est à cause de du rapport qualité-prix, qui à mon sens est le meilleur de la région… mais voilà, même si l’ambiance est sympa, faut pas se leurrer non plus, et tout consommateur amateur de sushi s’en rend bien compte, on est loin de la fine gastronomie japonaise, et le produit offert est franchement plus proche du sushi de supermarché que de celui fait maison. En même temps, l’ambiance et le prix compense cette faiblesse. Si j’avais le temps, je les ferai systématiquement moi même (et vu la liste de gens qui veulent revenir en manger chez moi, je ne me débrouille pas trop mal du tout); ou j’irai les manger près de la place flagey à bxl, ds un petit buibui traditionnel qui ne paye pas de mine.

    Bref voilà, je n’ai pas eu l’impression que kiwikoo était dans la délation et la diffamation, je pense juste qu’elle a écrit tout haut (euh, ca se dit « tout haut » quand on tape sur clavier qui est royalement à 2cm du support?) ce que la majorité des gens ressentent; et il ne faut pas le prendre comme du négatif, on sait à quoi s’attendre quand on y va.
    Même pire, mettre tant d’ardeur à défendre un pont de vue qui n’a dans le fond pas été trop remis en cause, moi, ça me fait me poser des questions…

  8. @ Scylla: Merci, tu complètes totalement ce que je pense et que je n’avais pas dit de peur de faire une tartine 🙂

    @ Coene: Je répète que je ne remets pas seulement en cause la qualité des sushis (cependant vous pouvez voir le témoignage de 3 clientes qui sont d’accord sur un point: vos sushis ne sont apparemment pas les meilleurs et le travail de chaîne se resent sur nos papilles. Je rajouterai que ce ne sont pas les seules à le penser, j’ai rarement rencontré des amis fanas de sushis être resortis contents. Ceux qui étaient heureux l’étaient plus pour le cadre design offert, mais je ne revendique pas être la voix du tout Liège, loin de là).
    Afin que vous saisissiez, je vais faire une comparaison horrible car elle est un peu extrême mais bon… Entre un Pizza Hut où on m’assure des pizzas pas chers et bonnes et ma petite pizzeria de quartier où j’ai ma pizza préparée par le chef devant moi, la différence de qualité gustative est énorme et cela, rien que parce que le produit a été fabriqué devant moi et dans l’immédiat par un individu engagé pour ses capacités à faire de bonnes pizzas. Chaque pizza est ainsi différente, a une forme différente et unique. Je pourrais faire la même comparaison entre Starbucks et Frangrances ou la Caféière, Mac Donald/ Quick et le Cbar Burger. Bien entendu, Pizza Hut est bien plus moche que Sushi Here mais le concept est le même: une chaîne où les produits sont fabriqués à la chaîne et où l’espace à la touche personnelle est complètement refusé.
    Dans votre commentaire précédent, vous dites vous-même que Sushi Here fait, en quelque sorte, partie d’un rouage fort semblable à la fabrication en chaîne et c’est un aspect que je n’aime pas surtout dans le secteur alimentaire. Beaucoup de gens, comme moi, ont été fort déçus en essayant votre resto-bar, car ils espéraient tous y trouver ce côté traditionnel qui semblait pouvoir être conjugué avec du moderne, défi qui aurait été intéressant…
    Ce que je dénonce donc n’est pas la fraîcheur mais bien le fait que je ne ressens pas l’effort dans mon assiette (confirmé donc par vous-même: fabrication en chaîne pour enseigne) et que je privilégierai toujours un restaurant ayant un chef faisant partager sa passion pour la gastronomie avec plaisir et souvent avec sueur et fatigue. Pour moi, la gastronomie a toujours été la continuité d’une personnalité humaine, quelque chose de magique et plein de personnalité (allez dis-le ma belle: quelque chose qui a des couilles quoi), certainement pas de la fabrication à la chaîne.

    Bon, maintenant, j’espère que je ne vais pas me choper Starbucks, Quick ou MacDo sur le dos di dju!

  9. Les sushis sont achetés tout fait : cela se voit, je l’ai senti au gout et j’ai eu la confirmation par le fils même de la gérante…

  10. Voilà qui me donne encore plus envie d’aller me faire ma petite opinion perso.

    Sur j’ADORE le clin d’oeil aux crétins des escalators ! Ca m’a toujours tué qu’on ne puisse pas comprendre le concept que, derrière nous, on se fait déchiqueter les jambes pendant qu’ils prennent la pose histoire de voir par où aller !

  11. @ Cerise: y en a un qui va se faire taper sur les doigts par sa maman 😉
    Nan mais j’ai jamais dit qu’ils étaient pas frais dans mon article. Quand je parlais des règles de fabrication, je me référais à la tradition de les faire en direct live devant le client. Et puis franchement, entre un qui me les fait devant moi et un autre qui se les fait apporter, mon choix est décidé…

    @ Nath: On peut créer un commando spécialement pour eux, je suis sûre qu’on serait nombreux. Genre balancer des boules puantes ou du poil à gratter dès qu’on voit un attroupement à la sortie d’un escalator 🙂

  12. @ Nath: Au fait, je t’avais complètement perdue! J’ai fait reformater mon ordi et j’ai perdu tous mes liens de blogs que je suis en train de retrouver. Du coup, je reviendrai lire le tien très vite! (oui je sais, j’aurais pu faire ça àp des liens de mon blog mais vois-tu, je suis tellement douée en informatique que l’idée vient seulement de heurter mes hémisphères à l’instant lol)

  13. Waaahhh, les crétins des escalators (et des trottoirs, bus et autres lieux de passage)…
    J’ai des envies de meurtre depuis mon retour de Londres, tellement les Anglais sont courtois et disciplinés quand il s’agit de ne pas empiéter sur les plates-bandes de l’autre! J’en suis même arrivée à un stade où je commence à sérieusement peser le pour et le contre quant à une possible vie là-bas. A suivre…

  14. Va pour le commando !!
    Et aucun probleme pour le lien, mon blog, tout ça 😉

  15. Bon je vais attendre que ça se tasse, et j’irai quand même faire un petit tour à Liège…( et suand Primark aura ouvert 😉 )

    Sinon, moi j’aime pas les sushis 😀 ça me sauve de Paul et Mick… Mais j’aime pas Pizza Hut non plus !

  16. ptêt que je serai revenue pour l’ouverture de primark alors 😉

  17. Bonsoir tout le monde…j’ai lu vos commentaires avec bcp d’intérêt car j’aurais voulu aller chez sushi here demain mais en voyant les photos sur leur site, ça ne me donne pas envie d’y aller, surtout aussi car ça donne une impression de fabrication industrielle, justement! Il resemble effectivement à ceux que j’achète chez MAKRO (et Makro et metro, c’est la mm boîte, je crois… )Mais ça n’engage que moi…. Après en avoir mangé des préparés minute par le chef à Amsterdam la semaien passée, je suis un peu exigeante !!!! 😉 Je recommande vivement dailleurs le KYOTO Café à 100 mètres de la gare centrale d’Amsterdam….
    Mais par contre je n’ai pas très bien compris où se situe celui que tu préfères…à Médaicité… tu dis « pas très loin de là ». Il me semble que tu n’as pas sité le nom de ce resto qui te plaît (ou alors, autant pour moi)…. Il est à proximité, en dehors ou vraiment dans la gallerie ??? Merci !

  18. @ Stephkyo: Hey! Bienvenue par ici! Désolée de te répondre si tard, j’ai une double vie cette année et mon blog en pâtit (et vive la frustration…). Merci pour ton intérêt et ton bon tuyeau! J’avoue que cette polémique n’était pas du tout prévue, en même temps, ça a permis de mettre les points sur les I 🙂

    Le bar à sushis dans la Médiacité se situe à côté du Délifrance, face au ZigZag côté quai (tout au fond de la galerie quand tu rentres du côté du Longdoz). Je n’ai pas encore pu l’essayer car les fois où j’ai voulu y aller, il était tout simplement complet de chez complet, limite quelques personnes faisaient même la file en espérant qu’une table se libère… N’hésite pas à venir nous redonner tes impressions si tu y vas avant l’un d’entre nous!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s